Meryem Aboulouafa

Architecte d’intérieur, Designer Auteure Compositrice et Interprète.

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Bonjour, je suis Meryem Aboulouafa et je mène depuis une dizaine d’année une double carrière d’Architecte d’intérieur, Designer Auteure Compositrice et Interprète.

Racontez-nous un peu votre parcours

Lauréate de l’école supérieur des Beaux art de Casablanca au Maroc en qualité d’architecte d’intérieur et designer en 2011.

J’enchaine les participations dans des résidences artistiques nationales et internationales, notamment la résidence ‘ICI CASA VILLE INVENTIVE’ en 2010 où j’ai assisté la production de six Designers Hollandais venus pour reproduire la ville de Casablanca dans un cadre spatio-temporel déterminé et ce à l’occasion de la célébration des 400ans de relations économiques entre le Maroc et les Pays-Bas.
J’ai également pris part à la résidence ‘ICI-MÊME’ dans la capital culturelle de l’année 2013 à Marseille, un concert de son de ville exploré et visité les yeux fermés.

Je cite aussi ‘Design Explore’ une mémorable résidence artistique initié par le British Council et soutenus par des designers anglais à Marrakech en 2014.

Et pour finir, en 2019 ‘Grigri Pixel’ une résidence artistique socio-culturel, à fort impact qui se repose sur l’intelligence collectif d’urbanistes, architectes, ingénieurs et sociologue pour trouver des solutions à travers le design inclusif et social.

En parallèles de ses expériences, INTROSPECTUS est né, l’introspection à travers l’espace, la traduction de la forme le son et la couleur et leur synthèse dans un aménagement cohérent qui raconte une histoire, un projet concrétisé depuis plus de 8ans en SARL.

Aujourd’hui je suis enseignante vacataire l’École Euromed d’architecture de Design et d’Urbanisme à l’université UEMF de Fès ainsi qu’à l’Académie des Arts Traditionnels de Casablanca.

Comment est née cette passion pour l’architecture d’intérieur ?

Le goût maximaliste et international que ma grand mère avait pour la décoration m’a beaucoup influencé et a certainement été l’un des éléments déclencheur de cette passion, j’admirais les objets qu’elle chinait et qu’elle exposait fièrement dans ses appartements, entre un poster de Oum Kelthoum à l’entrée, le patchwork de tapis berbère qu’elle avait dans ses salons, ses papiers peint d’Oberkampf avec la vaisselle à sortie, ces meubles en bois art déco et une taxidermie d’antilope d’Afrique le tout mis place en toute harmonie.

Son goût excentrique pour les tissus, dont j’ai hérité la manie de collection, et ses magnifiques lustres variant du styles couleurs de Marrakech avoisinant le lampadaire Pipistrello à la pointe du design italien qu’elle accordait parfaitement bien avec des meubles en formica ambiance 70’s.

J’étais émerveillée par cette décoration riche en détail et à laquelle il ne fallait surtout pas toucher.

Quels sont les événements qui ont changé votre vie

Difficile de citer qu’un seul événement, puisque pour ma part le changement se fait en douceur.
Mais je peux quand même dire que le jour ou j’ai commencé à voyagé fréquemment mes horizons d’inspiration se sont élargies, et ma quête à la compréhension du design ancestral marocain s’est installée.

Quels sont vos projets à venir ?

Actuellement je travail sur deux principaux projets:

Les premiers qui rassembles plusieurs projets d’aménagements d’intérieur pour des professionnels ainsi que pour particulier en cours de réalisation.

Je travail également sur la conciliation entre mes deux passions/professions, le design et la musique à travers la création une marque 100% marocaine d’accessoires pour les musiciens.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Je donnerai un conseil que me donne à moi même, la persévérance et la confiance
en soi.

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

La femme au Maroc possède un grand pouvoir d’influence en tant que mère, en tant que compagne en tant que fille et en tant qu’actrice sociale.

Je prends souvent comme exemple nos ancêtres Fatema et Meryem Al Fihriya, des femmes d’exception émancipées, avant-gardistes et précurseuses dans leur visions du monde.

Je suis optimiste par rapport à la situation de la femme marocaine d’aujourd’hui et encore plus celle de demain.

 

Votre avis sur le site ?

Excellente initiative

Dernier mot ?

Merci.
شكر

 

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Septembre 2021

Quitter la version mobile