Hind HOUARI

Directrice et Fondatrice d’agence de communication


– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?
Hind HOUARI, 27 ans, fiancée, croquant la vie à pleines dents, fidèle à ma ville natale, Mohammedia, dans laquelle j’ai décidé non seulement de vivre, mais aussi d’y travailler, afin de m’y épanouir d’une part, et d’y apporter, ainsi qu’à ses habitants mon expertise et mon savoir faire.


– Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.
Bac (Action et communication commerciales) en poche, j’ai pris l’avion en 2000 pour Montpellier, afin d’y entamer un parcours spécifiquement « Arts », désir enfoui depuis ma plus tendre enfance.
Après l’obtention de ma licence, j’ai eu des opportunités de travail sur place dans le domaine de la communication et de l’événementiel. Deux années riches en expériences et autres rencontres, dans un domaine en perpétuelle mutation.
Un besoin de retourner aux sources commençant à se faire sentir, le « come back » au Maroc devenait comme une évidence.

Un poste de chef de pub chez Klem EURO RSCG a constitué le début de mon immersion dans le milieu de la communication au Maroc. Mais, inconsciemment, je me retrouvais le nez penché au-dessus des écrans du studio de création davantage que sur le pôle purement commercial qui, pourtant, ne me laissait pas indifférente. Je trouvais simplement plus d’engouement dans le volet conceptualisation, création, et retranscription d’un message. Mon parcours artistique émergeait sans cesse dans chacune de mes démarches.

J’ai ensuite accepté un poste de direction artistique chez EVART, agence de production événementielle. Une aventure extraordinaire, dans un environnement à la fois professionnel, et baignant dans le monde des Arts, tout particulièrement de la musique.
L’événementiel comportait néanmoins le gros inconvénient d’être saisonnier, et je voulais aussi découvrir les rouages d’une grosse machine, une entreprise de poids, qui m’apporterait, une fois de plus, un bagage supplémentaire, dans un cadre structuré.

J’ai ainsi intégré le poste de Responsable communication à PHONE GROUP, filiale du groupe Saham, le leader des centres d’appels délocalisés, avec plus de 3000 salariés. Un travail riche, avec une équipe de professionnels qui m’ont indéniablement apporté de réels acquis.

Mais l’envie de voler de mes propres ailes était présente depuis déjà un long moment, alors j’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai décidé, il y a tout juste un an, de créer INNDEE, petite agence de communication à dimension humaine. L’encouragement de mon entourage a été, je l’admets, tributaire de mon impulsion.

Aujourd’hui, je ne regrette rien, j’ai rapidement eu l’opportunité de travailler avec de grands noms, qui ont donné la chance à un petit prestataire comme nous, de trouver un élan et d’employer toute son énergie pour devenir un grand.


– Quels sont vos projets d’avenir ?
Bien évidemment, créer une entreprise n’est absolument pas difficile, l’essentiel est dans la continuité, la constance. Le projet phare reste de pérenniser INNDEE, de garder le cap, et de satisfaire encore et davantage nos actuels et futurs clients.


– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
Les femmes qui veulent réussir n’ont pas besoin de conseils, puisque la volonté reste la source de la réussite. L’essence de la réussite est, d’après moi, la volonté (active) qu’on y met.


– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?
Elle s’est nettement améliorée dans le milieu professionnel (du moins, dans les sphères que j’ai pu côtoyer), mais, à mon grand désarroi, la société traîne encore et toujours cette différenciation désuète entre l’homme et la femme, et sur tant de situations. Messieurs, votre génitrice mérite respect et considération, non?


– Votre avis sur lemondefeminin.com ?
J’encourage vivement l’effort d’apporter à la population d’internautes féminines un portail qui lui est dédié. J’y repasserais plus souvent, c’est sûr!


– Dernier mot
J’ai eu plaisir à papoter avec vous.

Par : Aziz HARCHA

Laisser un commentaire