Ihsane Haouach

Partager l'article

Ihsane Haouach est née le 2 avril 19851 à Uccle, Le père d’Ihsane Haouach est un diplomate marocain. Elle a un frère et une sœur. Cette dernière est salariée par le Mouvement réformateur en tant que porte-parole du parti. Ihsane Haouach est diplômée de la Solvay Business School en 2008 avec grande distinction.

De 2008 à 2019, elle travaille dans le secteur énergétique notamment chez Engie et en 2020, elle est nommée administratrice du Bruge, l’autorité de régulation pour les marchés de l’électricité, du gaz et de l’eau à Bruxelles.

Ihsane Haouach  est une personnalité associative belge d’origine marocaine. Elle est active dans l’intégration des jeunes d’origine étrangère dans la société et défend la liberté de choix de porter ou non le voile islamique.

En 2013, Ihsane Haouach devient l’une des responsables de l’association Talented Youth Network (TYN), dont l’objectif est d’organiser des activités à destination des jeunes du quartier de Molenbeek.

Elle cofonde le collectif « Les Cannelles » qui utilise l’art et l’éducation comme moyens d’arriver à une société plus inclusive. selon elle le port du foulard est un parcours personnel dont les raisons différent pour chaque femme musulmane : « Si mon entreprise me demandait d’enlever mon voile, pour moi c’est comme si elle me licenciait alors que le travail a toujours été central dans ma vie. C’est comme si elle me disait tu coupes ton bras droit et tu gardes ton bras gauche ». Elle estime également que si on lui proposait une fonction en back-office pour ne pas être en contact avec des clients, ce serait une attitude « hypocrite ».

Fin mai 2021, Ihsane Haouach est nommée commissaire du gouvernement auprès de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes par la secrétaire d’État à l’égalité et à la diversité, Sarah Schlitz. Elle devient la première femme voilée à occuper ce poste.

Sa nomination suscite rapidement de nombreuses réactions. Le débat se cristallise autour de son port du hidjab dans une telle fonction. Ihsane Haouach milite pour le choix, pour chaque musulmane, de porter ou non le foulard sans justification. Le président du MR Georges-Louis Bouchez, le député Georges Dallemagne et la N-VA, par la voix de sa députée Darya Safai sont très critiques. Elle leur répond dans le Soir.

La polémique continue d’enfler et le 8 juillet, le premier ministre Alexander De Croo annonce qu’il ne tolérera plus de nouvel incident. Le lendemain, Ihsane Haouache annonce sa démission. La question d’éventuels liens avec les Frères musulmans génère une nouvelle polémique, démentie par la Sûreté de l’État.

Marc Uyttendaele met en cause la responsabilité personnelle de la secrétaire d’État à l’égalité et à la diversité, Sarah Schlitz, qui de son côté déplore l’emballement médiatique dans cette affaire.

Bouton retour en haut de la page