Asmae MELLOUKI

Partager l'article

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Je suis Asmae MELLOUKI, jeune femme marocaine native de Fès. Je me définirais comme fondamentalement éclectique, étant donné que ma formation académique est pluridisciplinaire, ce qui m’a permis de porter plusieurs casquettes professionnelles, notamment Manager des Ressources Humaines, Consultante en Communication Corporate, Community Manager, Journaliste et Coach d’empouvoirement.

Je suis passionnée par les sciences de la psychologie sociale et le leadership, un univers qui ne me laisse par indifférente.

J’ajouterai également que le positivisme ne me quitte pas, disons me caractérise.

Racontez-nous un peu votre parcours

Après avoir obtenu mon master en Management à l’université Mohamed V de Rabat, dans le cadre de mon cursus, j’ai effectué un stage au sein du Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et de l’Economie Sociale, j’ai ensuite initié ma carrière professionnelle dans le géant groupe hôtelier de luxe « Marriott International », en qualité de Manager des Ressources Humaines. Ce fut une responsabilité lourde à endosser, d’une part du fait que le tourisme est un secteur hyper concurrentiel, exigeant du dynamise (il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers) et, d’autre part, le Management des Ressources humaines, une fonction qui allie dimension humaine et organisation efficiente de l’établissement, l’enjeu final étant de maintenir la paix sociale, tout en déployant une communication adaptée aux organisations syndicales et au top management. Un véritable casse-tête qui a, sans conteste, renforcé mon leadership.

Cette expérience m’a naturellement orientée vers l’étude du comportement humain et de la psychologie sociale, pour répondre aux exigences de l’environnement du travail et avoir un personnel motivé, répondant aux différents impératifs de l’établissement ; il faut posséder les qualités d’un psychologue.

Pour ce faire, j’ai jeté mon dévolu sur une formation de Master Coach en développement personnel. Ce choix m’a permis d’approfondir mes connaissances et d’apprendre davantage sur les relations humaines. J’ai eu, par la suite, l’occasion d’animer des séminaires sous le thème du leadership et l’orientation professionnelle.

Après trois années d’exercice, le secteur touristique ne me faisait plus vibrer autant qu’à mes débuts, j’ai donc décidé de reconvertir ma carrière vers d’autres horizons, étant passionnée par le monde des médias et la communication depuis mon jeune âge, je me suis inscrite à l’Institut du Journalisme et Métiers de la Télévision et de la Radio à Fès, afin de concrétiser ma passion.

Aujourd’hui, je travaille en tant que consultante en Communication Corporate, au profit d’entreprises de renom, en transformation digitale et la production audiovisuelle.

Comment est née cette passion pour la COM ?

La communication est un monde en perpétuelle effervescence, qui a depuis longtemps envahi notre quotidien. Ceux qui ont opté pour la communication, seront tous d’accord pour affirmer qu’il y a quelque chose de très libre, de très créatif dans cette fonction, en tout cas beaucoup plus que le Management des Ressources Humaines, où je me sentais limitée par les lois et les standards prédéfinis.

La communication, a pu incruster en moi une fibre artistique, il s’agit de donner la vie à des idées, vous vous rendez compte ? elle fait également éperdument appel à l’imagination et à l’intuition.

De surcroît, je suis submergée par la curiosité d’aller voir au delà des frontières et du monde qui m’entoure, d’avoir la capacité de lui transmettre des émotions, en mêlant la rédaction à l’image, de contribuer au dynamisme culturel et au façonnage de l’opinion publique. Ce sont là autant de motifs qui m’ont guidé vers la voie de la communication.

Quels sont les événements qui ont changé votre vie ?

Sans contexte, je dirais la pandémie Covid-19 et les mesures prises pour limiter sa propagation, notamment le confinement de mars 2020. Cette incertitude liée à la crise sanitaire, ainsi que le ralentissement de l’activité économique de la multinationale où je travaillais à l’époque : les plans stratégiques qui devenaient désuets face à l’incertain, les talents, qu’on a jadis tout mis en œuvre pour les fidéliser, ont été mis à la porte, les lettres de promotion qui se reconvertissent en lettres de licenciement… Tous ces dégâts à la faveur de l’unique raison : la pandémie de la Covid-19. C’était indiciblement bouleversant, on aurait ditt les vingt dernières minutes du film Titanic (rires).

Par le biais de cette période tumultueuse, je me suis rendue compte que la vie est tellement courte pour la gâcher dans un travail qui nous ennuie, sous prétexte d’être gratifié d’un titre ou pour appartenir à une organisation puissante. En revanche, sur le plan personnel, le confinement n’a pas changé réellement mes habitudes. L’isolement ne m’a pas outrée, étant donné que je suis casanière de nature. Cela dit, ce fut une occasion fortuite pour me détendre des angoisses du quotidien, pour me ressourcer, pour me retrouver, une véritable quête de soi. D’ailleurs, c’est pendant le confinement que l’idée de redéfinir mon plan de carrière et conquérir ma passion m’a effleuré l’esprit.

Quels sont vos projets à venir ?

Je suis encore aux prémices de mon chemin, j’ai tant des choses à découvrir et à apprendre dans les domaines médiatique et de la communication Corporate. En effet, de nouveaux projets liés à l’audiovisuel me tiennent en haleine, quoique je suis prête à relever tout challenge qui me permettra d’évoluer. J’ai la ferme croyance que l’univers conspire en ma faveur.

« La progression réside dans l’inconnu » telle est ma devise.

Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

N’ayez pas peur de réussir, la peur est pire que le mal, elle paralyse votre progression, soyez persuadées qu’on a toujours le choix de ne pas subir. Le libre arbitre est le meilleur don divin ; vous aurez le destin que vous aurez mérité, alors lancez-vous, redonnez du sens à votre vie, mais surtout, entourez-vous des personnes qui vous motivent et vous inspirent.

Il n’est jamais trop tard pour changer votre état d’esprit, votre chemin résulte de votre décision.

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Notre société est en pleine ébullition, on constate des avancées encourageantes liées à la situation de la femme marocaine, qui commence à incarner son rôle au sein de la société et s’inscrire dans le développement du pays

J’apprécie énormément cette teneur de l’évolution, la femme marocaine déploie des efforts considérables et fait preuve de succès dans tous les domaines, voire dans les postes à haute responsabilité. Aujourd’hui, elle prend avec audace la parole et agit avec une réactivité optimale.

Votre avis sur le site ?

Une initiative très louable, un portail qui mets en valeur la femme marocaine. Je me sens bluffée en lisant les parcours de ces femmes leaders qui livrent des batailles au quotidien pour vivre leur définition du succès.

Dernier mot ?

La véritable source de valorisation consiste en votre contribution dans ce monde. Ne laissez pas le monde virtuel vous aspirer dans sa spirale infernale, dans cette course effrénée aux followers et aux likes.

Osez Briller à votre guise ! Tout est à votre honneur mesdames !

 

Entretien réalisé par Aziz HARCHA
Septembre 2021

Bouton retour en haut de la page