Safae HAMIME

Partager l'article

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Safae HAMIME, 25ans, lauréate de l’ENCG de Settat en Marketing et Actions commerciales.

Je travaille en Freelance depuis +5ans en marketing de contenu digital. En fait, je viens de quitter mon poste en tant que responsable du marketing de contenu au sein d’une agence digitale afin de me concentrer davantage sur mon propre projet, ainsi que mon Doctorat.

– Racontez-nous un peu votre parcours

Master obtenu en 8 ans à cause d’un module que j’ai dû refaire pendant 4 ans. Un hasard abominable ? Une injustice constatable ? Ou bien suis-je vraiment accusable ?
Je ne sais pas, vraiment.

Peut-être parce qu’on essaie de nous définir et de mesurer nos compétences et connaissances acquises à travers un diplôme renommé (qui ne définit en aucun cas l’intelligence personnelle et professionnelle de la personne). C’est malheureux.

Freelancer depuis +5 ans dans un domaine qui me passionne et me fascine, celui du Marketing. Je me suis auto-formée, et je pratiquais toutes mes connaissances et compétences sur le marché en collaborant avec plusieurs clients qui ont cru en ma créativité et persévérance, sans avoir voulu me limiter à un diplôme.

A noter que j’ai pu décrocher mon premier contrat CDI avant même d’obtenir mon Master à l’ENCG de Settat.

– Comment est née cette passion pour le Digital ?

Durant mon enfance et mon adolescence, j’étais trop introvertie. L’écriture était ma seule évasion ainsi que ma meilleure amie. Elle m’a toujours rendue heureuse et cela me permet de me fier à mon corps et à mon propre esprit.

Après mon cursus exceptionnel à l’ENCG de Settat, je me suis retrouvée en Marketing de contenu et en comportement du consommateur. Je me suis dit pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable, et faire de mon mieux afin de transformer ma passion en une profession.

Inbound Marketing, Création de contenu de marque, Copywriting, Storytelling… Le monde du marketing digital a été mon projecteur invitant une lumière apaisante et éclairante à ma vie personnelle et professionnelle.

– Quels sont vos projets à venir ?

Je compte poursuivre mon Doctorat portant sur un sujet dans mon domaine d’expertise afin de bien bien faire les choses, pourquoi ne pas travailler sur une nouvelle démarche, une nouvelle méthodologie ou même une nouvelle solution qui rendra notre monde meilleur.

J’ai toujours soif de créer quelque chose de vaste, un ton vivant qu’on peut créer avec des mots, et de partager cela avec autrui. Je crois beaucoup en l’économie de la connaissance, il nous faut seulement du temps et de l’attention afin d’apprendre et de progresser dans n’importe quelle aventure nous vivons.

Je suis en train de travailler sur ma propre marque également. J’aime entreprendre, mettre en pratique mes connaissances ainsi que mes compétences, sans oublier la soif de vouloir partager tout cela avec les autres.

– Quels sont les événements qui ont changé votre vie

J’ai subi une injustice atroce durant mon parcours universitaire, j’ai redoublé plusieurs années, chose qui a bouleversé mon estime de soi, mais qui m’a permis de traverser un chemin très difficile et éclairant en même temps.

Un événement lamentable qui m’a fait gagner des années, qui m’a rendue encore plus forte et qui a boosté mon ambition pour réussir, surtout aider les autres dans une telle situation. I know the feeling !

Je suis vraiment reconnaissante d’avoir vécu tant de déceptions, d’injustices et d’échecs.

La plupart de mes réussites sont produites par mes échecs du passé. Si je n’ai pas rencontré l’échec, je ne pouvais pas devenir moi-même.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Vous devez vous remettre debout maintenant. Vous devez commencer à travailler dur tout de suite. Vous devez reprendre votre vie en main maintenant.

Pendant combien de temps vous continuerez à vous plaindre ou à penser de ce que les autres ont dit de vous ou ce qu’ils pensent de votre personne ?

Maintenant est le moment parfait pour investir sur vous-même.

Bref, croyez en vous-même, car personne ne le fera à votre place surtout ici au Maroc.

– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Brièvement, je pense que les femmes marocaines ont laissé les opinions des autres, surtout des hommes, façonner leur propre réalité. Elles ont cessé de croire en elles-mêmes et sont devenues le rejet qu’elles auraient absorbé auprès du monde masculin.

– Votre avis sur le site ?

Je vous remercie pour cette opportunité encourageante et inspirante qui valorise tout ce dont la femme est capable de réaliser, de réussir et de raffiner.

– Dernier mot ?

Parfois, il faut se perdre pour se retrouver,
Parfois, il faut tout perdre pour tout gagner,
Parfois, il faut un mauvais chemin pour créer un grand avenir.
Aujourd’hui, peu importe qui vous êtes, ce qui compte vraiment, c’est qui vous décidez de devenir tout au long de votre chemin de la réussite.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Février 2022

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par lamarocaine.com (@lamarocainecom)

Bouton retour en haut de la page