Lamia Tair Boustari

Styliste



– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?
Lamia Tair Boustari j ai 24ans styliste, modeliste et Marocaine. Mon ambition en matière de stylisme est de travailler pour un véritable art visuel où l’oeil créatif doit déboucher sur de nouvelles émergences en matière du caftan marocain.


– Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.
Déjà très tôt, j’étais fascinée par le travail et la manipulation du tissu, des Tailler, filer, couper, broder, tisser m’emportait dans un monde où je sentais que je pouvais m’exprimer.
Je me souviens que j’exerçais mes talents de dessin à des moments normalement consacrés à autre chose par la suite j ai eu mon bac et j ai integrée une école de mode (college lasalle international) j ai fait 3ans de stylisme modelisme suivie par des stages.
Ma famille ainsi que mon époux ont toujours respecté mes choix.
Cela n’a pas été sans discussion mais j’en profite pour les remercier de leur soutien.


– Quels sont vos projets d’avenir ?
Mon métier est la création, et je me vois exercer jusque la fin de mes jours avec une envie qui me dévore qui est de promouvoir notre culture à travers mes créations et la création des artistes
qui possèdent cette fièvre.


– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
Il n’y a pas vraiment de recette toute faite. Quand on épouse une carrière d’artiste il faut une bonne dose d’amour et de passion pour ce que l’on fait, car c’est un combat de tous les jours. je ne crois pas au génie Je crois à cette fièvre créative, à l’audace qui pousse un être humain à travailler toute sa vie pour le métier qu on aime.


– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?
Dans une société où continue à entendre que le pourcentage de l’analphabétisme est largement supérieure à celui des hommes, ou bien ou certaine région rurale la femme qui travail seul pour la survie de sa famille, sans oublier le pourcentage très élevé de la violence…etc.
Même si le gouvernement fais de grande efforts pour doter la femme d’une place favorable, pour l’image de notre pays dans la saine internationale et qui s’illustre par exemple par « Almodawana » et l’augmentation du nombre des femme dans le parlement qui a passé de trois à trente…etc. la femme continue à être marginaliser.


–  Votre avis sur lemondefeminin.com ?
Personnellement je trouve ce site GèNIAL, car c’est rare qu on rend hommage et on favorise la femme Marocaine


– Dernier mot
Je remercie toute l’équipe de Lamarocaine.com. J’ai cru entrevoir sur votre site la même volonté de montrer un Maroc qui bouge
et compétent.

Par : Aziz HARCHA

Laisser un commentaire