Kauthar Bouchallikht

Partager l'article

Kauthar Bouchallikht est née le 16 mai 1994 à Amsterdam (Pays-Bas), est une femme politique, activiste et publiciste néerlando-marocaine. Elue à la Chambre des représentants dans les élections générales de 2021 au nom de la parti politique GroenLinks entre le 23 mai 2002 et le 30 janvier 2003.

Elle est la première députée de l’histoire parlementaire néerlandais à porter un foulard. Elle est également connue pour son activisme dans le mouvement climatique et le mouvement féministe.

Prônant un islam qui passe dans la démocratie européenne, elle fonde son propre forum FEMYSO destiné à la jeunesse musulmane qui cherche à s’intégrer dans la démocratie européenne.

En 2011, alors qu’elle est encore étudiante, elle siège au conseil d’administration LAKS, dans lequel elle organise des démonstrations contre un nombre minimum obligatoire d’horaires d’école. Bouchallikht a étudie la gestion publique à l’Université d’Utrecht, où elle est diplômée en 2016. Pendant cette période, elle écrit également quelques articles pour le journal Het Parool.

Après ses études, elle a commencé à travailler en tant que publiciste, conférencière et formatrice indépendante pour De Correspondent. Elle est également devenue la présidente de la fondation Groene Moslims (Musulmans verts), qui promeut la durabilité, en janvier 2018. Elle est vice-présidente du Forum pour la jeunesse musulmane européenne et les organisations étudiantes (FEMYSO) jusqu’en décembre 2020. Dans ce forum, elle entraîne un camp de jeunes appartenant à l’organisation Millî Görüş. En 2018, Bouchallikht est nominée pour le prix Duurzame Jonge 100.

 

Bouchallikht est classée en 2020 à la neuvième place dans la parti politique Gauche verte à l’occasion des élections législatives néerlandaises de 2021.

Enormément critiquée aux Pays-Bas, elle est également soutenue par 32 organisations qui publient le 19 novembre 2020 un message de soutien officiel à Bouchallikht. Sylvana Simons et Tunahan Kuzu de la parti Denk apportent également leur soutien à Bouchallikht. Le journal arabe Al Jazeera publie en décembre 2020 via la journaliste et activiste britannique Malia Bouattia un message de solidarité envers Bouchallikht, signé par 102 organisations dont des politiciens et des écrivains1. Ils rassemblent et condamnent également tous les propos islamophobes et racistes qui ont été dites à l’égard de Kauthar Bouchallikht.

 

Bouton retour en haut de la page