Zineb El Mandoubi

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Même si j’apprécie un peu moins les formes de présentation classiques qui limitent la personne dans des identifications ne pouvant pas vraiment la définir..

Je dirais, pour faire court : Zineb El Mandoubi, une femme en premier lieu, une sœur, une tante, une amie..

Certifiée en coaching personnel et professionnel, j’accompagne les personnes qui veulent faire un travail sur elles-mêmes et atteindre des objectifs qui leur sont propres. Je suis, entre autres, formatrice en communication, conférencière et animatrice d’événements en développement personnel. En plus d’être initiatrice en yoga et méditation pour femmes, chroniqueuse des fois, youtuber, voyageuse et lectrice passionnée..

Bref, une simple et bonne vivante !

Racontez-nous un peu votre parcours

C’était (c’est) un parcours un peu atypique. il y avait une étape de ma vie qui ne correspondait pas à quoi j’aspirais. Elle m’a servi, néanmoins, comme apprentissage et m’a inspirée, malgré sa dureté, pour changer de cap et rectifier le tir en vue de préparer, pas à pas, le type de vie que je voulais vivre..

Partie d’un bac scientifique ( suite à une erreur d’orientation), et restant sur ma faim côté ‘après-bac’, j’ai opté pour l’enseignement étatique, par défaut.

Au fil des années, je me suis rendue compte que je faisais fausse route, et c’était cela l’événement phare qui a été un tournant dans ma vie. J’étais mal à l’aise dans cet emploi.

J’ai tenté à maintes reprises de m’en défaire, mais le contrat d’engagement et les pressions de mon entourage m’en dissuadaient. Et voilà que j’ose enfin prendre mon courage à deux mains, après des années de doutes et de tergiversations, en faisant appel à un coach.

Ensemble, on a fait un travail de fond, avec un plan d’action clair et concis. Juste après, c’était un changement radical : démission, inscription à ma première formation en coaching, inscription dans un master universitaire.. et toute une panoplie d’activités que je me suis enfin permis d’entamer.

Avant ma 1 ère certification en coaching personnel, j’avais déjà entamé mes premiers pas de coach en herbe sur le terrain, en organisant des petits ateliers sur la confiance en soi, l’estime de soi …, en faveur des étudiants, des clubs universitaires et autres sur Agadir.

Après une certaine expérience sur le terrain, je décide en 2015 de faire une 2 ème certification en coaching professionnel. Choix que je ne regrette pas d’ailleurs, comme ça m’a beaucoup enrichie côté professionalisation et déontologie du coaching comme métier à part entière.

J’ai continué mon travail d’accompagnement sur Agadir, en parallèle avec des vacations universitaires et des collaborations avec des sociétés, fondations, associations et bureaux de formation un peu partout.

Ce n’est qu’en début de 2021 que j’ai enfin osé créer mon propre cabinet en coaching et formations sur Agadir :‘‘Authentic Space’’.

A ce jour, je maintiens ma passion, sur la toile et dans la vie réelle, de motiver, d’accompagner des personnes, en présentiel ou en ligne, et à organiser des rencontres.

Récemment, j’ai entamé des ateliers d’initiation en yoga et méditation pour femmes débutantes.

Comment est née cette passion pour le Coaching ?

Depuis mon adolescence, je trouvais toujours, éparpillés à gauche et à droite à la maison, des livres et revues en psychologie, que mon frère et sœurs avaient l’habitude de lire. Cela a initié mon goût et intérêt pour cette discipline de connaissance en soi.

Le fait de choisir une spécialité scientifique a été une erreur d’orientation. Si c’était à refaire, j’aurais opté pour les lettres modernes, pour me projeter dans des études en psychologie après le bac. La tournure des événements en a décidé autrement.

Bien des années après, et en particulier grâce au travail en profondeur élaboré avec mon coach il y a 10 ans déjà, je me suis donné le droit de m’ouvrir à ce qui faisait sens pour moi, la voie du coaching, comme une option ‘pratique’ et orientée en ‘psychologie’ ; un retour à la source.

Quels sont les événements qui ont changé votre vie ?

Plusieurs en effet :

Je dirais en premier lieu, l’orientation erronée que j’ai faite en fin de ma dernière année de collège, en optant pour une spécialité scientifique, juste parce que je faisais partie des élèves brillants. Exceller dans presque toutes les matières ne veut pas forcément dire qu’on est fait pour les sciences ou qu’on ne peut pas opter pour les lettres ou une autre filière.

Secondo, la transition professionnelle que j’ai osé entretenir en 2011, après avoir stagné des années dans un travail pour lequel je n’ai pas été faite. De l’enseignement, j’ai transité en coaching, en suivant mon intuition.

Par la suite, mon voyage initiatique en Asie, pour 3 mois, en mode backpacker en début de
2018. Me retrouver seule à travers plusieurs pays, m’a aidé à apprécier plus ma propre
compagnie, en parallèle et équilibre avec la découverte de gens de différentes cultures.

Et, pour finir, ma résolution à travailler désormais pour mon propre compte à partir des
années 2019-2020.

Quels sont vos projets à venir ?

Oh, j’ai des projets plein la tête..Si je me mets à vous en faire part en totalité, je risque d’y passer la nuit (Rires).

Je rêve grand, la tête dans les nuages, mais les pieds toujours sur terre, pour pouvoir les concrétiser dans la vie réelle

J’ai déjà commencé un processus de coaching en ligne, via lequel j’accompagne des personnes de diverses villes au Maroc, sans besoin de déplacement. Disons que je compte le pousser davantage hors Maroc pour les mois à venir.

Quant aux autres projets, je les garde en stand-by jusqu’à pouvoir bien les structurer d’une façon professionnelle avec mon équipe.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Le rôle d’un vrai coach est loin de donner des conseils (sinon on l’appellerai ‘conseiller’), mais plutôt axé sur le fait de poser les questions pertinentes afin de pousser son vis-à-vis à prendre du recul, à réfléchir puis à décider de lui-même (le coach est un miroir)..

Pour donner des pistes de réponse à cette question, je considère qu’avant de réussir sa vie, il conviendrait d’abord d’être bien dans sa tête, dans sa peau, d’acquérir une certaine stabilité ou immunité psychologique qui nous aidera à dépasser les aléas de la vie avec moins d’agitation et un peu plus de maturité.

A ce propos, je suggérerais aux femmes :

De s’aimer avant tout. Qu’elles s’autorisent à s’aimer profondément et inconditionnellement, sans lier cet amour à aucune réalisation. L’amour de soi est le socle de l’estime de soi. Et cette dernière est la base de tout le relationnel et toutes les réussites qui vont venir après. Quand elles s’aimeraient pour de vrai, elles vont cesser leur quête désespérée d’une autre personne ou une autre source extérieure
pour combler ce manque.
Croire en elles-même, en leur valeur intérieure intrinsèque et indépendante de tout accomplissement.
Qu’elles arrêtent de croire et d’attendre le prince charmant qui viendrait sur un cheval blanc pour les sauver et les rendre heureuses. Leur vrai sauveur c’est elles-mêmes.
Après, si la bonne personne se manifeste, ça sera un plus, pas le centre sur lequel leur vie orbite.
Qu’elles n’attendent pas le feu vert de leur entourage pour pouvoir agir ; ce feu vert est, et a toujours été en leur portée.

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Elle a connu du progrès depuis les années 1990, et ce, sur bien de volets. N’empêche qu’il y a encore du chemin à faire, que ce soit au niveau de sa scolarisation (la femme rurale surtout), l’opérationalisation de la loi contre le mariage des filles mineures, le droit à l’héritage, le droit à la pension alimentaire pour les enfants après le divorce…et la liste reste non-exhaustive.

Votre avis sur le site ?

En faisant un premier saut sur le site, j’ai bien kiffé.

En un simple clic, je découvre des profils de femmes marocaines de grand calibre, tous secteurs confondus, avec des parcours aussi exceptionnels les uns que les autres. Sans omettre les autres rubriques riches et diverses. Chapeau pour ce beau magazine !

Dernier mot ?

La femme (peu importe sa nationalité, ses origines ou autre) n’est pas juste cette personne avec qui on se marie, qui donne vie, qui délivre de toutes les tâches ménagères, qui s’attribue l’éducation des enfants et dont la mission ne dépasse pas sa cuisine et son domicile conjugal. Ce n’est pas pour dénigrer son rôle en tant qu’épouse et mère que je dis cela, loin de là. Mais c’est aussi cet être humain plein de potentiels, qui crée, qui innove, qui fait des merveilles à l’extérieur, dans son domaine d’expertise, pourvu qu’on croit à ses compétences et qu’on la laisse faire (sinon c’est à elle de s’approprier ce droit).

Ce n’est pas pour rien que la majorité des personnes qui s’orientent vers le développement personnel et font appel au coaching sont des femmes, car la femme est, de par sa nature, quelqu’un qui est plus dans le rapport avec soi, en quête d’harmonie en elle et dans son entourage.

A toute femme qui lit ces quelques lignes à cet instant, ce n’est pas par hasard que cet article t’est tombé entre les mains..Alors vas-y, fonce, et n’attends plus !

Comme disait l’écrivain et ancien guide spirituel ‘‘ Vous êtes comme la personne pauvre qui ne sait pas qu’elle a cent millions de dollars dans son compte. Sa richesse reste un potentiel
non exprimé.’’

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Novembre 2021

Bouton retour en haut de la page