Yolanda Pérez

Scénariste et Ecrivaine



– Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?
Salam Alikoum. Je m’appelle Yolanda Pérez (Yoline) et je suis espagnole. Je me considère une femme « faite » de petits morceaux, en liaison avec mes curiosités et ma condition inquiète. Je suis surtout écrivaine et scénariste, mais j’ose toucher à d’autres disciplines comme la danse, la photographie, la poésie… L’art est partout. L’amour, la passion, dans son plus ample sens, sont mon guide et mon détonant pour m’exprimer.


– Racontez-nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle
Je suis licenciée en Histoire de l’Art à l’Université Autonome de Barcelone. Actuellement je travaille comme fonctionnaire, et je profite de mes heures « libres » (une femme n’a pas de temps libre!!) pour écrire, imaginer une nouvelle histoire, ou organiser des évènements artistiques pluridisciplinaires.
La pluridisciplinarité est un facteur commun dans mes projets.


– Comment est née cette passion pour l’écriture ?
La passion se réveille grâce à la conscience, quand on découvre que l’art, et les émotions, l’ébullition constante d’idées deviennent le moteur; et la certitude qu’on a besoin de cette passion comme on besoin de l’air pour respirer. Je suis consciente de ma vertu artistique, depuis l’âge de 6 ans, en obtenant des prix dans des concours de dessin et de rédaction organisés à l’école. À l’adolescence j’ai senti une attraction spéciale pour la bande dessinée, mais à 18 ans j’ai écrit ma première œuvre littéraire, un conte infantile, qui a réveillé ma passion pour l’écriture. Je dis toujours que j’écris mieux que je parle. C’est ma modalité d’expression la plus efficace.


– Quels sont vos projets d’avenir
Mes projets d’avenir en ce moment sont un scénario pour un long métrage, une chorégraphie, et une exposition de peintures au Maroc (plus précisément à Chaouen). Je profite pour annoncer que toutes les femmes (et hommes!) artistes qui désirent participer au projet peuvent me contacter.
Mon rêve, dans un avenir lointain, c’est devenir directrice de cinéma et être ma propre productrice.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir?
Avoir foi et confiance en soi, croire en soi-même est la base. Mentalité positive: tout est possible. Et lutter avec détermination.


– Que pensez-vous de la situation de la femme Espagnole ?
La femme espagnole est une femme indépendante et active, avec initiative propre et avec objectifs différents. Tout cela est la conséquence d’une évolution logique et nécessaire: la femme espagnole de nos jours n’a rien à voir avec la femme soumise à la volonté du mâle de l’époque franquiste. Les espagnoles ont lutté pour leur libération. Elles veulent se former (presque le 60% de les étudiants universitaires sont femmes), se réaliser personnellement et professionnellement. Mais nous vivons encore dans une société éminemment patriarcale. Le chemin est encore long.


– Votre avis sur « lemondefeminin.com » ?
C’est une très bonne initiative. La femme marocaine a évolué et les résultats sont gratifiants. Une excellente option pour partager, pousser nos connaissances, et nous entraider, mais surtout de s’exprimer et de faire entendre notre voix. La femme marocaine est une femme qui a une opinion. Félicitations.


– Dernier mot.
Merci pour de m’avoir donné l’opportunité de présenter mon humble contribution à ce portail dédié à la femme marocaine. Je sens une grande proximité et un grand amour pour le Maroc, pour sa culture, pour ses gens. Dans mes veines il y a du sang arabe!!! Je vous encourage à continuer. Un grand bravo pour votre travail.

Par : Aziz HARCHA

Laisser un commentaire