Imane AOUAD

Directrice de Création dans agences de publicité

Partager l'article

Bonjour Imane, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Je m’appelle Imane AOUAD, j’ai 35 ans. Je suis fan du Real Madrid, j’adore les films de Bollywood, et je suis la Directrice de Création des agences de publicité Rapp Maroc et Tribal DDB.

 

Racontez-nous un peu votre parcours

Après avoir eu mon baccalauréat au Lycée Prince Moulay Abdellah de Casablanca, je suis partie faire mes études à Paris pour suivre une formation de publicitaire à l’école Sup de Pub.

Et quand j’ai obtenu ma Licence et mon Master en création publicitaire, je suis directement rentrée au Maroc pour travailler en tant que Conceptrice Rédactrice chez Shem’s Publicité.

Après 9 ans de bons et loyaux services, j’ai décidé de changer d’agence pour évoluer et relever de nouveaux défis avec de nouveaux clients. Et cela fait maintenant 3 ans que je suis Directrice de Création des agences Rapp Maroc et Tribal DDB et que je m’amuse toujours autant à trouver les meilleures idées pour nos clients.

 

Comment est née cette passion pour la Créa  ?

J’ai toujours été tête en l’air et on me l’a toujours reproché (rires). Mais s’il y a bien un métier qui m’encourage à le rester, c’est bien la création publicitaire. Et c’est comme ça qu’est née ma passion pour ce métier.

 

Quel bilan faites vous aujourd’hui sur le secteur de la Com

Ça ne sera une surprise pour personne si je dis que le secteur de la Com a été touché de plein fouet par la crise sanitaire du coronavirus. Mais aussi bizarre que cela puisse paraître, c’est une crise qui nous a presque fait du bien (j’insiste sur le mot presque) parce que cela nous a obligé à repenser la publicité autrement.

Nous avons dû, non seulement, adapter notre façon de communiquer en utilisant des formats plus versatiles, plus digitaux et plus flexibles mais nous avons également dû recentrer nos messages sur l’humain et ses besoins plutôt que sur les marques et leurs produits.

En tout cas, c’est ce que nous essayons de faire à Rapp et à Tribal. Au lieu de vendre des produits, nous encourageons nos clients à vendre des valeurs, une philosophie, des convictions voire même à défendre des causes sociales et à apporter des vraies solutions à de vrais problèmes du quotidien, car le consommateur n’est pas une cible mais un être humain avant tout.

 

Quels sont les moments ou événements qui ont changé votre vie

La campagne Nt3awnou 3la ch9a de Mio a créé sans conteste un vrai tournant dans ma carrière de publicitaire. C’était la première fois dans l’Histoire de la publicité au Maroc qu’une marque de lessive 100% locale qui plus est, prenne délibérément le parti pris de défendre une cause sociale comme la parité dans les tâches ménagères plutôt que de vendre des produits qui lavent plus blancs que blancs et éliminent toutes les tâches en gardant les mains douces.

Au lieu de répéter comme un disque rayé ce que tous les concurrents disent depuis la nuit des temps, nous avons pris le risque de mettre en scène des hommes qui font la vaisselle, passent la serpillère et étendent le linge non pas par dépit mais par devoir.

Pour l’anecdote, sachez que nous n’avons reçu que des commentaires positifs autant de la part des femmes que celles des hommes. Pour moi, cette publicité a été plus qu’une pub, mais une prise de conscience collective à dimension éducative pour sensibiliser les hommes à la nécessité de s’entraider à la maison, à l’image des femmes qui aident aussi en dehors de la maison.

 

Quels sont vos projets à venir ? 

Continuer à faire ce que je fais tout en sortant de ma zone de confort comme l’écriture d’un long métrage ou d’un livre.

 

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

De ne jamais s’excuser, d’être une femme et d’utiliser leur sensibilité pour développer leur intelligence émotionnelle. Et dernière chose, la réussite est un mot féminin et non pas masculin (comme par hasard)

 

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Moins pire qu’avant, mais peut encore mieux faire. BEAUCOUP mieux faire. Nous avons besoin de plus de filles à l’école, plus de femmes leaders et managers, plus de femmes inspirées et inspirantes car la place de la femme n’est pas uniquement que derrière les fourneaux.

 

Votre avis sur le site ?

Super initiative et une jolie vitrine pour mettre en avant les compétences infinies de la femme marocaine surtout quand on sait que le site a été créé par un homme.

 

Dernier mot ?

Je terminerai avec cette jolie citation : « Derrière chaque femme qui réussit, il y a elle-même »

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Mai 2021

Bouton retour en haut de la page