Zainab Fasiki

Partager l'article

Zainab Fasiki est née en juillet 1994 à Fès. Diplômée de l’École nationale supérieure d’électricité et mécanique (ENSEM) de Casablanca1, elle est également titulaire d’une patente professionnelle de bédéiste et d’illustratrice

Fasiki intègre le collectif de bande dessinée marocain Skefkef et publie en 2017 une première bande dessinée féministe, Omor (Des choses), dans laquelle « elle explore les difficultés de la vie d’une femme au Maroc. Elle dénonce au fil des cases les inégalités homme-femme à travers les personnages de trois jeunes marocaines »

Zainab Fasiki est une activiste qui défend les droits des femmes; elle déclare en 2018 : « Mon objectif est d’aider dans la libéralisation des femmes MENA (Afrique du Nord et Moyen-Orient) des pressions familiales et du contrôle de la société et des médias ».

Son art se concentre sur des sujets tabous dans la société marocaine, ainsi que les inégalités et les différentes formes de discriminations auxquelles font face les femmes dans le pays.

Depuis 2018, Fasiki est à l’initiative d’ateliers de formation dans des disciplines artistiques en lien avec les questions de genre pour inciter les femmes à embrasser des carrières artistiques.

En février 2019, au sein de collectif Women Power, Fasiki « a formé une vingtaine de femmes au métier d’illustratrice »; les travaux des auteures ont fait l’objet d’un recueil sur le harcèlement de rue sous le titre Women Power.

Elle est à l’initiative du projet « Hchouma », une plateforme éducative, gratuite et participative et qui a pour but d’éviter les problèmes sociaux comme la discrimination et les violences basées sur le genre.

En 2019 paraît une bande dessinée engagée sous le même titre, Hchouma (La Honte), plaidoyer « pour la liberté des mœurs, de la sexualité, de l’amour, L’œuvre « se moque d’un masculinisme hypocrite

En parallèle, Fasiki créé l’ouvrage Feyrouz Versus the World, « l’histoire d’une jeune fille qui, rêvant de faire le tour du monde, doit affronter sa famille conservatrice ».

Ses Œuvres

Contributions à la BD Skefkef : ses publications portent sur l’éducation sexuelle et sont écrites en Darija (arabe marocain).
Omor (Des choses) 2017 : une bande dessinée publiée sous licence libre et vendue à prix symbolique.
Hshouma. Corps et sexualité au Maroc, Massot éditions, 2019.
Feyrouz Versus the World, 2019

Bouton retour en haut de la page