Houda Bennani

Enseignant-chercheur en Microbiologie, Auditrice et conseillère

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Houda Bennani, 54 ans, mariée et mère de deux adorables enfants de 26 et 22 ans.

Enseignant-chercheur en Microbiologie et Qualité à la Faculté des Sciences Ben M’sik, Université Hassan II Casablanca, depuis 1996.

Professeur à l’Université Internationale de Casablanca depuis 2018.

Auditrice / Conseillère en Hygiène et Sécurité des aliments et des médicaments auprès de plusieurs industries agro-alimentaires et pharmaceutiques marocaines, depuis 1994.

Professeur-assistant en Microbiologie à la Faculté de Pharmacie Paris 5, Université René Descartes de 1991-1993.
Coach professionnel, spécialisée en coaching d’équipe depuis 2014.

Présidente du Lions Club Casablanca Unité depuis Juillet 2021.

Racontez-nous un peu votre parcours

Après avoir obtenu mon baccalauréat en Sciences Expérimentales, j’ai eu ma licence en Biologie Générale à la Faculté des Sciences Daher Mehraz, Université Mohammed Ben Abdellah à Fès.

Ensuite, un Diplôme d’Études Approfondies et un Doctorat d’Université en Microbiologie à la Faculté de Pharmacie Paris 5, Université René Descartes, en 1991.

Et votre vie professionnelle ?

Après l’obtention de mon Doctorat d’Université, j’ai travaillé pendant une année à la Pharmacie Centrale des Hôpitaux de Paris comme assistante en contrôle qualité des médicaments. Ensuite, j’avais rejoint le département de Bactériologie/Mycologie de la Faculté de Pharmacie Paris 5 en tant qu’attaché temporaire d’enseignement et de recherche pendant deux années avant de rejoindre mon pays qui m’est très cher.

J’ai commencé ma carrière au Maroc dans un grand groupe pharmaceutique. Ensuite, j’ai pu rejoindre la Faculté des Sciences Ben M’sik de l’université Hassan II Casablanca. Cette transition du domaine industriel vers l’enseignement était bien réfléchie, je voulais pouvoir m’occuper de mes enfants, les voir grandir et les encadrer au mieux car l’enseignement permet d’assurer amplement sa profession et son rôle de maman ce qui n’est pas le cas pour le domaine de l’entreprise notamment privée.

Mon arrivée à la FSBM coïncidait parfaitement avec le lancement d’une Licence Professionnelle en Biotechnologie et Contrôle Qualité, ensuite d’un Master en Biotechnologie et Démarche Qualité où je me suis investie pleinement depuis plus d’une quinzaine d’année.

Quels sont les événements qui ont changé votre vie

La naissance de mes enfants comme toutes les mamans.

En effet, chaque étape de notre vie, est synonyme de changement, d’évolution et surtout d’amélioration continue.

En 2013, je me suis inscrite pour faire une formation en Coaching et Développement personnel, étant passionnée de ce domaine, j’ai enchainé par d’autres formations pour me spécialiser en Coaching personnel et en Coaching d’équipe.

A la base, je pensais que ça allait être une ouverture pour une nouvelle carrière, mais la vérité, aujourd’hui j’aime mon métier plus que jamais car je le fais d’une autre manière tout simplement en introduisant des outils de Coaching et Développement Personnel en dispensant de la microbiologie et des normes qualité, le tout au profit de mes chers étudiants.

Je ne pourrais pas nier que la vie associative a transformée ma vie, j’ai toujours été en admiration à toutes ces personnes qui s’investissent pleinement pour aider autrui. Depuis 2016, j’ai intégré le Lions Club Casablanca Unité, d’abord en tant que coach et très vite en tant que membre. Depuis, j’ai occupé pendant deux années successives le poste de Secrétaire Générale, ensuite de Présidente depuis Juillet 2021 à ce jour, et depuis une force inhabituelle m’anime pour faire un maximum pour apporter de l’aide aux personnes en situation de Handicap ou aussi aux personnes en situation précaire et ce à travers plusieurs actions notamment la gestion d’un centre psycho-éducatif dans deux écoles primaires et un centre de formation continue pour des étudiants en situation de handicap à la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales et très bientôt une cellule d’écoute et de soutien psychologique à la Faculté des Sciences Ben M’sik. Les trois centres ont pour vocation une éducation inclusive ce qui correspond parfaitement au programme national de l’éducation inclusive lancé en 2019 sous le haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI et une meilleure intégration des jeunes diplômés en situation de handicap dans le marché de l’emploi.

Quels sont vos projets à venir ?

Au niveau professionnel :
– Deux nouveaux projets de recherche dont l’un est orienté santé et le second sur le management qualité au niveau hospitalier.
– Préparation d’un module de Coaching et Développement personnel en formation en continue pour les doctorants de la FSBM.

Au niveau de mes activités sociales :
– L’inauguration du nouveau centre pour étudiants en situation de handicap de la FSJES de l’Université Hassan II. Janvier 2022
– Une campagne de don du sang et de dépistage du HIV : Février 2022
– Dépistage oculaire et distribution des lunettes pour les étudiants de La FSBM.
– Une caravane médicale pluridisciplinaire avec opération de la cataracte pour les personnes âgées.
– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
– L’une des choses primordiales à faire c’est définir ses propres objectifs dans la vie, entre autre son projet professionnel, identifier sa passion, et se faire plaisir. De façon régulière, faire une introspection et définir de façon continue des objectifs réalisables et mesurables, reconnaitre ses points forts et se focaliser dessus afin de les développer davantage et identifier ses axes d’amélioration pour pouvoir donner la meilleure version de soi-même.

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

La femme Marocaine rayonne aujourd’hui dans tous les domaines aussi bien scientifique, littéraire, entrepreneuriale, politique, artistique et autres…

Nous ne pouvons être que très fières de toutes les réalisations féminines aussi bien sur le plan national qu’international. La femme marocaine a un potentiel d’engagement sans faille aussi bien sur le plan familial que professionnel. Néanmoins quelques difficultés persistent pour la femme en milieu rural et son accès à l’enseignement secondaire et supérieur. Malgré les progrès faits dans ce sens, les résultats restent à améliorer davantage.

Votre avis sur le site ?

J’ai été agréablement surprise par la qualité et la diversité du contenu, un grand bravo à vous Mr. Harcha Aziz pour cette belle initiative qui met en avant la femme marocaine et pourrait animer toutes ces jeunes filles marocaines pour s’inspirer de la force, la persévérance de toutes celles qui ont réussi leur vie sur tous les plans.

Dernier mot ?

J’ai été ravie et fière de faire partie de ces femmes marocaines qui ont fait un très bel parcours et qui peuvent servir de modèle pour ces jeunes filles qui sont pour la plupart encore à l’état brut tel un diamant non taillé, elles ont besoin tout simplement de persévérance et de courage pour se prendre en charge et faire briller et jaillir ce diamant.

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Décembre 2021

Quitter la version mobile