Souad Jamaï

Partager l'article

Souad Jamaï vit à Rabat où elle exerce en tant que cardiologue. Son premier roman, «Un toubib dans la ville», paraît en 2016 chez Afrique Orient. Satire de la société marocaine, il rencontre un grand succès. En 2018, elle crée une troupe de théâtre composée uniquement de médecins et met en scène son premier roman. Le second, «Des ailes de papier», est publié en 2019 par Virgule Éditions. «Le serment du dernier messager» est son troisième roman.

 

SES LIVRES

LE SERMENT DU DERNIER MESSAGER

Yélif, jeune chirurgien, découvre des pratiques pour le moins inquiétantes au sein de l’hôpital où il exerce. De fil en aiguille, il met la lumière sur une sombre manipulation mêlant firmes pharmaceutiques et compagnies d’assurance. Il est aidé dans son enquête par Ali, un vieux médecin au regard mêlé de cynisme et de dérision, et par Azel, une consoeur, qui croise sa route et bouleverse sa vie.
Transhumanisme effréné, médecine sous influence mais aussi quête personnelle et questions existentielles sont les thématiques qui traversent cette dystopie et nous plongent dans les enjeux d’une société se transformant à vive allure et ayant fait le choix de la technicité au détriment de l’humain.

Un conte du futur pour nous éclairer sur les anomalies du présent.

 

DES AILES DE PAPIER

Les malheurs finissent-ils par cesser, pour qui a su tirer leçon des revers de la vie et qui, même avce des ailes fragiles, tente un autre envol? C’est le périple de Malak, jeune étudiante ambitieuse qui traîne à son insu une anomalie cardiaque-périple qui la conduit de Rabat à Marseille où elle pose pied pour se faire soigner. Mais la vie en a décidé autrement: l’héroïne se retrouve dans un milieu louche, envisage une idylle er, dans sa fuite en avant, fait une rencontre singulière avec un personnage évanescent. A chaque fois néanmoins, elle est confrontée à des choix difficiles.
Dans ce roman, inspiré d’une histoire vraie, Souad Jamai nous livre une image cruelle d’un Maroc souvent indifférent à sa jeunesse, plus que jamais prise au piège entre rêves légitimes et déceptions successives.

 

 

 

UN TOUBIB DANS LA VILLE

A travers les personnages d’une salle d’attente, le lecteur s’immisce dans le quotidien imprévisible et animé d’un jeune médecin fraîchement arrivé d’Europe. Une diversité de patients, reflétant une véritable schizophrénie sociale, défile devant l’oeil naïf de ce médecin imprégné d’une double culture. Selon les circonstances et les personnages, il tente de s’adapter aux exigences des patients et aux aléas de la consultation. Des situations burlesques génèrent des quiproquos proches du Vaudeville, laissant peu de latitude au jeune homme pour prendre en main sa vie affective. Jusqu’à ce que…

Bouton retour en haut de la page