Pankaj Sharma

Comédienne et actrice sociale


– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?
Je m’appelle Pankaj, je suis indienne, de Jaipur au Rajasthan et je suis en France depuis 6 ans, je vis à Toulouse. Je suis comédienne et actrice sociale, et au départ je suis venue en France pour me former à de nouvelles pratiques théâtrales, interculturelles. Côté cuisine, j’ai commencé mon blog culinaire et à filmer mes recettes indiennes et végétariennes en octobre 2007.


– Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.
J’ai une formation de comédienne classique en Inde et je me suis assez rapidement tournée vers le « théâtre de l’opprimé » (théâtre-forum, clown, acteur invisible, etc.) grâce à une rencontre avec l’association française Caravane Théâtre. Nous travaillions dans les bidonvilles et les villages avec les populations les plus défavoriées à aborder leurs problèmatiques (Sida, dot, prostitution, alcoolisme, etc.) et à aider à trouver des solutions à travers des jeux d’acteurs. Depuis que je suis en France, j’ai commencé à apprendre le français puis à refaire des études de théâtre ; je dois maintenant penser à relancer ma carrière de comédienne ici, en France.


– Et cette passion pour la cuisine
J’aime cuisiner depuis que je suis toute petite, mais c’est à mon arrivée en France que je me suis mise à cuisiner de façon régulière. Je reproduis les plats que je mangeais en Inde, chez moi ou dans ma amille. J’ai beaucoup appris au départ en regardant faire ma mère quand elle cuisinait. J’ai aussi eu l’occasion de travailler avec de bons chefs cuisiniers français qui m’ont appris quelques « règles » et « savoir-faire ». Ma passion pour la cuisine facilite son apprentissage tout en le rendant agréable et ludique.


– Quels sont vos projets d’avenir ?
Je souhaite recommencer une carrière de comédienne, mais j’ai également d’autres projets, outre mon blog, de livre, de film, de vidéo, de musique. J’ai beaucoup d’envies et tant de choses à faire encore !


– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
C’est une question difficile, car la réussite ne signifie pas la même chose pour tout le monde. Très humblement, je conseillerais la patience, la persévérance et je dirais qu’il faut aller au bout de ses envies, ne pas abandonner ses rêves et ne pas se laisser décourager par les autres.


– Que pensez-vous de la situation de la femme en France et en Inde ?
L’Inde est un pays de paradoxes, notamment sur la situation des femmes : d’un côté mon pays a connu une femme premier ministre à sa tête dès les années 60, Indira Gandhi et a actuellement une femme présidente, Pratibha Patil. Il y a aussi beaucoup de femmes écrivains, de grandes actrices et les Déesses sont omni-présentes dans la société indienne. Toutes ces femmes font rêver, rendent fière d’être une femme en Inde et donnent de l’espoir. D’un autre côté, la majorité des femmes n’a pas accès à l’éducation et aux soins. C’est comme si tomber dans l’une ou l’autre des deux catégories relevait du hasard et celà m’effraie de penser qu’avoir accès au minimum de facilités (éducation, santé, …) dépende du hasard. C’est en cela que la situation des femmes en Inde est grave. Une société qui ne parvient pas à combler les besoins minimum de toutes ses femmes, quel que soit son milieu social et sa caste, reste pour moi une société en devenir et ce malgré ses belles réussites. Toute femme a droit au respect en tant que femme et non par rapport à son statut.
Concernant la situation de la femme en France, je suis une très nouvelle observatrice et il est donc tôt pour en parler, cependant je suis admirative des femmes qui élèvent leurs enfants seules (des familles mono parentales). Elles arrivent à concilier travail et famille et je trouve cela très courageux. J’imagine également que c’est la société qui leur permet cela et que si elles peuvent aujourd’hui assumer cette situation c’est parce que des femmes admirables avant elles se sont battues pour cela.


– Votre avis sur le portail ?
Je trouve le portail « La marocaine » informatif et militant mais sans oublier la vie pratique, les loisirs ou la détente. Il mêle bien actualités et dossiers de fond ou histoire. J’espère qu’il est bien utile à de nombreuses femmes marocaines mais également aux femmes (et aux hommes) du monde pour découvrir ce pays et sa culture.


– Dernier mot
Je ne suis jamais allée au Maroc bien que j’ai eu plusieurs opportunités ; cela ne s’est pas fait. J’ai l’impression que malgré de nombreuses différences avec mon pays, l’Inde, nous avons des choses en commun. Il me semble aussi que les pays du Maghreb apprécient la culture indienne, les films, la musique, les bijoux et certaines recettes. Cela me touche beaucoup.

Par : Aziz HARCHA

Laisser un commentaire