Maria HRAOUI

Partager l'article

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Maria HRAOUI, 39 ans, communicante, actrice associative.
Fondatrice de H&O Consultants, agence conseil en communication.
Présidente du Comptoir Pluriel, une plateforme associative, pour le dialogue interculturel, et le vivre ensemble.
Co-Fondatrice de ZELIJ, Concept & Food store à Bruxelles.

 Racontez-nous un peu votre parcours

Née au maroc, je suis un produit de l’école marocaine,  après le Baccalauréat, c’est en France ou j’ai poursuivi mes études universitaires. D’abord une maîtrise en communication des Entreprises à L’ESP Paris, puis un Master en Communication et Médiation Culturelle, à l’université Paris VIII, et actuellement en préparation d’un Master en Journalisme.

J’ai entamé ma carrière professionnelle  dans une filiale du Groupe Havas, à Casablanca, au Maroc, ou j’étais en  charge pendant une dizaine d’années de l’image de marque de plusieurs institutions et Marques marocaines et Internationales, avant de plonger dans le monde de l’évènementiel aux côtés d’un des pionniers du secteur.

J’étais en charge entre autre de  la planification et  l’organisation, d’événements institutionnels de grande envergure pour le Pays, au Maroc et à l’international.

L’évènementiel représentait pour moi une nouvelle façon d’approcher l’univers de la communication, et de la création, une vraie passion qui a été nourrit au fil des années, grâce aux problématiques sur lesquelles j’ai travaillé, grâce aux clients avec qui j’ai eu le plaisir de travailler, mais aussi grâce à toutes ces belles rencontres qui m’ont soutenu et aidé à forger mon parcours professionnel, et qui m’ont beaucoup apporté sur le plan humain également.

Quelques années plus tard, on m’a confier la mission de Directeur de la Communication et Développement de l’Université Al Akhawayn à Ifrane, avant de décider un beau jour de me lancer dans l’entreprenariat, et En 2013, H&O Consultants est fondée, une agence conseil, qui accompagnera plusieurs organisation privées et publiques, nationaux et internationaux, au Maroc, en Afrique et en Europe.

Je suis une aventurière dans l’âme, toujours en quête de nouveaux challenges, ce qui m’a poussé à un moment de ma vie, de vouloir explorer de nouveaux horizons.

En 2019 je décide de m’installer à Bruxelles, pour créer le Comptoir Pluriel un espace interculturel, situé au cœur de la Capitale de l’Europe. Il s’agit d’un espace qui sublime la « Moroccan-Touch » et favorise les interactions entre les différentes cultures.  Le Comptoir Pluriel est un cocon hors du temps, pensé autour de la culture et du partage . Tout au long de l’année, une équipe dévouée propose aux invités des performances artistiques, Poésie, Signatures de livres, Ateliers de réflexions, débats etc.

Nous avons  tenu de rendre cet espace ouvert à la réflexion et l’entraide, d’ou l’idée de mettre à  disposition mon expertise dans le domaine de la communication et du planning stratégique au profit de jeunes artistes, auteurs, ou acteurs associatifs.

Et puis, le petit dernier Zelij :

ZELIJ  une marque,  qui puise dans ses racines et son histoire, tout en restant ouverte sur les cultures du monde, qui rend hommage au savoir faire marocain, et qui se marie harmonieusement avec les cultures du monde. ZELIJ  se décline en plusieurs segments, Zelisens, pour les parfums d’intérieur, et la cosmétique ancestrale naturelle, La cantine Zeligourmet, qui est à la fois table d’hôte et  service traiteur, qui met en avant notre patrimoine gastronomique.

ZELIJ, s’appuie principalement sur les coopératives féminines, et les artisans pour alimenter ses rayons. ce qui nous a permis de créer en peu de temps, un modèle de développement solidaire, avec le soutien de nos clients.

– Comment est née cette passion pour la Com  ?

La passion pour la COM, remontait à bien longtemps, depuis mon jeune âge, je répétais  mes parents, que je ne voulais pas d’un métier, qui me gardera prisonnière d’un bureau, mais que j’aspirais à un métier, ou je serais toujours en action, un métier qui favorise l’échange sociale, et l’interaction. À l’école je m’occupais de l’organisation de concours littéraires ou  scientifiques avec des écoles voisines, j’étais également en charge de notre BDE, et porte parole des élèves auprès de l’administration de l’école. tout cela n’a fait que nourrir et accentuer cette envie de plonger dans le monde de la COM, ou nous sommes confronté au quotidien à des problématiques complexes  de secteurs d’activités divers.

Aujourd’hui, la com fait partie de ma vie, et est une partie prenante dans tous mes projets, mais je m’ouvre à de nouvelles aventures et de nouveaux défis.

– Quels sont vos projets à venir ?

Des projets nous en aurons toujours, mais si cette pandémie, nous a appris quelque choses, c’est de cesser de faire des plans, à long termes, de consolider l’acquis, et de le travailler avec le cœur, pour avoir du plaisir à poser chaque brique du grand projet de notre vie.

Mais pour vous mettre dans la confidence, nous prévoyons d’agrandir ZELIJ, avec une nouvelle ouverture sur Bruxelles, et sur Casablanca.

– Quels sont les événements qui ont changé votre vie

Vous savez nous sommes le résultat de plusieurs expériences, chaque évènement vient changer un peu notre vision de la vie.

Chaque évènement, chaque rencontre, chaque défaite et chaque réussite viennent nous enseigner des choses sur nous même, et sur le monde extérieur. Ça ouvre le champ de la réflexion, et ça modifie naturellement nos perceptions, nos visions et même nos rêves.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Osez Mesdames !

Osez prendre votre place, dans votre famille, dans votre travail, dans la société et dans ce monde, qui ne peut exister sans vous, Osez, tout en restant vous même, sans dualité , chacune de nous doit apporter sa part pour un monde meilleur.

Osez vous mettre debout et marcher, sur le chemin que vous avez choisis vous !

– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Nous avons fait un pas de géant, les 20 dernières années, mais il reste tellement à faire….,

L’éducation étant un des chantiers prioritaires, surtout en ce qui concerne les filles en zones rurales, et c’est l’éducation qui pourra ramener le vrai changement.

– Votre avis sur le site ?

Une très belle initiative, qui manquait à notre paysage média, à soutenir pour mettre la lumière sur ces femmes qui font notre Maroc.

– Dernier mot ?

« Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès » Nelson Mandela

CHACUN DE NOUS PEUT CONTRIBUER À RENDRE NOTRE MONDE MEILLEUR,  ALORS OEUVRONS TOUS POUR VOIR GRANDIR CE NOUS.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Décembre 2021

Bouton retour en haut de la page