Hajar AITIDDIR

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Je suis Hajar AITIDDIR, étudiante en troisième année du cycle d’ingénieur à l’Institut National de Postes et télécommunications, filière Cloud et IOT.

Racontez-nous un peu votre parcours

J’ai obtenu mon baccalauréat en sciences mathématiques en 2017, puis j’ai passé deux ans à les classes préparatoires aux grandes écoles en tant qu’étudiante dans le département de mathématiques et de physique, l’année dernière j’ai rejoint l’Institut national des postes et télécommunications.

Je suis intéressé par le domaine de l’IT et en particulier du cloud computing. Cela fait longtemps que je suis intéressé par l’entrepreneuriat, et heureusement nous avons eu la chance de participer à la compétition de Hult Prize cette année au sein de notre école, et notre qualification au sommet régional m’a rendu plus attaché au domaine de l’entreprenariat, en espérant que nous pourrons concrétiser notre projet et contribuer à rendre notre planète meilleure.

Parlez-nous de votre projet ?

Notre projet KendaArt est une application mobile pour améliorer le vocabulaire écrit pour les étudiants âgés de 7 à 10 ans et enseigner l’art de la calligraphie arabe aux personnes d’âges différents, de différents pays et aussi pour les non-arabophones en utilisant ML et AI.

Quels sont vos projets à venir ?

Pour le moment, je suis en dernière année d’ingénierie donc j’essaye de me concentrer sur mes études et mon stage PFE, mais j’ai pour objectif de travailler sur notre projet NoFoasty avec mes coéquipières insha’ALLAH (pour plus d’informations sur NoFoasty: https://www.leconomiste.com/flash-infos/arab-iot-ai-challenge-des-etudiantes-de-l-inpt-s-adjugent-la-2eme-place)

Quels sont les événements qui ont changé votre vie

La participation à plusieurs compétitions internationales m’a permis de m’ouvrir aux problématiques environnementales, d’apprendre à penser une problématique, essayer de trouver une solution et pitcher une idée de projet.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

J’encourage tous les jeunes à exploiter leur capacité d’innovation pour réaliser des projets avec une empreinte verte et une vision de développement durable, car c’est le billet qui assure un avenir meilleur pour nous et pour les générations futures.

Nous sommes tous responsables de l’avenir de notre planète pour améliorer le niveau de vie au sein de la société.

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Je trouve vraiment que les marocains ont des idées innovantes auxquelles ils doivent croire, et utiliser leurs compétences pour concrétiser leurs projets. Notre pays est riche en personnes innovantes et en cerveaux créatifs, nous devons utiliser ce jeune potentiel créatif et compétent comme catalyseur du développement de notre pays afin de rendre notre planète meilleure.

Je pense que, Alhamdolillah, le Maroc enregistre un taux élevé de femmes diplômées en ingénierie.

Dernier mot ?

You must always believe in yourself. At the end, it’s never too late ..

 

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Décembre 2021

Bouton retour en haut de la page