Jihane Khammas

Partager l'article

Bonjour jihane, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ? 
Tout d’abord, je tiens à remercier tout le staff de la marocaine.com pour le travail formidable qu’il fait afin de promouvoir l’image moderne de la femme marocaine…
Pour répondre à votre question, Je m’appelle Jihane Khammas… native de la ville de Salé et puisant mes origines de la ville de Marrakech… Mes parents étant tous les deux Marrakchis de souche… donc, ils m’ont délégué ce sens de l’humour inné, mais, tout aussi une personnalité empreinte de rigueur, de persévérance, de sérieux et d’abnégation pour la famille et Notre chère Patrie qu’est le Maroc… et enfin, pour le respect indéniable et indéfectible pour nos traditions séculaires…


Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle
Ceci dit, j’ai commencé ma vie professionnelle en me défilant sur différents podiums du Maroc, et ce, dés l’âge de 15 ans, âge auquel j’ai déjà été sélectionnée pour les finales de « miss nivea modèle » à Casa… C’était là où commença mon départ professionnel, car, depuis mon jeune âge, je raffole de ce monde merveilleux de la mode, du cinéma et du chant… je rêvais de devenir mannequin professionnelle… comédienne ou chanteuse…
Bref, j’aime tout ce qui touche à l’art audio-visuel… Ensuite je me suis produite sur différents podiums à Rabat soit pour le compte du couturier de renommée « kaiss & laila » soit avec « afi mode »…
En 2005, je me suis présentée aux castings pour la présélection des futures « élèves » de la Star Académie dans sa 3éme version… oû, ma spontanéité et mon sens de l’humour aidant, je fus immédiatement retenue pour mes différentes qualités artistiques…
Après la Starac, j’ai été retenue au Liban pour différentes offres de travail, soit en tant que mannequin, soit pour des défilés de mode, ou des catalogues pour « meg jean’s » etc…
Ensuite, j’ai figuré en tant que « modèle-actrice » dans le clip interprété par le chanteur « Bashir » et diffusé jusqu’à aujourd’hui sur la chaîne télévisée arabe « melody hits »

Racontez nous votre expérience à la StarAc ? 
A vrai dire, mon expérience, ou plutôt, mon bref passage à la Starac a été une surprise fulgurante et inattendue, pour moi d’abord, et pour mes fans… Je veux dire que personne ne s’attendait vraiment à ce que je sois éliminée dés le premier tour… Par contre, Ce qui me réjouit en plus, c’est que l’émission a été retardée d’une semaine et du coup, tout le monde l’attendait avec impatience…
Il est vrai que je n’avais pas eu le temps de démontrer toutes les qualités artistiques dont recèle ma nature, mais, beaucoup en ont décelé les prémisses d’une « élève » à la fois sérieuse, attentive, gaie, et prometteuse. A telle enseigne, que dés mon départ, certains éléves m’ont pleuré à larmes chaudes… notamment, le bahraini, Aissa Al-Hassan, les séoudiens Mohamed dawsari, Mohamed Fahd « Mokha », le Koweitien Mohamed Chokry…
Ma grande amie de toujours, la Libanaise Manal Tahhan en a fait une crise de conscience… J’ai été « nominée » en compagnie de l’Algérienne Rym Ghazali… le Palestinien Fady Andraoss, et alors que le vote des élèves allaient à mon profit, l’ordre des « votants » a voulu que ce soit deux libanaises qui votèrent les dernières contre moi… en l’occurrence Manal et Maya… et c’était normal, étant donné que Fady est né et a vécu au Liban, donc, un compatriote pour elles…Quasiment… J’ai pris cela pour de la malchance pure et simple
Mais, je peux vous dire, sans me vanter, que cela n’a rien diminué de ma notoriété. Au contraire. Le public arabe sait distinguer « le bon grain de l’iveraie ».

Quels sont vos projets d’avenir ? 
Je pense continuer dans le domaine de l’art avec ces corollaires : le cinéma, le chant, la danse, ou la mode… J’ai plusieurs projets artistiques en préparation au Liban, mais, je suis retournée au Pays pour voir ma famille ; et puis, si je trouve d’autres opportunités au Maroc. POURQUOI PAS ?

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ? 
En toute franchise, la situation de la femme au Maroc est encore loin de ses aspirations…qui se résument en un seul titre : « l’égalité des chances ». Même si la femme marocaine a montré plus qu’une fois qu’elle est capable de se prendre elle-même en main… Néanmoins, je constate qu’on a de plus en plus intérêt à ce que la femme marocaine gagne…Car, il en va de la moitié de la société…et intrinsèquement, de l’intérêt de tout notre cher Pays…

Votre avis sur lamarocaine.com. 
Précurseur d’un grand changement qu’on sent déjà venir, lamarocaine.com a saisi cette opportunité et est allé de l’avant, avec une audace rare, et qui traite du problème de la violence contre la femme, en passant par le statut de la famille, téléchargeable – chose rare – également sur le même site, Donc, c’est une source inépuisable pour que la femme marocaine puisse connaître tous ses droits…Sans omettre la place de l’Islam en tant que ciment et fondateur de la Société Musulmane
Enfin, La femme a grand besoin de ce type de magazine pour promouvoir l’image moderne, ouverte, tolérante et progressive de la femme marocaine…

Dernier mot. 
Grand merci à lamarocaine.com, à tous les fans qui m’ont soutenu durant la grande déprime qui a suivi ma disqualification prématurée…Je remercie également les concepteurs et les membres de mon forum www.jiji-star.com/vb, avec lesquels je suis en contact permanent. Simplement, parce qu’ils ont cru en moi et y sont restés fidèles…
Et je rends le plus fidèlement possible leur amour et leur dévouement… Merci


Par : Aziz HARCHA

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page