Fatima Azzhra El BOUKHARI

Journaliste


Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Fatima AzZahra El Boukhari, une marocaine comme les autres. Mes amis disent que je n’ai jamais voulu grandir, et je l’assume, je garde en moi une petite fille qui adore les dessins animés, les poupées et la joie de vivre…
Je suis donc une journaliste, depuis bientôt 4 ans à chaîne inter.


Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.

J’ai grandi à Casa, j’adore Casa et je reste casablancaise. Je l’ai quittée juste après mon bac, en 2004, pour m’installer à Rabat. La seule école de journalisme au Maroc s’y trouve. A l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication, j’ai passé 4 ans, 4ans de radio, d’audiovisuel et de presse écrite…avec bien sûr plusieurs autres matières de culture générale. A côté, j’ai fait beaucoup de stages, au Maroc et à l’étranger. J’ai voulu toucher à tout, presse écrite, audiovisuel et communication. A la fin de ma 3e année, je m’envole en Egypte pour un stage où j’apprend beaucoup…l’ambassade de France avait réunis des étudiants journalistes de toute la méditérranée, emsemble, nous avons réalisé un beau journal sur la vie au Caire…En rentrant, mon choix était fait, ce sera presse écrite pour ma spécialité…pourquoi? parce que c’est la base! Un acteur ne fait jamais de cinéma sans faire du théatre…Je voulais me spécialiser en presse féminine, c’était d’ailleurs le sujet de mon projet de fin d’études…mais j’ai finalement atteri à la radio…et je ne me plains pas du tout!


Pourquoi le choix des médias ?

Quand j’étais petite, j’adorais l’expression écrite et l’expression orale…mes parents lisent beaucoup, et ma soeur m’avait offert plein de livres, je lisais beaucoup, écrivait des nouvelles, des poèmes…ca m’a permis d’évoluer, de rêver…Et à la question, que veux tu devenir quand tu seras grande? Je répondais invariablement journaliste! J’ai fini par m’y accrocher! Les années passaient, j’intègre une filière scientifique, parce que, ne nous voilons pas la face, ca ouvre beaucoup de portes.

J’avais oublié ce rêve, mais les attentats du 16mai l’ont réssucité, Taieb, l’une des victimes, étaient un voisin, et entre ce qu’il était et ce que les médias ont raconté, y a pas photo! Je voulais changer les choses, à ma façon! Puis, j’avais vu combien les gens critiquaient les médias, et ensuite, nous avons un impact très très grand! L’Institut m’as appris beaucoup de choses, mais j’ai appris sur le tas, sur le terrain…Je suis journaliste de coeur, de formation et par conviction!!!


Quels sont vos projets d’avenir ?

Je ne vous cache pas que je vis chaque jour comme si c »tait mon dernier, je ne m’arrête jamais sur les détails. J’ai envie d’aller de l’avant, j’ai très envie de m’essayer à la télévision, ou de retourner à mon premier amour: la presse écrite, mais mon amour pour le micro m’en empêche…peut être dans quelques années…mais mon voeu le plus cher reste de fonder une association d’aide aux femmes…et fonder une famille plus tard!! :):):)


Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Se battre, persevrer, y croire! Il suffit parfois de souhaiter très fort une chose pour qu’elle se réalise, ce n’est pas facile d’être une femme au Maroc, encore moins une femme qui a envie de réussir! Il y aura toujours quelq’un pour vous dire, fais des enfants et de petits gâteaux! Mesdames, vous pouvez! Et surtout: ne culpabilisez pas! Croyez en vous, et en vos rêves!


Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Ca s’améliore; doucement mais sûrement! On a toujours une grand mère, une tante qui vous dit hchouma, t’es une femme, ne fais pas ci ne fais pas ça! Oui, on est beaucoup plus autonomes et plus libres que nos mamans, mais c’est loin d’être gagné! Il y a encore des femmes qui souffrent de violence, d’harcèlement…Il y a encore du chemin à faire, mais je suis qu’on va y arriver…il suffit d’y croire!


Votre avis sur lemondefeminin.com ?

Je l’a découvert il y a quelque temps et j’avoue que c’est une très bonne initiative! Il répond à toutes les attentes, nutrition, enfants, boulot…à l’image des femmes d’aujourd’hui, moderne et efficace! Dommage qu’il ne soit pas encore interactif!


Dernier Mot :

Toutes les femmes sont des femmes d’exception! De celle qui a éduqué des enfants, à celle qui a gravi les échellons, toutes sont exceptionnelles, faut pas qu’elles l’oublient…et Messieurs, prenez soin de vos femmes, sinon un autre le fera pour vous!
N’oubliez pas, ne dites jamais il y a des épines sur la rose, mais dites il y a une rose sur les épines,positivez et croyez en vous!

Par : Aziz HARCHA

Laisser un commentaire