Keltouma Morouche

Gérante d’une société de commissionnaire de transport

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Je m’appelle Keltouma Morouche, j’ai 39 ans.

Je suis gérante d’une société de commissionnaire de transport depuis maintenant 2 ans.

Racontez-nous un peu votre parcours

A l’issue de mes études, j’ai eu une opportunité de poste dans une société de transport de marchandise international, ce milieu m’a tout de suite plu.

J’ai donc décidé d’y rester, d’apprendre tous les rouages du métier et de gravir les échelons, un à un.

Après plusieurs années à travailler en tant que salariée, je me suis dit et pourquoi pas lancer mon entreprise et devenir mon propre patron.

Mais il me fallait encore obtenir mes licences pour exercer cette profession réglementée !

Pour ce faire, j’ai dû retourner sur les bancs de l’école sup de log à Paris 09.

C’est après plusieurs mois de travail acharné que la société KEL SOLUTIONS TRANSPORT a vu le jour.

Comment est née cette passion pour le business ?

J’ai toujours été passionnée par le business, le tout c’est de se donner de la confiance et de se dire que nous sommes capables.

Quels sont les événements qui ont changé votre vie

Certainement mes enfants !

L’envie d’être pour eux un modèle de réussite et surtout qu’ils prennent conscience que peu importe le domaine, tout passe par le travail et la persévérance.

Quels sont vos projets à venir ?

Mon objectif est de fructifier mon entreprise afin que celle-ci deviennent une PME.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Voyez vos objectifs comme un parcours sur lequel vous devrez franchir de nombreuses étapes.

Parfois ça sera difficile et vous commencerez à douter mais tenez bon, ça fait partie du jeu !

Visualisez votre objectif pour ne pas le perdre de vu, une fois toutes les étapes franchies vous pourrez vous féliciter.

Travail et Persévérance sont les mots d’ordre pour y arriver !

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

La situation des femmes au Maroc est inégale selon les régions.

Elles sont malheureusement victimes de sexisme et vivent dans une société ou le patriarcat règne toujours.

Mais je reste convaincu que nous sommes sur la bonne voie, l’accès à l’école et aux études feront évoluer la situation des petites filles qui deviendront les femmes de demain, fortes, instruites et libres.

Votre avis sur le site ?

Je suis ravie que ce genre de site existe et surtout qu’ils laissent la parole aux femmes afin qu’elles donnent du courage et le l’inspiration aux autres…

Dernier mot ?

Je suis fier d’être une femme marocaine et merci pour cette interview

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Septembre 2021

Quitter la version mobile