Nadia OUAGRAR

Directrice de Communication à Observatoire Communication et Migration et formatrice

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Nadia OUAGRAR, artiste peintre originaire de la ville d’Agadir. je suis actuellement formatrice et professeur de « Communication & Offshoring » et Chercheuse et doctorante en Médias Communautaires, Communication et Migration ». Je suis éventuellement directrice de l’Observatoire Communication & Migration, (Amsterdam, aux Pays-Bas), membre actif et chargé du service « doits, médias et finance » du mouvement des marocains démocrates résidents à l’étranger. Vice présidente de plusieurs associations qui s’activent dans tous ce qui est art et culture.

Racontez-nous un peu votre parcours

Concernant mon parcours professionnel et académique, je dirais qu’il est pluridisciplinaire. J’ai obtenu ma licence en Tourisme et Communication tout en enseignant différentes disciplines dans différents établissements, j’ai obtenu aussi un brevet de technicien spécialisé en Marketing des Services, puis un master en Communication des organisations et un doctorat en sa phase finale. Parallèlement à cela, j’ai adhéré plusieurs projets de recherche et de développement grâce à des réseaux de stratèges et une équipe de travail noble et multidisciplinaire. Je suis formatrice et professeur de Communication dans plusieurs établissements de formation professionnelle, universitaire et scolaire et actuellement je suis formatrice en Offshoring et Communication.

Comment est née cette passion pour la Com

Ma passion et mon attachement que je communique à chaque fois par rapport au concept de la communication s’explique à la fois par mon parcours académique aussi bien que par mes modestes contributions journalistiques en tant que rédactrice d’opinion.

Cela me permet à chaque fois d’arroser ma soif en matière de recherche et celle en production journalistique, de partager mes ambitions, mes soucis par rapport à la politique national et internationale et une façon de communiquer puis toiser mes propres points de vus par rapport aux différents points de vus sur des sujets politiques, sociaux ou culturels qui m’intéressent.

Huit ans après notre premier entretien, qu’est ce qui à changé pour Nadia ?

Bien sure, beaucoup de choses ont changé depuis notre dernier interview, j’ai pu développer mes compétences sur tous les plans mais aussi alimenté et consolidé mon patrimoine relationnel au niveau national aussi bien qu’international. Sans oublier mes compétences acquises en matière de la recherche scientifique et la conception et le management et des projets de développement local.
J’ai eu l’honneur d’être mise en l’avant et en tête de plusieurs projets socioculturels aussi bien que quelques projets de développement, économiquement parlant, sur lesquels je travaille toujours et que je communiquerai dès que possible, avec le parrainage de certains stratèges et professionnels au niveau national et international.

Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

À vrai dire beaucoup d’événements ont marqués mon parcours et ont changé ma vie. Des hauts et des bas, des surprises, des malheurs et des moments de bonheurs sont enfaite des séquences dans lesquels plains de choses se sont déroulés, des situations qui ont dus changer ma vision, d’autres ont complètement été évacués puis certains ont laissé des séquelles que ça soit positives ou négatives. Mais l’un des plus importants avènements qui ont bouleversés et réjouis à la fois mon existence c’est la période 2018/2021, suivie à une crise de santé qui m’a complètement dévié mais qui m’a parallèlement fait comprendre les faits et la réalité des choses.

Quels sont vos projets à venir ?

Je suis encours de lancer un projet « MODEL » de développement durable au niveau de la région de Souss-massa » plus quelques projets de recherche bientôt communiqué au niveau de la plate forme néerlandaise à propos de « l’avenir de la question de l’immigration marocaine »

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Je disais toujours que toute femme est unique. Pas question d’appliquer une stratégie ou suivre des exemples pour devenir unique et exceptionnelle. Nous sommes toutes uniques et nous sommes l’exception, elle existe en nous.
Cherchons-là tous simplement !

« Chères dames, soyez persévérante, innovantes, ayez confiance en vous et n’attendez pas d’être gratifier… Les résultats seront pour bientôt …Pas toute suite ! »
« Sachez que quoi que vous faites ça vous mènera vers la bonne voix soyez juste et vrai… »
« Ne soyez pas ce qu’on attend de vous …soyez vous-même !

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

« la compétence féminine est désormais l’essentiel pour aller de l’avant…. Elle s’est avérée cette être et cette clé de voute que nous cherchons… pour un Maroc meilleur »

Certes, belle phrase ! Elle est récemment communiquée par certains partis politiques qui s’avèrent perdus entre la vision royale et les projets moteurs qui n’ont pas pu malheureusement faire redémarrer la roue économique après ce long sommeil du à la crise marquée par la période poste et pro Covid19. Il faut faire très attention à ne pas chosifier ou « Sacrifier » la femme marocaine, surtout que nous envisageant beaucoup d’événements tel que les prochaines sélections, pour pouvoir réaliser des projets « sauveurs ». Pensez à l’équité, L’égalité et humanisant nos principes pour en faire des projets durables et dignes pour et en impliquant les deux sexes. La femme marocaine a toujours fait preuve de militarisme, d’ouverture et d’innovation. Ses compétences sont d’une reconnaissance mondiale… elle n’attend plus d’être reconnue mais doit toujours être honorée et respecté.

Votre avis sur le site ?

Un rondpoint féminin très important qu’il faut communique encore plus et que j’ai eu la chance de côtoyer depuis 2003 et je continue toujours… Bon vent pour la suite les amis/es!

Dernier mot ?

Merci la marocaine.com pour les bras ouvertes… pour cette belle initiative, un portail qui favorise la liberté d’expression « A la féminine ».
Merci à toute l’équipe et à tous les lecteurs/trices.

 

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Juin 2021

Bouton retour en haut de la page