Hasna FAKIHANI BERRADA

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Hasna FAKIHANI BERRADA, native de Marrakech, mariée et maman de deux garçons. Titulaire d’un Diplôme Supérieur en Marketing de l’Ecole HEEC et d’un Master en Management des Ressources Humaines de l’ENCG.

Racontez-nous un peu votre parcours

J’ai débuté ma carrière en tant que chargée de recrutement dans une start-up à Marrakech, par la suite j’ai intégré un organisme financier à Rabat en tant que chargée d’ingénierie de formation et actuellement je suis Responsable RH dans une grande entreprise publique à Casablanca.
Passionnée par l’écriture et la poésie depuis mon jeune âge je viens de publier mon recueil de poèmes « Tons de la Vie » auprès de la Maison d’Edition SLAIKI.

C’est le fruit d’un ensemble de partage de réflexions, sentiments, impressions…qui s’articulent autour des composantes de la vie : la nature humaine, la flore, la faune…

Les impressions précitées ont été scindées sur différentes thématiques notamment L’amour de la vie, les quatre saisons, le COVID-19, la joie de vivre, la situation de la femme, la clairvoyance, l’épanouissement et le bien-être…

Pourquoi les Ressources humaines ?

Au départ j’avais choisi de poursuivre des études en marketing étant donné les horizons prometteurs, il y a le choix de monter mon propre business ou d’intégrer une entreprise. Par la suite et étant consciente que le capital humain est un facteur clé de succès de toute entreprise j’ai jugé important d’assurer une polyvalence de mon profil en complétant ma formation par un Master RH.

Après, je me suis investie dans une carrière RH étant donné que j’ai toujours senti en moi un penchant envers la communication et les relations humaines.

Comment est née cette passion pour l’écriture ?

Il faut dire que j’ai eu la chance et le privilège d’être encadrée par ma mère qui était dans le domaine.
Pendant mon adolescence, je rédigeais des articles sur différentes thématiques qui m’intéressent et entre autres j’étais une fidèle lectrice à une page d’un journal réservée aux jeunes à laquelle je participais par des poèmes sur divers sujets qui m’interpellent.

Il convient de signaler que j’étais aussi une fidèle auditrice et je participais souvent à une émission radiophonique francophone abordant les sujets socio-économiques…in finé, je trouve que la communication orale et écrite sont entrelacées…

Quels sont les événements qui ont changé votre vie

La vie de chaque individu est en perpétuel changement, et ce dernier quoique qu’il soit parfois difficile, sortir de sa zone de confort est souvent un moyen d’enrichissement.
Entre autres, ce qui a changé ma vie c’est l’apparition de ce maudit virus du COVID-19, elle nous a appris plusieurs choses…Dans la vie on a beau vouloir planifier, anticiper mais à tout moment un imprévu peut émerger pour que tout tombe à l’eau…

Cette conjoncture pandémique inédite nous a permis de compter plus sur nous-même, désormais nous sommes à priori appelés à gérer notre quotidien sans trop recourir à autrui, la santé n’a pas de prix c’est le capital le plus précieux.

En outre, le confinement m’a permis de renouer avec ma vocation poétique
qui était restée en stand-by vu mes responsabilités familiales et professionnelles chronophages.

Quels sont vos projets à venir ?

Vu que je considère l’écriture comme étant une véritable passion cathartique…j’ai commencé un recueil de nouvelles mais qui est encore au stade embryonnaire.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Comme j’ai écrit dans l’un de mes poèmes intitulé « L’étoile étincelante », chaque personne est une étoile, il faut juste faire briller son potentiel, persévérer et focaliser sur l’essentiel !

Chaque femme est unique et dispose d’un talent qui la différencie !

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

J’ai une vision plutôt positive et optimiste, la situation de la femme a nettement évolué, il y a une grande prise de conscience des compétences distinctives de la femme.
Il est certain que la femme est de plus en plus valorisée, émancipée, jouant plusieurs rôles avec virtuosité.

En fait, elle est responsable et actrice de son sort, c’est elle qui enfante, éduque et inculque les bonnes valeurs à l’homme de demain.

A l’avenir, je pense qu’il y aura moins d’individus ayant une mentalité patriarcale, les mentalités auront évolué et l’éternel masculin aura disparu, la femme aura dorénavant voix au chapitre quelque soit son statut socio-économique .

Votre avis sur le site ?

C’est un site très captivant et les interviews avec les différents potentiels sont une véritable source d’inspiration.

Dernier mot ?

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir…ne jamais abandonner, chapeau bas à la femme marocaine et un grand merci à www.lamarocaine.com.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Août 2021

Bouton retour en haut de la page