Siham Alaoui

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Siham Alaoui, 40 ans, je suis née et j’ai grandi à Casablanca.

Enfant, j’étais une grande rêveuse. Souvent, j’ai rêvé d’un monde idéal utopique, d’équilibre, de justice, d’humanisme, de bien être, J’avoue ne m’être pas complétement détachée de cet état d’esprit. La seule différence c’est qu’aujourd’hui j’œuvre dans mon microcosme à insuffler cette énergie dans mon entourage aussi bien professionnel que personnel.

 

Racontez-nous un peu votre parcours.

Après l’obtention de mon bac en 99, je suis partie poursuivre mes études à l’université Akhawayn d’Ifrane où j’ai obtenu mon bachelor en 2003 en Business Administration. Ensuite, grâce à un bel hasard -même si je suis intimement convaincue que nous attirons nos circonstances- j’ai atterri au cabinet Convergence où j’ai fait mes premiers pas dans le domaine des RH et plus précisément en Recrutement, Développement Personnel, Coaching, assessment.

La nature de mon activité et de mes interventions a fait que j’ai développé une curiosité devenue passion pour l’humain. Par la suite, chaque fois que j’ai occupé une fonction en RH c’était une fonction où le manager souhaitait recruter, développer, accompagner, former, coacher les équipes. Et chaque fois que l’orientation donnée au département RH prenait une tournure beaucoup plus administrative et où l’humain n’était plus au coeur des préoccupations stratégiques du top management, cela devenait annonciateur d’une fin de collaboration et donc forcément d’un nouveau départ.

En 2016, j’ai rejoint le Cabinet SACCOM devenu aujourd’hui SACCOM Capital Group (SCG) où j’ai démarré avec une fonction opérationnelle et où je gérais principalement l’équipe de production ainsi que la relation avec nos partenaires. Par la suite, j’ai évolué vers mon métier de prédilection en tant que VP Transformation où je m’occupe du Coaching d’Equipes et d’Organisation aussi bien pour SCG et ses filiales que celles de nos partenaires.

Pourquoi les RH ?

Comme je l’ai dit, les circonstances de mon premier emploi qui a duré 8 ans dans un cabinet de coaching a fait que j’ai naturellement poursuivi dans ce domaine. Par la suite j’ai rejoint d’autres structures en tant que HR Manager.

Maintenant, je pense avoir toujours eu une fibre pour le développement humain. Je ne me suis pas contentée de cette fibre, mais j’ai cherché à la nourrir tout au long de mon parcours professionnel. Pour vous dire, même si j’ai terminé mes études académiques en 2003, Je n’ai marqué ma première pause qu’en 2012. Ce qui fait pratiquement 9 ans de formation non stop.

J’ai commencé par l’Analyse Transactionnelle, la coaching praticien, le master coaching, la Process Communication, la PNL (Programmation Neuro Linguistique). J’ai par la suite préparé une certification en Coaching Interculturel.. et chacune de ces formations me demandait un investissement conséquent en temps et en énergie bref, à un moment donné, mon entourage familial a cru que je n’allais jamais m’arrêter …🙂 et c’est l’à où j’ai du marquer une pause pour reprendre en 2015 de manière plus allégée et sur des formations qui oscillent entre le développement personnel/spirituel et énergétique (Theta healing, reiki,).

Même si ca peut paraitre loin du métier classique en RH, ces apprentissages ont donné un élan incroyable à mon relationnel et m’ont permis de développer un côté intuitif insoupçonné me permettant d’avancer à grands pas dans mes coaching.

Comment est née cette passion pour le business ?

J’ai une passion pour l’accompagnement de l’humain et non pour le business. Là aussi, je vais vous parler d’un heureux hasard où j’ai rencontré mon mari en 2014 pour le rejoindre en 2016 et démarrer l’aventure SACCOM qui avait déjà 5 années d’existence. A l’époque, je souhaitais uniquement filer un coup de main le temps de me redéployer sur le marché mais les choses ont évolué autrement. De fil en aiguille le business a pris une tournure qui nous a permis de développer cette Business Unit Transformation que je chapeaute.

 

Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

Plusieurs. d’abord les valeurs que mes parents m’ont inculqués. J’ai la chance d’avoir appris des lecons que certains ne découvrent qu’une fois qu’ils suivent un cours en développement personnel ; moi je les ai apprises dans un quotidien banal grâce à une maman qui n’a cessé de me répéter que je devais croire en moi et un père, il m’a appris à m’émanciper du regard/avis de l’autre. Même si cela me portait par moments préjudice dans une société portée sur un conformisme parfois étouffant, j’avoue que ce sont les 2 plus belles lecons que j’ai eu dans ma vie et qui ont conditionné tout le reste.

Après j’ai eu la chance d’avoir un excellent mentor au démarrage de ma carrière professionnelle avec qui j’ai découvert non pas le métier mais l’art et la subtilité du métier de coach.

Mes enfants: en plus de la découverte de la maternité, leur naissance m’a appris qu’il pouvait y avoir de la joie dans la douleur, du bonheur dans un simple geste. Elles m’ont appris à être mère, à être responsable, elles m’ont appris à développer ma patience, elles m’ont appris à rire quand je devais pleurer et pleurer quand je devais me reposer. Enfin, elles m’ont appris à accepter mes imperfections de la mère parfaite que j’espère être, et que je ne serais jamais.

Quels sont vos projets à venir ?

Pour vous parler d’avenir, je dirais que je n’en ai pas. Je savoure ce que je fais. Je vis l’instant présent et j’espère y rester. J’ai fait un travail sur moi pour désapprendre à penser au futur et pour rien au monde, je n’y retournerais. je sais que chaque instant est magique et ce n’est que perte d’énergie que d’essayer de faire des pronostics sur l’improbable et l’impermanent.

Et pour vous donner une réponse un peu plus terre à terre: je projette de continuer à apprendre à me former à découvrir et à faire découvrir.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Pour les femmes.
1-Ne faites pas attention au ‘qu’en dira t-on ?
2- faites vous confiance
3- laissez votre petite voie intérieure s’exprimer.
Vous verrez elle a des choses merveilleuses à vous dire.

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Je pense que la situation de la femme s’est nettement améliorée si l’on doit la comparer avec celles de nos ancêtres, ceci étant, il reste encore beaucoup de distance à parcourir. Nous avons quelques incohérences au niveau de notre législation mais je crois fermement en la volonté de bien faire de la majorité. A ce titre, je salue le travail exceptionnel fait par un certain nombre d’associations comme celle de W-Lady présidé par Mme Elamrani grande avocate et militante pour les droits de l’enfant et de la femme.

Votre avis sur le site ?

Ergonomique, aborde plusieurs thématiques pertinentes.

Le partage d’expérience des femmes dans différents domaines est intéressant. J’espère que ca permettra à plusieurs femmes de s’inspirer du modèle qui leur parle et croire en elles pour réaliser leur rêves.

 

Dernier mot ?

En m’adressant à toutes les femmes Marocaines, je leur dis : ‘vous êtes des femmes exceptionnelles. Vous avez prouvé tout au long de l’histoire que vous pouvez atteindre les sommets dans plusieurs domaines : entrepreneurial, politique, académique, social…
Continuez! vous êtes sur la bonne voie

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Mai 2021

Bouton retour en haut de la page