Houda BENYOUSSEF

Entrepreneur

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Houda BENYOUSSEF, Femme, Entrepreneur, Directrice de dgMarket Na et directrice Co-fondatrice de dgMarket Eu, une plateforme de veille sur les marchés publics et privés ainsi que les opportunités d’affaires dans le monde, Ceo de la société The Contractor, Artiste, athlète et passionnée de la vie.

Racontez-nous un peu votre parcours

J’ai opté pour des études de droit par passion, j’ai donc bouclé mon parcours par deux licences en droit privé et un master en droit des affaires. Lorsque la passion m’a pris pour les affaires, j’ai enchainé des formations de Project management et de Marketing. J’ai travaillé pendant mes deux licences dans un centre d’appel et pendant le Master dans un cabinet de conseil juridique avant de rejoindre dgMarket et de grimper les échelons de commercial à directrice et à directrice associée.

Comment est née cette passion pour le business ?

Il me semble que cela est inné, depuis mes 17 ans j’ai lancé différents business. L’idée de créer, valoriser et monétiser tout en créant des emplois est une chose qui me stimule énormément et me comble. Mon premier business était le magazine Les Elites Sports et loisirs que j’avais créé à 18 ans.

Parlez-nous de vos autres activités ?

Dans le côté associatif, dgMarket a démarré un projet avec l’UNHCR au Kenya afin de former et recruter des refugiés. Je suis également membre du conseil d’administration de l’association ACCAD, qui permet l’octroi des bourses aux étudiants, la formation des entrepreneurs, la promotion de l’export des produits marocains en chine, et l’attraction des investisseurs chinois au Maroc.

En ce qui est des loisirs, je me ressource beaucoup pour avoir une nouvelle énergie au quotidien, me renouveler, ramener du positif et de nouvelles idées et maintenir la détermination, la volonté et un mental de fer face aux aléas de la vie qu’ils soient professionnels ou privés.

De ce fait je pratique beaucoup de sport dont l’équitation, la boxe Thai et le surf de façon régulière 6j/7. Et je me réserve également mes moments de peinture, créations et cours de piano.

Et géographiquement vous êtes installée ou ?

Depuis la crise de la COVID 19, je me suis installée au Maroc. Mais je suis constamment en déplacement entre La France, le Kenya et les USA…

J’ai la chance que dgMarket dispose de 9 branches dans le monde, il m’est donc possible de travailler de n’importe laquelle pour des raisons de formations, de recrutement ou de procédures… tout en découvrant de nouvelles cultures et de nouvelles façons de faire et en adopter les plus efficaces.

Quels sont vos projets à venir ?

L’expansion de dgMarket NA et dgMarket EU sont une priorité.

A côté de ça, la vie est un apprentissage qui ne finit jamais, je suis actuellement des cours de médecine traditionnelle chinoise, une nouvelle passion qui se rajoute à la liste mais ne compte pas en faire un projet lucratif pour le moment. C’est par curiosité et pour en faire bénéficier mes proches.

Je compte également faire sortir bientôt mes créations au grand public, car jusqu’aujourd’hui mes toiles et créations ont été vendues dans un cercle très restreint malgré moi. Je n’ai jamais eu l’occasion d’en avoir plusieurs pour exposer, ça partait très vite. Des collaborations avec des jeunes artistes sont en cours afin de faire connaître la beauté de leurs créations et en faire profiter le public.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Croyez en vous, osez, concentrez-vous sur vous et ce que vous souhaitez atteindre.
Ecrivez vos objectifs sur votre miroir ou votre écran d’accueil de votre téléphone pour ne jamais les oublier lorsque les péripéties de la vie risquent de vous emporter et vous en éloigner.

N’écoutez pas ceux qui disent que c’est impossible car ils le disent en fonction de leurs capacités à eux pas en fonction des vôtres… N’attendez pas à ce qu’on vous donne votre chance, prenez là !

Et ne laissez pas vos passions mourir à petit feu, que ce soit un sport ou un art, continuez à les pratiquer pour vous ressourcer pour ne pas tuer l’enfant en vous ni votre côté créatif et renouvellement…

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Je suis sincèrement mitigée, car dans notre Maroc il existe plusieurs Maroc et par conséquent plusieurs types de femmes marocaines. D’un côté je constate que plusieurs ont su s’imposer et représentent une grande fierté, mais d’un autre coté certaines femmes sont encore malheureusement dans une situation précaire que ce soit humainement, financièrement, intellectuellement ou mentalement. En somme si on fait le calcul statistiquement, nous sommes loin de la moyenne et cela est désolant.

Votre avis sur le site ?

C’est une excellente initiative. Nous avons justement besoin de mettre plus de lumière sur la femme marocaine et la montrer surtout pour corriger certaines fausses idées perçues et encourager d’autres femmes ou peut être les inspirer.

Dernier mot ?

J’inviterai les lectrices et lecteurs à la recherche des opportunités d’affaires à visiter notre plateforme dgMarket, et les amateurs d’arts à nous suivre sur la page DS CREATION.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Mai 2021

Bouton retour en haut de la page