Mounia LOULIDI

Partager l'article

Directeur Financier et pilote de course automobile

– Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.

Mounia LOULIDI, Directeur Administratif et Financier au sein d’une entreprise de Promotion immobilière, la semaine, pilote de course automobile le week end.

Après l’obtention de mon baccalauréat Comptabilité Gestion au Lycée Lyautey, j’ai poursuivi mes études en France où j’ai obtenu un Brevet de Technicien Supérieur en Comptabilité et Gestion (BTS CG),

puis un Diplôme d’Etudes Comptables et Financières (DECF), et ensuite un Diplôme d’Etudes Supérieures Specialisées en Contrôle de Gestion et Audit Interne (DESS CGAI).

J’ai également complété ma formation par des stages au sein de cabinets d’expertise comptable en France et au Maroc.

J’ai démmarré mon premier poste en 2001 en tant qu’auditeur au sein d’une enseigne de la grande distribution, puis j’ai enchaîné sur un poste de Directeur audit au sein d’une société opérateur privé de télécommunications en 2005. Ensuite j’ai été embauchée en tant que Directeur Administratif et Financier au sein d’une société Editeur de logiciels de Gestion début 2008. Et enfin, fin 2009, j’occupais encore une fois la fonction de DAF mais cette fois dans une société de promotion immobilière.

Parallèlement à l’exercice de ma fonction durant la semaine, je pratique les week end, ma passion pour le sport automobile.


– Et cette passion pour la course automobile ?

Et bien… Passionnée depuis mon jeune âge par les belles voitures et la vitesse, ce sentiment a grandi en moi parallèlement au goût du risque et de l’aventure. Jusqu’au jour où mon collègue Yassine Serhani également pilote de course automobile, m’a proposé de participer à un championnat de karting à l’occasion de la fête du trône le 30 juillet 2009. Ce championnat était organisé par l’Association Maghrébine des Sports Automobile dont la présidente est Saida Ibrahimi également ancienne championne de course automobile.

J’ai accepté et à ma grande surprise, pour une première participation, j’ai été classée 2ème sur le podium. Saida m’a ensuite proposé de participer au Rallye des Lacs qu’elle organisait le mois de septembre suivant, j’ai également accepté et j’ai concouru en catégorie 4×4.

Suite à celà j’ai intégré l’AMSA en tant que membre et vice présidente. Au mois de novembre 2009 lors du Grand Prix de Tit Mellil, circuit de course automobile organisé par l’AMSA, j’ai participé en tant qu’ officiel Commissaire de Piste (le Commissaire de Piste est l’interlocuteur entre la direction de course et le pilote moyennant drapeaux en couleurs et autres types d’intervention).

En avril 2010, j’officiais encore une fois en tant que comissaire de piste sur le GP de Nouaceur organisé par l’Association Pôle Position (APP), et la semaine suivante j’était au volant d’un 4×4 sur les routes du Rallye Féminin organisé par l’AMSA. Le 1er, 2 et 3 mars j’officiais en tant que commissaire de piste sur le circuit du GP de Marrakech (WTTC 2010). la semaine suivante j’atais l’unique femme parmi 39 hommes participant au championnat de karting à VGK benslimane.

Au mois de juillet 2010, j’ai été nommée responsable des commissaires et j’ai été en charge de toute l’équipe des commissaires de piste sur le circuit de course automobile de Nouaceur encore une fois organisé par le club APP.

En grande aventurière, je repartais en Septembre 2010 pour le Rallye des lacs toujours en catégorie 4X4.

Mais toutes ces participations ne me donnaient pas assez d’adrenaline… Ainsi je décidais d’acquérir une voiture de course. Mon choix s’est porté sur la Légende Car, voiture de course à l’esthétique attrayante et rigolotte, mais possédant un bien méchant moteur, et honnêtement, c’est le bruit de son moteur qui m’a le plus séduite …. En octobre 2010, je démarrais donc ma première course automobile sur le GP de Salé au volant de ma Légend Car n° 27. Et depuis j’ai enchainé en répondant présente à toutes les courses automobiles qui ont suivi, le GP de Tit mellil organisé par l’AMSA fin octobre 2010 et le GP de Had Soualem organisé par le club RUC, où j’ai décroché la 3 ème position.

Puis nous avons été invité à concourir à l’étranger… et en décembre 2010 avec l’équipe des légendistes (pilotes Légends Car), je participais à une course à Jerez en Espagne. S’en est suivi une autre course aux Etats Unis à Charlotte en Caroline du Nord en janvier 2011.

En février 2011 j’ai participé avec l’équipe à une course organisée sur le ciruit de Guadix en Espagne et au mois de mars, je disputais toujours aux côtés des mes amis pilotes légendistes, une course sur le ciruit de Monteblanco toujours en Espagne et cette fois-ci sur les 4 courses de ce dernier circuit, j’ai décroché à 3 reprises la 3ème position.

– Quels sont vos projets d’avenir ?

Pour ce qui concerne ma passion, je compte m’investir davantage et la vivre pleinement.

Toutefois pour ce faire, et face au coût important que celà implique, je dois trouver des sponsors qui accepteraient de m’accompagner dans cette aventure.

Pour ce qui concerne le côté professionnel, je compte m’établir à mon propre compte et m’orienter vers le domaine du conseil en audit, dignostic, réorganisation et gestion d’entreprise, c’est un domaine qui me passionne également mais professionnellement parlant cette fois-ci.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Mon conseil pour la femme serait d’adopter une devise  : pour réussir, il faut savoir se battre et ne jamais baisser les bras.

Il faut croire en soi, relever les défis, se lancer des challenges et être à la hauteur de ces challenges.

Il faut savoir faire preuve de courage.

Il faut être soi même et rester humble, ne pas se cacher derrière un personnage qu’on pourrait se créer. Ne pas se laisser tenter par l’effet de snobisme ou d’imitation, bien que nous vivons dans une société qui pourrait nous pousser à adopter ce genre de comportement. (Dit-on bien … « chasser le naturel… il revient au galop »…!!!).

Il faut savoir être une femme……..!!!

– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Je pense que la femme marocaine a beaucoup de mérite, elle a beaucoup évolué et s’est bien émancipée.

Elle a su s’imposer dans la société marocaine et a prouvé qu’elle était capable d’occuper des fonctions et réaliser des actions jusque là réservées aux hommes il y a encore quelques années.

Le système gouvernemental en place a également favorisé et permis d’améliorer la condition de la femme au Maroc. Nous ne pouvons que saluer ses efforts.

Malheureusement pour certaines ce n’est pas encore le cas. Elles sont encore vouées à jouer le rôle de femmes soumises ou encore de femmes opprimées.

Il faut noter que notre société s’est beaucoup développée et à une vitesse considérable, et réellement je suis fière des avancées réalisées par notre pays.

Certains ont su utiliser cette opportunité à bon escient, d’autres n’ont malheureusement pas suivi ou encore n’ont pas su suivre le courant des choses.


– Votre avis sur lamarocaine.com ?

C’est un site qui m’a séduite. Il met bien en avant la femme marocaine.

Les thèmes abordés, sont divers, interessants, voire pertinents selon les thèmes.

C’est un bon espace d’expression pour les femmes marocaines interviewées.

Tout type de femme peut y trouver son compte.


– Dernier Mot :

Je remercie www.lamarocaine.com pour cette interview et je lui souhaite une bonne continuation.

A l’occasion de la journée de la femme, je souhaite une bonne fete à toutes les femmes du monde. Messieurs… en l’absence d’une journée à votre égard, nous avons une petite pensée pour vous.

Je recommande à toutes les femmes, afin d’accomplir leur épanouissement, de se donner l’occasion de vivre leur passion… ou encore d’en trouver une en l’absence de celle-ci. C’est une réelle satisfaction personnelle.

Par : Aziz HARCHA

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page