Sanae BENNOUNA

Première femme trader

Partager l'article

Pour commencer pouvez vous vous présenter ?

Avec une licence en littérature anglaise en poche, rien ne me prédestinait à une carrière en finance. Après un passage au HCR et quelques années au sein d’un groupe automobile, l’opportunité d’intégrer Upline Securites s’est présentée. Je suis mariée et mère de deux garçons.

Pourquoi spécialement le secteur de la bourse

Je me suis souvent posée la même question. Quand j’ai intégré Upline Securities au début de 1994, je n’avais pas la moindre idée que j’allais devenir la première femme marocaine à se faire une place dans un domaine qui jusque là était réservée à la gente masculine. Mais une fois dedans, toutes mes interrogations ont trouvé réponse tellement le domaine est prenant et en même temps passionnant.

Vous êtes pratiquement la première femme trader au Maroc, racontez nous vous débuts

Quand j’ai intégré Upline Securities, j’ai commencé par accomplir des fonctions très diversifiées et générales. Nous étions à l’époque six personnes contre plus de 50 actuellement. Au fur et à mesure, avec beaucoup de volonté de ma part et d’encouragements de la part de l’équipe dirigeante, j’ai mérité la confiance des dirigeants et de la clientèle et assumé les responsabilités qui sont les miennes aujourd’hui.

Avez vous trouve des difficultés

Etant une femme et de surcroît non diplômée en finance, se faire une place dans un marché à la criée dominé par les hommes , ce n’était pas tout à fait évident. Mais assez vite avec une soif d’apprendre et surtout démontrer qu ‘une femme est tout aussi capable qu ‘un homme de relever ce genre de challenge,je suis arrivée à éliminer tous les préjugés et surtout faire en sorte d’être adoptée par mes confrères . Bien entendu, j’ai du également suivre des formations en finance pour enrichir mes connaissances.

Racontez nous comment se passe une journée de votre travail

La journée commence d’abord par une revue de presse qui est suivie d’une réunion quotidienne avec nos analystes ce qui nous permet d ‘être à l’affût de toutes les informations suceptibles d avoir une influence sur les cours et ensuite les répercuter sur nos clients. En parallèle à cela nous essayons de démarcher de nouveaux clients sur le marché marocain ainsi qu’ à l’international .

Que pensez vous de la situation de la femme Marocaine

Je pense sincèrement que la situation s’est beaucoup améliorée mais néanmoins il reste un long chemin à parcourir .

Votre avis sur le plan d’intégration

le plan s’est écarté de son objectif initial qui est la défense et l’amélioration du vécu de la femme marocaine ..il faudrait donc arrêter de pratiquer cette politique politicienne et nous attaquer au fond du problème au delà de toute obédience politique et essayer de dépassionner le débat.

Quel conseil donneriez vous aux femmes qui veulent réussir comme vous

Beaucoup de volonté et d’ambition et surtout ne pas baisser les bras.

Quels sont vos sites préférés

Tout dépend de l’information recherchée

Qu’est ce que vous aimez et détestez sur internet

La facilité de l’information contre l’intrusion dans votre vie privée.

Est ce qu’internet a apporte quelque chose de nouveau dans votre vie

Lorsque vous cherchez une information, vous savez où la trouver

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Juillet 2000

Bouton retour en haut de la page