Oumaima OMARI

Doctorante chercheuse en Sciences de Gestion plus précisément en Management Public

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Bonjour, je suis Oumaima OMARI, je suis marocaine, née à Casablanca.

Je suis doctorante chercheuse en Sciences de Gestion plus précisément en Management Public à l’université de Poitiers.

Mes parents sont mes piliers de tout temps. Ma détermination, mon courage et mes choix ont fait de moi la femme marocaine que je suis à ce jour.

Racontez-nous un peu votre parcours ?

Après l’obtention de mon baccalauréat en Sciences Mathématiques, j’ai intégré une école de management à Casablanca pour y obtenir une double Licence en Economie et Informatique et un master en ingénierie financière quelques années plus tard.

En parallèle de mes études, j’ai mené plusieurs actions associatives en lien avec la qualité de cheffe de pôle associatif que j’occupais en tant que membre du club Rotaract. Ces expériences m’ont donné l’opportunité d’exprimer mon profond respect et ma solidarité envers la femme marocaine.

Dans la continuité de mon parcours, je suis passée par différentes étapes professionnelles dans divers secteurs d’activité, avant de décider de renouer le lien avec les bancs de l’université, cette fois avec une ambition plus grande et un challenge plus stimulant.

Je pense absolument pouvoir dire que j’ai choisi le chemin que j’ai parcouru.

Et votre vie professionnelle ?

J’ai commencé ma vie professionnelle à l’âge de 20 ans en tant qu’alternante chargée de gestion au sein d’un cabinet d’architecture à Casablanca. Il s’agissait certes d’une expérience courte mais riche d’enseignements, notamment par rapport à la perception du savoir-être dans le monde professionnel.
Suite à l’obtention de mon dernier diplôme supérieur, j’ai rejoint et évolué dans le département financier d’une école de management, d’abord en tant que coordinatrice et ensuite en tant que comptable. Une fois de plus, il n’y a pas d’expérience sans apprentissage. Celle-ci a été en plus révélatrice de mes plus sincères ambitions, elle m’a permis d’avoir des certitudes.
En parallèle avec mes études en doctorat, je travaille actuellement en tant que monitrice de bibliothèque au sein de l’IAE de Poitiers qui est également mon organisme formateur.

Quels sont les événements qui ont changé votre vie ?

Il y a une citation qui m’impressionne de Réjeanne Picard «La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute». La vie est belle et importante, il faut juste avoir le courage de remonter les pentes et les difficultés.

Je ne pense pas que les événements vécu change une vie. Ma conviction est que nos vies évoluent grâce au vécu. Cela sous entends naturellement que le vécu tant bien ou mal qu’il soit, il est moteur de l’évolution de chacun.
Ceci dit, j’ai traversé des événements qui m’ont marqué. Mon accueil par le jury en tant que major de ma promotion lors de la cérémonie de remise des diplômes demeure pour moi un moment de fierté indescriptible. L’histoire n’était pas faite que d’éventements heureux, dans la même période j’ai vécu le décès de l’aîné de ma fratrie, un événement qui ne sera pas d’aussi tôt victime de ma mémoire sélective et qui aura aguerri ma patience.

Si je devrais désigner un troisième événement qui a le plus « changé » ma vie, je dirais que changer de société et entretenir une vie à plus de 2000km de son pays natal sont bien changeant de la vie d’une femme.
Ce qu’il faut retenir de cette question, du moins à mon sens, une vie est fondamentalement dynamique, nous provoquons des événements et nous subissons d’autres, l’important est de continuer, tirer des conclusions et évoluer en permanence.

Quels sont vos projets à venir ?

Mes projets à moyen terme sont de publier des articles et participer à des conférences internationales liées à mon projet de recherche (En 2022, sera ma première communication en Suisse) et aussi développer une carrière professionnelle universitaire.

A long terme, devenir professeur universitaire avec un bon parcours et intégrer le high consulting dans le domaine du Management Public.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

J’ai appris de ma mère qu’il n’y a pas une recette miracle pour réussir, il faut juste oser et ne pas baisser les bras au premier obstacle.

Nous avons toutes une grande force et énergie, il faut juste les exploiter au bon moment et toujours soyons fière de nous.

Gardez toujours l’espoir et la persévérance.

Bonne chance à nous toutes !

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Les dernières années le Maroc opte pour une stratégie de développement de la situation de la femme marocaine en accordant une grande importance sur ces droits avec des réformes législatifs, aussi que l’encouragement de sa participation dans le développement du pays en occupant des postes de responsabilités dans divers secteurs et une intégration complète au niveau politique (participation aux hautes instances décisionnelles et politiques).
Cela étant, qu’il faut un travail de sensibilisation dans les quatre coins du pays et des aides pour permettre aux filles et femmes en difficultés de réaliser leurs rêves et développer le sens d’appartenance.

En gros, je suis fière de la femme marocaine qui a pu concilier tous les rôles attribués : épouse, mère et femme professionnellement réussite.

Votre avis sur le site ?

Un concept très intéressant, qui met en lumière le potentiel de la femme marocaine, et donne aussi ambitions à d’autres.

Je suis fan du site depuis longtemps, et après chaque interview publié je me sens de la fierté des femmes marocaines, et j’ai eu envie de les rencontrer et d’échanger sur comment aider les femmes en difficultés à trouver leurs lumières et réaliser leurs rêves.

Dernier mot ?

Je suis heureuse et fière de faire partie des femmes marocaines qui ont pris la parole sur le site, et je vous remercie Mr. HARCHA Aziz pour cet échange et je vous souhaite plein de succès.

Et pour les femmes marocaines, «We Can Do It» et bon vent !

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Novembre 2021

Bouton retour en haut de la page