Mounia Zahzah

Médecin et artiste peintre

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Mounia Zahzah, 46 ans, maman de 2 enfants, médecin spécialiste en hépato-gastro-entérologie, native de la ville d’Assilah, études à Tanger puis Rabat et vivant à Harhoura.

– Artiste peintre. Membre du conseil national de l’ordre des médecins « CNOM »,
– Membre du bureau politique du parti socialiste unifié « PSU »,
– Fondatrice et présidente de l’Association Tous Pour Harhoura « ATPH »,
– Vice-présidente de l’association des médecins secteur publique de Skhirate-Témara « AMSPST ».

Racontez-nous un peu votre parcours

Etudes primaires à Tanger puis déménagement à Rabat pour cause professionnelle de mon père où j’ai poursuivi mes études secondaires jusqu’à obtention de mon baccalauréat science avec mention.

Par la suite, j’ai intégré la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, j’ai passé le concours d’internat que j’ai décroché brillamment en 1999 puis résidanat en hépato-gastro-entérologie et obtention du diplôme national de spécialité en 2006, première affectation à Kénitra jusqu’à 2016 et mutation à Témara où j’exerce actuellement en tant que cheffe de service et département de médecine .

Comment est née cette passion pour la Médecine ?

La passion pour la médecine a commencé très tôt, quand j’avais l’âge de 6 ans je répondais sans hésitation à la classique question « qu’est-ce que tu feras quand tu seras grande ? » : tbiba ! Plus tard ce choix s’est ancré en moi et j’éprouvais une grande envie à en faire mon métier pour différentes raisons dont les principales restent la vocation d’apporter de l’aide à autrui, pouvoir soulager la souffrance et sauver au maximum des vies humaines , tracer un sourire sur le visage des malades et apporter une lueur d’espoir de guérison … bref pour moi le choix d’un vrai métier utile, humain et surtout noble.

Quels sont les événements qui ont changé votre vie

Plusieurs événements ont changé ma façon de voir les choses et ont eu impact sur le cours de ma vie. Le déménagement familial à l’âge de mes 10 ans, le départ de mon frère pour ces études à l’étranger et son installation définitive aux USA, mon cursus et formation médicale au Maroc…..

La concrétisation de ma deuxième passion pour l’art plastique et l’intégration de l’atelier bleu dont je suis très fière, la découverte du monde de militantisme associatif, syndical et politique, entre temps la naissance de mes enfants.

Bref chaque étape de ma vie a participé à faire de moi la Mounia d’aujourd’hui avec mes points de forces et de faiblesses et ont contribué a forgé mon caractère et ma personnalité car j’ai toujours pensé que la vie est une bonne professeure, encore faut-il savoir l’écouter …

Quels sont vos projets à venir ?

Tellement de projets qui me tiennent à cœur aussi bien sur le plan professionnel que personnel que je vais essayer de concrétiser à fur et à mesure.

Réaliser mon rêve artistique celui d’exposer dans ma ville natale Assilah, ma véritable galerie d’art à ciel ouvert !

L’autre c’est de rejoindre une aventure hors du commun qui allie dépassement de soi, solidarité et challenge : le raid sportif Sahraouiya, et bien sûr continuer mes projets associatifs qui me donnent une satisfaction sans égal.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Apprendre à écouter sa propre voix intérieure qui guidera le chemin pour concrétiser ses rêves et croire en soi restent la véritable clé de réussite, ne jamais baisser les bras et choisir un objectif dans la vie dans lequel on mettra tous nos sens en éveil !! Et surtout foncer à 100%.

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Malgré les avancées encourageantes en matière de statut des femmes au Maroc dont la réforme du code de famille, Il existe néanmoins un gap important entre le droit des femmes au Maroc et les aspirations, beaucoup reste à faire sur le plan législatif et réglementaire en matière de parité et de lutte contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes , faire sortir la femme du statut de subordonnée et assurer sa vraie émancipation dans la société marocaine désormais patriarcale, le chemin est certes long mais la femme marocaine est forte et surmontera ce défi. J’espère que la présence de 6 femmes à des portefeuilles clé dans le nouveau gouvernement contribuera à assurer ces objectifs.

Votre avis sur le site ?

Merci d’honorer la femme Marocaine à travers ce portail qui mettra un accent féminin sur les compétences marocaines et ô combien nombreuses.

Dernier mot ?

La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter, donc osez vivre, osez rêver ! Merci Aziz Harcha

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Octobre 2021

Bouton retour en haut de la page