Khady Raiss

khady Raiss
khady Raiss

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Khady Raiss (khady diminutif de khadija) je préfère qu’on m’appelle Khady « looongue histoire »
– Racontez-nous un peu votre parcours
Après obtention de mon bac, je suis partie poursuivre mes études en Espagne où j’ai étudié traduction interprétariat (option espagnol)
– Et votre vie professionnelle.
Je suis traductrice en freelance, et j’ai trouvé ma vocation dans l’art culinaire, en ce moment j’aspire à devenir traiteur.
 
– Parlez-nous de votre action associative ?
 Je suis une personne qui éprouve beaucoup d’empathie pour tout être en besoin d’aide, avec un penchant particulier pour les animaux.
J’ai connu un bon nombre d’animalistes à travers facebook et plus précisément grâce à la page Citoyens du monde…Unis pour la protection des animaux, et c’est là où j’ai pu nouer un contact assez étroit avec Selma qui m’a informé de l’existence du zoo de Ain-Sebaa, suite à plusieurs visites, elle a décidé de créer l’association dont nous sommes actifs depuis 2011, notre combat est une course contre la montre, des animaux innocents rendent leurs âmes et périssent dans des conditions dites tout simplement inhumaines.
Je ne tolère pas l’injustice, de là mon côté revendicatif pour défendre les « sans voix »

 

– Pourquoi les animaux ?
Je ne me soucie pas que des animaux, généralement ceux qui viennent en aide aux animaux je doute fort qu’ils tournent le dos aux humains. Mon devoir est de respecter les Hommes, les animaux ainsi que l’environnement.
Mon amour pour les animaux est survenu de la manière la plus naturelle, depuis toute petite, j’ai toujours ramené des animaux à la maison (chats, chiens, tortues, lapins…) et l’omniprésence de chien a fait que je ne puisse plus m’imaginer sans leur compagnie. Mes parents ne m’ont jamais encouragé à en avoir (ils cédaient à mes larmes) cependant leur seule condition c’était que je m’en occupe et que je ne néglige pas mes études.
Ma famille n’aurait jamais adopté un animal vivant à l’intérieur du foyer. Sauf pour le mouton du Aid!
Aujourd’hui, ils ont fini par comprendre mon dévouement et on se respecte mutuellement. C’est moi et mes animaux ou sans moi (Rires) Ma grand-mère m’avait dit une fois: Bon, on accepte tes animaux mais le chien doit avoir une niche et dormir à l’extérieur! Je lui ai répondu: pas de soucis, je déménage aussi au jardin!
Et puis, les animaux ne sont sur terre que parce que c’est la volonté de Dieu! Qui nous croyons-nous pour les maltraiter ou les chasser? Rappelez-vous que nous sommes TOUS (humains et animaux) sommes esclaves de Dieu, à méditer!
 
– Quel état des lieux faites-vous sur zoo de Casablanca
Parc complètement délaissé, odeurs nauséabondes, animaux affamés, malades ou blessés, aucune sécurité pour les animaux ni pour les visiteurs.
 
– Quels sont vos projets d’avenir ?
Nous venons d’entamer les actions programmées à court et moyen terme, nous maintiendrons nos visites hebdomadaires du dimanche et deux fois par mois, nous accompagnerons des enfants orphelins au zoo pour les informer et les sensibiliser quant à la condition animale, nous enrichirons notre programme avec des publications, vidéos ou fiches informatives afin de faire passer le message.
Et plus personnellement, comme j’ai dit plus haut, j’ai mon propre projet culinaire qui me passionne et dont je suis très contente.
 
– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
Je cite, l’unique réussite divine dans l’épreuve de la vie est celle de décrocher sa place au paradis! Acharnons-nous à l’avoir, faisons le bien autour de nous, soyons compatissants et généreux!
 
– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?
Question très vague! Je ne pense pas qu’elle soit très différente à celle de l’homme, (puisque nous vivons dans une société machiste, les femmes elles-mêmes le sont et le reproduisent de génération en génération donc à quoi bon se lamenter?) Sinon, j’ajouterai qu’il reste beaucoup à faire pour que la situation des femmes rurales soient égale à leurs voisines citadines!
 
– Votre avis sur lemondefeminin.com ?
Je viens de découvrir le site que je trouve très riche et varié, un hommage à la femme marocaine ne peut que la mettre sur un piédestal!
 
– Dernier mot
Je citerai une phrase de St Exupéry: Nous n’héritons pas la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants.

Interview réalisé par Aziz HARCHA

Laisser un commentaire