Fatima Mernissi

Partager l'article

Fatima Mernissi est une célèbre auteur féministe et professeur d’université à Rabat,  elle s’est éteinte à l’âge de 75 ans en novembre dernier. Née en 1940 à Fès, elle intègre une des premières écoles privées mixtes du Maroc. Après des études de lettres à Rabat, elle obtient une bourse pour la Sorbonne. En 1974, elle obtient un doctorat de sociologie au Massachussetts aux Etats-Unis dont la thèse sera : «Les profondes entraves à la liberté des femmes dans les pays dits islamiques». Elle sortira alors une première publication «Beyond the Veil» (au-delà du voile) de sa thèse, qui deviendra un classique incontournable pour les études culturelles. Fatima Mernissi a de nombreuses fois figuré sur liste des 100 femmes les plus puissantes du monde arabe publiée par le magazine Arabian Business. Elle menait de nombreuses activités dans le monde associatif, notamment avec la création de «Caravanes civiques» où s’exprime toute la société civile désireuse de démocratie. Toutefois, ce sont ses ouvrages sur le monde islamique, traduits en plusieurs langues, qui font sa renommée dans le monde, dans lesquels elle dénonce le patriarcat dans la culture musulmane.

Outre son œuvre la plus lue, publiée en 1985,«Sexe, idéologie, islam», elle a publié notamment «Islam et démocratie», «Rêves de femmes», « Sultanes oubliées : femmes chefs d’Etat en islam» et «Le Harem politique», dans lequel elle s’interrogeait sur la place des femmes en terre d’islam en faisant remarquer qu’au VIIIe siècle «les épouses du Prophète discutaient politique et allaient à la guerre».

En mai 2003, elle avait reçu le prix Prince des Asturies en littérature.

En 2004, elle reçut le prix Erasmus qui récompense la contribution exceptionnelle de personnes ou d’institutions dans les domaines culturel ou des sciences sociales.

En 2011, le quotidien britannique «The Guardian» avait choisi la sociologue et chercheuse marocaine parmi les cent militantes les plus influentes au monde, aux côtés de Margaret Tatcher, Oprah Winfrey, Shirin Ebadi… Consécration pour la façon dont elle abordait sans crainte les coutumes les plus controversées du monde musulman.

Quitter la version mobile