Zineb TEBBAÏ

Posturo-préparatrice physique, monitrice de Bodyboard et professeure d'Éducation Physique et Sportive

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Bonjour, je suis Zineb TEBBAÏ, j’ai 39 ans et je suis posturo-préparatrice physique, monitrice de Bodyboard et professeure d’Éducation Physique et Sportive. Je suis née à Casablanca, la ville où j’ai grandi.

Racontez-nous un peu votre parcours

J’ai fait un parcours classique comme beaucoup de personnes. Après avoir eu mon bac au Lycée Lyautey, je suis partie en France pour y faire mes études. J’ai forcément choisi la région la plus adaptée à la pratique de ma passion, le sud-ouest entre Bayonne, Anglet et Biarritz où j’y ai vécu pendant quatre ans.

Mon diplôme en Techniques de Commercialisation en poche, je reviens au Maroc dans l’objectif d’y apporter mon savoir. Je travaille donc en tant que commerciale pendant huit années. Plus les années passaient, plus je me rendais compte que je n’étais pas dans mon élément. J’ai toujours été sportive. Le sport et le corps humain m’ont toujours fasciné. J’ai donc décidé de tout lâcher et de prendre le risque de vivre de ma passion avec mon époux.

Nous avons créé la première école spécialisée en Bodyboard au Maroc, la Morocco Bodyboard Academy. Malgré cela, mon épanouissement n’était pas total. Il me manquait quelque chose, celui de réaliser mon rêve d’être préparatrice physique. Je décide de reprendre mes études et je réussis avec succès mon diplôme.

Celui-ci m’ouvre la porte vers d’autres formations toujours en rapport avec la santé et le corps. Je me spécialise en diététique sportive et surtout en posturologie. Vu mon engouement pour les études, mon école me sélectionne pour faire partie de l’élite mondiale des préparateurs physiques, le Mastermind des préparateurs physiques. Sur 200 élèves présélectionnés, seuls 15 ont été retenus dont moi. Mon équipe était composée d’entraîneurs de grandes équipes nationales françaises tel que le LOSC, de kinésithérapeutes dont l’Olympique de Marseille, de naturopathes, de coachs sportifs, de posturologues, kinésiologues…

Pendant une année, j’ai été formée et suivie par la crème de la crème des enseignants de la santé mondialement connus. Je décroche enfin il y a un mois mon diplôme. Je sais en revanche que je ne vais pas m’arrêter là. Le chemin est encore long et la science ne cesse d’évoluer. Je suis donc aujourd’hui posturo-préparatrice physique, coach sportive, monitrice de Bodyboard et professeur d’EPS dans un établissement d’enseignement français AEFE.

Comment est née cette passion pour le bodyboarding ?

Ma passion a commencé lorsque j’avais 14 ans. Mon frère déjà surfeur m’y a initié. Une fois qu’on goûte à la glisse, il est très difficile d’y renoncer. Lorsque j’ai eu mon bac et que je n’avais pas le choix que d’aller en France, il était très important pour moi de continuer à pratiquer. J’atterris dans la Mecque du surf européen où je découvre la vraie glisse et surtout le vrai état d’esprit du surf, le surf spirit. Depuis, il m’est impossible de vivre sans.

Quels sont les événements qui ont changé votre vie

Beaucoup d’événements ont changé ma vie et ma vision de la vie.

Tout d’abord la maladie de ma mère qui, lorsque j’étais étudiante en France, m’a permis d’être encore plus autonome et donc subvenir à mes besoins sans être une charge pour mes parents. Ce qui m’a encore plus rendue débrouillarde et forte.

Ensuite il y a la phase où je travaillais en bureau et n’étant pas dans mon élément j’ai développé un psoriasis qui m’avait pourri la vie pendant deux ans malgré les forts traitements qui me tuait à petit feu.

C’est là où j’ai compris qu’on a qu’une vie et qu’on doit faire ce que l’on aime. Et que le mental pouvait détruire. Et enfin la naissance de ma fille qui depuis se jour égaie mes jours et me rend encore plus épanouie.

Quels sont vos projets à venir ?

Mes projets à venir sont très clairs, continuer à me former pour offrir à tous mes coachés et à toutes les personnes autour de moi le meilleur.

Je suis une passionnée du corps humain et comme je disais la science ne cesse d’évoluer. J’ai donc besoin d’évoluer avec elle.

Je suis une personne qui vit au jour le jour, je n’aime pas trop programmer mon futur car ce qui arrivera arrivera. Le plus important est que je fasse de mon mieux pour que chaque jour soit le meilleur.

Bien sûr il y a notre école la Morocco Bodyboard Academy que j’aimerais voir un jour encore plus en expansion. Ainsi que ma fille a qui je veux offrir de l’épanouissement et non lui imposer un système à l’encontre de la mère nature.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Faites ce que vous aimez. Écoutez-vous. N’écoutez personne seule votre propre personne sait ce qui est bon pour vous.

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

La femme est de plus en plus présente au Maroc ce qui me ravit. Sa voix est de plus en plus écoutée. En revanche, certaines croyances la freinent dans ses désirs et ses objectifs. Le « hchouma », « tu es une femme », « c’est lui l’homme »… font encore des obstacles pour la femme pour qu’elle évolue et donne tout son potentiel. Au Maroc, on a tous les stéréotypes de la femme surtout dans les grandes villes et c’est qui fait le melting pot.

Votre avis sur le site ?

Quelle superbe idée que de parler et de mettre en avant la femme marocaine. La femme marocaine est merveilleuse et elle mérite de lui donner son importance. Merci pour votre intérêt et merci « lamarocaine.com ».

Dernier mot ?

Je dirais à toutes et à tous prenez soin de votre corps et de votre esprit. C’est le principal capital et la principale richesse que vous ayez. Le matériel, les soucis, etc…sont éphémères. Soyez bien dans votre corps et dans votre tête. Tout le reste passe.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Octobre 2021

Bouton retour en haut de la page