Sanae ALAMI

Artiste



– Bonjour, pouvez-vous vous présenter svp ?
Sanae ALAMI, née en 1975 à Tanger, au sein d’une famille artiste.
Je me suis éprise de l’art dés mon jeune âge, mon enfance s’ébauchera d’un crayon à la main face à mes dessins animés favoris « Alice aux pays des merveilles » on dessinant les personnages.
Un père ingénieur dessinateur, une mère styliste, un oncle artiste peintre décorateur, influenceront et marqueront mon amour e t mon engagement intrinsèque vers la création et vers l’art j’ai toujours aimé la peinture le dessin la photographie et et l’écriture. Ces quatre arts m’ont accompagné tout au long de mon parcours, que je considère comme étant atypique, car je suis totalement autodidacte.


– Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.
J’ai toujours voulu être artiste mais on m’a plutôt encourager dans une voie plus raisonnable plus acceptable plus rassurante mais qui ne me convenait nullement, alors après avoir eu mon diplôme en commerce international j’ai beau essayé de me faufiler dans le monde des finances mais je me suis perdue. Je me suis retrouvée dans un monde étrange pour l’artiste que je suis….
En 1999 l’amour de l’art prend le dessus et me rattrape ce qui me pousse à m’inscrire à l’alliance franco-marocaine dans des cours de dessin et peinture pour une période d’un mois, afin d’alimenter mon autodidaxie, développer mon talent et me perfectionner dans les techniques de l’huile et du croquis.
D’abord passionnée par la culture marocaine et précisément par la femme, au premier lieu mes peintures étaient destinées à la femme traditionnelle avec le Haïk, djellaba….. Ce choix de style m’a permis de me rapprocher de ma culture mais en même temps m’a éloigné de ce que je suis et ce que je veux exprimer en tant que femme, j’ai décidé donc de me libérer et libérer la femme sur mes toiles j’ai décidé de me révolter contre cette éducation qu on reçoit dans notre société, une éducation qui est en général un apprentissage de refoulement d’une grande partie de soi alors que l’être humain doit se dévoiler dans la totalité de ses réactions pour s’estimer libre. J’ai opté pour le « NU » et depuis j’ai réussi a mieux m’exprimer .c’est pas de l’exhibitionnisme, c’est le nu pour le nu, pour la vérité, le nu pour la quête de mon âme propre et non souillée, je peins la liberté et non pas la prison derrière les barreaux de mon âme. Mes toiles sont le miroir parfait de moi même. C’est par le biais de mes peintures que j’arrive à m’exprimer pleinement sans parole…c’est un cri changé en silence la pudeur disparaît, la transparence s’installe… cette transparence qui libère mon esprit au-delà de toute zone interdite.


– Quels sont vos projets d’avenir ?
Depuis un certain moment j’ai trouver la clef pour ma paix intérieure, celle de ne plus projeter mon avenir et de rester focalisée sur l’instant pressent…je suis à la recherche de moi-même plutôt qu’à la recherche de ce que je dois avoir.
Mais ça n’empêche que je garde mon ambition et je me bats toujours pour faire accepter mon style. Pas facile d’imposer un tel style venant d’une artiste femme… surtout qu’on ne voit malheureusement que la femme et on oublie l’artiste


– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
Vous devez apprendre à vous approuver vous-même sans demander l’approbation des autres. Ayez une haute opinion de vous-même…identifiez vous et vivez en harmonie avec vos valeurs ,quand vous savez ce que sont vos valeurs et vos buts , vos actions seront en harmonie avec vous-même vous ne serez plus soumises a aucune contrainte ou conflits intérieurs avec ce que vous réaliserez dans votre vie, faites ce que vous aimez et aimez ce que vous faites… laissez aller votre curiosité et ayez confiance dans vos choix… enfin vous rameez dans le sens du courant parce que vous savez qui vous êtes, ce que vous voulez ,et ce a quoi vous êtes destinée. Mais dites vous toujours que votre destin est là et que vous ne pouvez pas l’éviter…


– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?
Une phrase : la situation de la femme au Maroc est en cours d’évolution


– Votre avis sur lemondefeminin.com ?
Très bonne initiative en faveur de la femme marocaine et une reconnaissance de son existence et son rôle efficace dans la société.


– Un dernier mot
Je saisie l’occasion pour inviter les lecteurs à visiter mon groupe sur facebook, et par la suite vous remercier de m’avoir choisi pour m’exprimer sur votre site.


Par : Aziz HARCHA

Laisser un commentaire