Leila Alaoui

Partager l'article

Leila Alaoui, née le 10 juillet 1982 à Paris et morte le 18 janvier 2016 à Ouagadougou (des suites des blessures reçues au cours des attentats du 15 janvier), est une photographe et vidéaste franco-marocaine.

Leila Alaoui naît le 10 juillet 19821 à Paris d’un couple franco-marocain ; sa mère, Christine, est une photographe française et son père, Abdelaziz Alaoui, un homme d’affaires marocain.

Elle grandit à Marrakech à partir de ses six ans, suivant une scolarité dans des établissements qui relèvent de l’enseignement français au Maroc : l’école Auguste-Renoir puis le lycée Victor-Hugo. Elle part après étudier la photographie et la sociologie à l’université de la Ville de New York (CUNY), où elle obtient un « Bachelor of Science » (BSc) en photographie. Elle voyage ensuite en Europe et en Amérique avant de se réinstaller au Maroc à partir de 2008, tout en vivant régulièrement à Beyrouth où elle a ouvert le centre d’art Station dans une usine désaffectée avec son compagnon Nabil Canaan  et à Paris.

 

Elle est grièvement blessée par balles à la terrasse du Cappuccino le 15 janvier 2016 lors des attentats de Ouagadougou, au Burkina Faso, où elle réalisait un reportage pour Amnesty International. En raison d’« une défaillance cardiaque due à des complications post-traumatiques, d’après plusieurs témoignages concordants », elle meurt trois jours plus tard, à l’âge de 33 ans. Le 19 janvier, son rapatriement est effectué au Maroc et le 20, elle est inhumée au cimetière Al Imam Souhaili de Marrakech.

Dans sa série « No Pasara »,  Leila Alaoui dresse le portrait de jeunes marocains qui rêvent de venir en Europe, pour se construire une vie meilleure.

« Ces images sont un témoignage de leurs réalités et de leurs illusions, car si la possibilité de brûler les frontières demeure incertaine, beaucoup finissent par brûler leur identité, leur passé et souvent leur vie. » (Déclare Leila Alaoui)

Bouton retour en haut de la page