Nawal Gharmili Sefrioui

Directeur Général de la filiale Orange Money Maroc.

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Je m’appelle Nawal Gharmili Sefrioui. J’ai 46 ans et j’habite à Casablanca. Je travaille chez Orange Maroc en tant que Directeur Général de la filiale Orange Money Maroc.

Je suis maman de deux enfants et je suis une passionnée de la course à pieds et de la nature.

Je suis également trésorière du Club des Femmes Ingénieurs de l’Ecole Mohammadia.

Racontez-nous un peu votre parcours

Après avoir décroché un bac en Sciences Mathématiques au Lycée My Slimane à Fès, j’ai intégré les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles d’Ingénieurs au Lycée My Driss à Fès. Ensuite, j’ai poursuivi mes études à l’Ecole Mohammadia des Ingénieurs en génie informatique avant d’intégrer le monde du travail en 1997 chez Alcatel Maroc.

J’ai réussi à décrocher une bourse Fulbright en 1999 ce qui m’a permis de partir aux Etats Unis pour un Master en Business Administration à Wayne State Univerity.

 

Et votre vie professionnelle ?

De retour au Maroc, j’ai rejoint Medi Telecom d’abord en tant que Chef de Service Contenu et Partenariat et en occupant d’autres postes en marketing des services à valeur ajoutée et en gestion des programmes par la suite. Plus tard, j’ai lancé l’activité de transfert d’argent sur mobile que je continue à prendre en charge.

 

Quels sont les évènements qui ont changé votre vie

Tous les événements impactent notre vie. Certains plus que d’autres. Disons que parmi ceux qui ont le plus marqué mon parcours ce sont les années que j’ai passées aux Etats Unis pour mon MBA. C’est une culture totalement différente et des dimensions auxquelles ont n’est pas habitués.

Il y a également l’arrivée de mes enfants au monde. On n’est plus la même personne avant et après. C’est un événement qui nous enrichit tellement, non seulement sur les aspects émotionnels mais également sur la prise de conscience de cette force interne que nous avons mais que nous sous-estimons souvent.

Et tout dernièrement, je cite la pandémie qui a marqué notre vie depuis l’année dernière. On apprend à relativiser et à apprécier ce qui nous a toujours paru évident.

Quels sont vos projets à venir ?

Je suis une passionnée du mobile money et je me suis engagée personnellement à le développer jusqu’à atteindre sinon dépasser les niveaux de réussite des pays subsahariens.

Autrement, je souhaite contribuer au développement du statut de la femme marocaine en particulier et à celui de notre cher pays en général.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Croire en elles, ne jamais céder et surtout ne pas arrêter de se surpasser

 

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Si on regarde l’évolution de la situation de la femme au Maroc dans le temps, il y a clairement eu une progression.

Ceci-dit, cette évolution reste encore limitée à mon sens. J’aspire à un Maroc où la femme est l’égale de l’homme, où elle jouit des mêmes droits et peut avoir accès aux mêmes responsabilités. La femme marocaine a tellement de capacités mais n’arrive malheureusement pas encore à les mettre pleinement en œuvre.

 

Votre avis sur le site ?

Agréablement surprise. Je n’avais pas eu l’occasion de le visiter auparavant. Il est très riche et bien structuré.

 

Dernier mot

Merci pour cette opportunité d’échange…et ma sincère considération à la femme marocaine !

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Aout 2021

Bouton retour en haut de la page