ALAMI Sophia

Consultante en management, formatrice et chercheuse en sciences politiques

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ? Racontez-nous un peu votre parcours ?

ALAMI Sophia, 42 ans, mère d’un enfant de 8 ans, sénior consultante en management, et formatrice en banque et assurance chez le cabinet Across Academy, je suis chercheuse en sciences politiques à l’université Internationale de Rabat, option gouvernance et intelligence internationale

Auparavant, j’ai été directeur de banque pour une expérience de 15 ans

Comment est née cette passion pour les RH ?

Les ressources humaines est une science sociale que je juge innée et doit être pratiquée par tous les humains envers tous les humains, on est amené à gérer des situations sur lesquels il est tout à fait normal qu’on fait appel à cette science, même si on a pas suivi au préalable des formations, coexister, faire des choses ou des tâches ensemble, avoir des objectifs communs, se soutenir, se remonter le moral, s’auto critiquer et évaluer l’autre, font tous partie du domaine de la gestion des ressources humaines, mais qui sont pratiqué dans nos quotidiens, au sein de nos familles, entre amis, et dans les Entreprises.

L’homme est par nature un animal social qui ne peut vivre seul ou isolé, de ce fait, le recours à des normes en ressources humaines devient une obligation et une suite normale pour son processus d’intégration dans la société, et sans lesquels il ne peut évoluer.

Ma passion est née par la pratique de cette fonction en tant que manager de banque, en tant que maman, en tant que consultante, et en tant que personne responsable vis-à-vis d’elle-même et vis-à-vis de la société

Quels sont les évènements qui ont changés votre vie

Je vous avoue qu’en tant que femme qui a 42 ans, a eu plusieurs évènements qui ont marqué ou changé ma vie, la vie est faite de défis

Mais les faits majeurs qui ont marqué ma vie, c’est

  • L’obtention de mes diplômes
  • Quand j’ai été promu Directeur d’agence au sein de la banque et par la suite j’ai remporté le prix de la première agence
  • Quand j’ai quitté la banque pour s’ouvrir sur des horizons meilleurs
  • Quand j’ai intégré le cabinet d’Across Academy et surtout ma rencontre avec le Grand Monsieur SI Hassan El Hadj Matai
  • Quand j’ai décidé de réaliser mon rêve ancien d’obtenir mon doctorat, par mon inscription à l’université internationale de Rabat où j’assure actuellement mon master sciences politiques, en gouvernance et intelligence internationale
  • Quand j’interviens dans des conférences dans le but est la sensibilisation et la promotion du rôle de la femme, ou du citoyen pour promouvoir et son pays et le continent Africain qu’on aime si fort
  • Quand j’ai eu mon fils, et tous les événements au sein de ma famille, quel que soit leur nature, ils sont pour moi, des évènements importants qui changent ma vie et qui lui donne un gout et une valeur
  • la rencontre de toute personne de valeur, qui partagent avec moi les mêmes valeurs et les mêmes principes, qui sont dans l’amour de leur pays et qui sont prêt pour contribuer positivement à faire du Maroc, le pays de référence et un leader africain et mondiale, on a tous les atouts, et on est sur le bon chemin, on a un avantage exceptionnel, grâce à notre Roi Mohammed VI, que dieu nous le protège et que dieu l’assiste, le Maroc est très bien entretenu

Quels sont vos projets à venir ?  

  • Continuer mes recherches pour l’obtention de mon doctorat,
  • Se mobiliser d’avantages pour la sensibilisation du rôle de chaque citoyen dans la promotion de notre nation, et de notre continent, on doit plus rester passive et attendre que le gouvernement agis pour nous, faisons ce qui nous reviens de devoir en tant que bon citoyen, et tous ce qui arrive après ce sera un plus, on doit plus rester dans la réceptivité, nous devons aussi agir pour faire développer notre Maroc et notre Afrique,
  • Lutter pour que la maman femme au foyer que j’appelle personnellement « le manager de la société » ait un statut structuré et rémunéré au même titre que tous les poste managériaux, ceci est une reconnaissance minimale pour toutes les valeurs qu’elles apportent pour la société, c’est une fonction clé, qui peut soit hisser les nations, soit les anéantir,
  • Vulgariser les actions de sensibilisations pour que le taux de réussite et d’atteinte soit optimum
  • Entreprendre toute action nécessaire pour le développement de mon pays qui est le Maroc bien aimé, et de notre chère Afrique

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

A travers mes constatations et mes remarques, j’ai réalisé que le problème majeur de la femme est la femme elle-même, que ce soit à travers ses propres freins qu’elle tissent autour d’elle-même par ses propres croyance, ou par l’éducation qu’elle reçoit des autres femmes, sur la bases des quels ; la femme est fragile, elle est faite pour servir, l’homme ne doit pas pleurer, c’est lui le plus fort, quoi qu’il arrive il n’a rien à perdre et que c’est la femme qui doit assumer ses actes, toutes ces mauvaises idéologies sont transmises par la femme elle-même, en tant que maman ou grand-mère à ses enfants, et non pas par l’homme

La femme doit se mobiliser elle-même, pour changer son sort, et ne doit compter sur personne que sur elle-même ; je fais appel dans ce cadre à la citation de Feu Hassan II, que dieu ait son âme, « les batailles sont remportés par les plus persévérants et nos pas par les plus forts », je crois fortement à cette citation. Effectivement, pour s’épanouir, la femme doit le faire par elle-même, par ses propres mobilisations, et par ses propres luttes ; La femme elle a seule cette capacité de revivre de ses cendres, même si elle tombe par terre, elle arrive toujours à se relever et continuer sa lutte, encore plus forte que jamais.

Il faut plus être dans cette posture de rivalité avec l’homme, je l’ai toujours dit, et je le dirai jamais assez, la femme n’est pas et ne doit pas entretenir des guerres avec l’homme, car ce dernier est son complément, et ne constitue en aucun cas son rival, l’homme et la femme sont fait l’un pour l’autre et non l’un contre l’autre, dépassons cette mentalité ancré de rivalité et de confrontation sans finalité, ça ne pourra jamais nous mener en rien, oublions cette équation homme = femme, et réalisons cette équation ; homme + femme = avenir meilleur

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Je pense que le Maroc en général a fait plusieurs progrès sur plusieurs domaines y compris celui des droits de l’homme et de la femme entre autre, il fortifie sa place depuis l’ascension de sa majesté le Roi Mohamed VI au trône, on assiste à de vrais révolutions.

En tant que manager et consultante en ressources humaines, je n’aime pas cette position de critiquer juste pour la critique, je suis dans la posture d’encadrement, d’encouragement, et d’évaluation, c’est pour cette raison que je fais confiance et je suis fière de ce que le Maroc a réalisé et ce qu’il va réaliser encore, avec la mobilisation et la contribution de tout le monde, quel que soit son statut, son niveau, tout le monde a besoin de tout le monde, tous les acteurs de la société doivent participer au même titre et devenir responsable par rapport à eux-mêmes et par rapport à notre chère nation, c’est le principe de gouvernance.

Votre avis sur le site ?

Je vous remercie de vous consacrer à faire promouvoir la femme à travers son rôle actif dans le développement de notre société

Une belle conception et un beau site, félicitations et tous mes encouragements pour de belles réalisations futures.

Dernier mot ?

Je vous remercie de m’avoir permis de m’exprimer et de partager avec vous des conceptions et des visions, que j’espère seront à bon entendeur, faisons tous de la cause humaine, sociale nationale et continentale nos vrais luttes, dans les bonnes normes de ressources humaines et de politiques constructives et nos destructives.

Donnons-nous la chance d’aller à l’avant, ne soyons pas les propres handicaps à nous-mêmes en restants carré sur des sujets, sur des questions, essayons de voir la partie pleine du verre,

Les grandes réalisations commencent par des rêves, dans la vie tout est possible, par notre volonté, notre détermination, notre persévérance  et surtout notre engagement national et sociétal.

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Juin 2021

Bouton retour en haut de la page