Najat Vallaud-Belkacem enseigne au Maroc

Partager l'article

Najat Vallaud-Belkacem enseigne au Maroc et plus précisément à l’Université M6P de Benguerir

L’ancienne ministre de l’Éducation en France, Najat Vallaud-Belkacem, a rejoint l’équipe de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Benguerir au Maroc, en tant que professeure.

L’ancienne ministre socialiste de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, assure des cours destinés aux étudiants de l’Université Mohammed VI Polytechnique. L’information a été rendue publique dans un post de l’université sur Linkedin, présentant Najat Vallaud-Belkacem comme « professeure affiliée de l’UM6P ». Cette indication a été confirmée par une source de l’université au magazine Jeune Afrique.

La franco-marocaine Najat Vallaud-Belkacem n’en est pas à sa première expérience dans le domaine de l’enseignement. Ancienne élève de Sciences Po Paris, elle y a également enseigné en master en affaires publiques. À l’UM6P de Benguerir, près de Marrakech, elle dispensera des cours relatifs à plusieurs sujets en lien avec les filières proposées. Elle était d’ailleurs, le 16 juin dernier, parmi les trois invités d’une conférence en ligne organisée par l’Africa Business School de l’UM6P, en collaboration avec le cabinet McKinsey & Company sur le thème : « Diversité et inclusion dans le contexte de la crise du Covid-19 ».

L’Université Mohammed VI Polytechnique a ouverte en 2013 et inaugurée en 2017. Elle est affiliée à une fondation liée au groupe OCP, le géant du phosphate marocain. Le secrétaire général de l’UM6P, Hicham El Habti, avait, par le passé, déclaré que l’Université Mohammed VI Polytechnique se voulait un pôle attractif pour les Marocains de la diaspora, afin d’enrichir son corps enseignant et son contenu pédagogique.

Najat Vallaud-Belkacem, a également été ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. En avril dernier, elle a été nommée directrice France de l’ONG ONE, qui lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables, principalement en Afrique.

Dans le cadre de la crise sanitaire que le monde vit actuellement, elle a appelé à une réponse à l’échelle internationale, dans une tribune publiée dans Le Monde, pour faire face aux conséquences de la pandémie Covid-19.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bouton retour en haut de la page