Mouna Marini

Partager l'article
Artiste



– Bonjour, avant tout , pouvez vous vous présenter svp ?
Mouna marini née en 1972 à Casablanca, plus connue dans le monde de la mode , et du mannequinnat marocain sous le pseudo de «Montana», Je suis une maman ,voyageuse, créatrice de bijoux brodés et artiste autodidacte.


– Raconter nous un peu ,votre parcours et votre vie professionnelle ?
Je voyage et réside depuis maintenant 15 ans , à travers plusieurs pays, d’europe , d’océan indien, et d’afrique de l’ouest.
Curieuse de nature, et une vraie touche à tout, passant du mannequinat à la direction de cabines mannequins ainsi qu’à la direction artistique sur plusieurs projets d’évenemetiels de mode , le dernier en date dans l’océan indien sur les Ïles Comores : « LE MASIU YAVAO » en langue swahilé : la nuit de la mode. L’ énérgie créative découverte à travers les continents, m’a beaucoup inspirée.

L’océan indien a été une merveilleuse expérience professionnelle , entre les expositions de bijoux en cristal , et l’aide social et humanitaire. Les ventes de mes bijoux m’avaient permis de venir en aide « aux enfants malnutris du programme Mondial Caritas », sur 2 années consécutives ,et sur plusieurs projets sociaux, ainsi que l’aide d’associations «d’handisport» .

C’est-ce séjour , pendant quelques années dans l’océan indien qui a détérminé mon orientation artistique : le brassage des cultures » malgaches , créoles, indiennes, chinoises, africaines ».

Pendant mes précédents séjours en Italie , je découvre « l’Arté Povéra » 18éme du siécle, rien à voir avec le mouvement italien des années 60, technique très ancienne de transfert sur supports de bois.

Dans le golfe de tanzanie , je découvre les bijoux traditionnels sud africains fait en technique ancestrale zoulous dite « le Ndébélé ».

Inspirée, j’empreinte ce savoir faire, et La combinaison des 2 techniques ,à mille lieux l’une de l’autre, me permet après 5ans de recherche et de pratique de développer « Le bijou brodé serti de pierres en cabochons d’Arté Povéra», dans ma collection actuelle sur le théme de Gustav Klimt , destinée aux ventes privées.

Les voyages ont bercés mon imaginaire depuis l’enfance , un prélude à ma collection de cette année,  » les cinq Mondes  » un nom de ville, de capitale , de lieu qui m‘est cher , colle à un ouvrage ou à un autre.

Mais ma plus grande inspiration, reste mon pays le Maroc ,toujours portée par sa nostalgie.

Très touchée par la richesse de l’architecture , les motifs des zelligs, les tissus ,les imprimés,et les broderies anciennes de nos grands méres, à la recherche d’inspiration ancestrale marocaine  » tels que nos bijoux bérbéres- mes origines- , dans l’art de broderies traditionnelles, la mixité des techniques et des recherches apportent un nouveau visage à l’art féminin «dit domestique» de nos ancêtres , longtemps marginalisé , et pourtant d’un raffinement sans égal.

Je dessine des dizaines de croquis , pour finalement créer un bijou par « ’intuition ». Étant donné que mes expositions sont temporaires , suivant mes séjours et mes voyages en famille. L’idée de lancer ma galerie sur le net , c’est imposée d’elle-même. Beadsofaquarius, le blog est une référence dans le monde du bijou brodé,j’y poste plusieurs conseils de techniques que je développe, une maniére de partager une passion.

Beadsofaquarius.onetsy.com : ma 1ére boutique en ligne , sur la plate forme américaine Etsy , qui est bassé à Brooklyn ( New-York) , recéle des trésors de créateurs , tous on signés et cértifiés , que les créations sont faites à la main , et par une unique personne , d’où la rareté de nos créations, et les pièces uniques , très recherchées par une certaine clientèle à travers le monde très éllitiste , en quête de raffinement et de créations artistiques rares.

– Quels sont vos projets ?
Ma collection de bijoux 2010 dont une partie sera destinée pour ma 2 éme boutique en ligne sur la nouvelle plate forme européenne « en cours de réalisation »: Fait Main.le site, comme son nom l’indique , toutes les créations qui y sont présentées par plus 200 créateurs sont entiérement faites main, d’où leurs originalité, et leur rareté.
Une collaboration créative avec L’artiste Vicky Mistretta (France) toujours dans le domaine de l’accessoire est prévue pour l’année 2010.

Des propositions pour quelques points de vente assez ciblés « pour une clientéle privée »dans le monde , tels que Tokyo, New -York,Geneve, Sydney, Sultana de Brunai, San francisco, Dubai et peut être Casablanca , pour les années à venir.


– Quels est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
deux maitres mots: La passion et La perséverence


– Que pensez vous de la situation de la femme au Maroc ?
A chacun de mes retours au Pays , je constate un réel changement , y compris dans la sphére publique , une certaine évolution et une émancipation palpable , la femme a pris sa place dans la société marocaine, s’exprime, s’engage et croit dans l’avenir de son pays.


– Votre avis sur lamarocaine.com ?
Je pense que ça deviendra une adresse virtuelle incontournable, une vraie fenêtre ouverte sur le Maroc et le Monde , qui assure une liaison entre marocaines de l’étranger et les marocaines de notre pays natal.


– Un dernier mot ?
Croire en ces rêves, se projeter dans l’avenir avec optimisme, ce sont les deux clés de la réussite.

Par : Aziz HARCHA

Quitter la version mobile