Maryem JAY TAHRI

Psychothérapeute spécialisée en techniques cognitives et comportementales, coach et hypnologue.

Partager l'article

Pouvez-vous vous présenter svp ?

Bonjour et Merci à lamarocaine.com en la personne de M. Aziz Harcha de me donner la parole.
Je suis Maryem Jay et j’accompagne les personnes à tisser leur chrysalide, à se transformer et à émerger.

Je suis psychothérapeute spécialisée en techniques cognitives et comportementales, coach et hypnologue. Passionnée par la relation d’aide et par l’apprentissage. Femme de mon temps, épouse et mère. Authentique, alignée, empathique, responsable, alliant douceur et détermination. J’aime mettre la joie de vivre et la positivité dans ma vie et autour de moi.

Comment est née cette passion pour la relation d’aide et de l’accompagnement ?

Je suis née et j’ai grandi à Casablanca, l’une des plus grandes villes d’Afrique, légendaire par son histoire et son brassage humain et culturel. C’est aussi une ville dont les contrastes culturels, sociaux et artistiques ont très tôt suscité chez moi beaucoup d’émotions, de sensibilité et d’interrogations.
Je crois que je dois mon empathie et ma sensibilité à mon père. Mon courage, ma persévérance et mon amour de l’apprentissage, je les dois à ma mère.

Racontez-nous un peu votre parcours

Il était une fois…
Il y a quelques années, après la naissance de mon troisième enfant et une expatriation avec ma famille, j’ai senti que c’était le moment pour moi d’aller vers ce que je voulais vraiment. J’ai préféré tourner la page de la finance et du salariat. Ma transition a été douce mais certaine. Je garde de ce monde, la rigueur dans l’engagement, l’écoute, la connaissance des codes et des enjeux de l’entreprise pour y avoir fait partie.

Mes expatriations m’ont donné le goût de l’exploration, de la liberté et de la résilience. J’ai saisi cette expérience pour entamer un travail thérapeutique, explorer mon intériorité, dépasser mes peurs, mes préjugés et me tourner vers ce qui m’anime réellement.

Je me suis formée à Paris en psychothérapie, en techniques cognitives et comportementales (TCC), en coaching et executive coaching, en hypnose…Vous pouvez consulter mon site Psyemergence.ma pour plus de détails sur mon parcours.

J’ai voyagé, beaucoup, rencontré des amis, des formateurs, des psys, des coachs, des dirigeants, des experts de l’accompagnement, des consultants…des personnes courageuses, professionnelles, inspirantes et surtout humaines. J’ai aussi accompagné des gens de diverses cultures, religions et nationalités.

Quels sont les événements qui ont changé votre vie ?

– La naissance de mes 3 enfants,
– L’expatriation
– La rencontre avec le Dr Keyser
– Le retour au Maroc
– Oser commencer un long cycle de formation à 5900 Km, en présentiel une fois par mois
– Tous les moments de grâce et de partage…

Quels sont vos projets à venir ?

– Finaliser mon site web Psyemergence.ma, qui est en construction ;
– Terminer un cycle d’apprentissage en psychologie clinique,
– J’espère aussi me lancer dans l’entreprenariat dans ce domaine d’aide qui me passionne. J’ai constaté depuis l’apparition du COVID 19 que malgré l’augmentation des besoins en assistance psychologique et thérapeutique, seulement une minorité de personnes a consulté un spécialiste à cause des clichés sociaux, culturels, ou même des croyances personnelles sur ce sujet, ou par manque de moyens…Mon souhait est de diffuser le concept thérapeutique et le rendre plus à la portée des personnes qui en ont besoin. A suivre…

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Croyez en vous, en vos idées et en vos projets. Ne laissez pas la peur (de l’échec, du regard des autres, des obstacles…) guider vos choix. Ecoutez votre intuition, écoutez vos besoins et votre cœur. Osez aller jusqu’au bout de vos idées afin d’être la femme épanouie que vous voulez être, et surtout n’hésitez pas à demander de l’aide et de l’accompagnement sur ce chemin. Alors, êtes-vous prête(s) à vivre cette expérience ?

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Des progrès et des victoires incontestables ont, bien heureusement, été obtenus grâce à nos ainées. La femme marocaine a investi aujourd’hui plusieurs domaines réservés, historiquement, aux hommes. Il nous reste encore bien du chemin à parcourir surtout en matière d’éducation, de santé et de santé mentale, d’inclusion économique une des clés de l’indépendance de la femme…Mais n’oublions pas que nous sommes la féminité, la créativité, la maternité, le présent qui façonne le futur, la motivation et le but. Ensemble, nous pouvons aller plus loin ne serait-ce que par l’éducation pour changer les mentalités.

Votre avis sur le site

Bravo pour cette belle initiative, à encourager et à développer, qui met la femme marocaine à l’honneur et qui ouvre les portes de l’inspiration et du changement.

Dernier mot

« Mettre la vie pleinement dans la vie ! » Cette belle citation de Tahar Benjelloun me rappelle que toutes les épreuves, tous les défis sont justement ceux qui ont fait de moi la personne que je suis aujourd’hui. Ils ne cessent de me rappeler à l’optimisme, à la gratitude, à combien la vie est précieuse et courte et que nous ne pouvons la découvrir qu’en l’explorant.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Octobre 2021

Bouton retour en haut de la page