5 signes qui montrent que n’aimez plus votre travail

Partager l'article

5 signes qui montrent que n’aimez plus votre travail

Vous vous ennuyez tous les jours au travail !

Loin d’être paresseuse, vous souffrez d’un état d’insatisfaction professionnelle. Vous vous que vous donnez du mal à avoir votre Bac + 5 pour trier des documents ou remplir des tableaux Excel, est une insulte à votre égard.

 

L’ennui vous épuise

L’ennui vous épuise moralement et nuit gravement à votre estime (peut-être même des répercussions sur votre vie de famille). Vous augmentez votre niveau à Candy Crush en moins de 5 minutes et vous êtes la 1ere à liker les messages de vos amies sur Facebook.

Vous allez au travail à reculons !

A cause du manque d’épanouissement professionnel, vous avez sûrement de l’appréhension de ne rien avoir à faire. Vous ne vous sentez plus concerné par ce que vous faites. Vous rêvez du vendredi soir dès le lundi matin et le travail devient une corvée ! Vous êtes ponctuelle voir en avance dès que c’est l’heure de fin.

Plus rien ne représente un challenge dans votre travail !

A part vous lever le matin pour y aller, plus rien ne représente un défi à relever pour vous au travail. Vous faites pourtant croire à vos amis(es), à votre famille et même à vos collègues que votre emploi vous plait… Des tâches qui dans le passé étaient plaisantes à vos yeux deviennent sans intérêt et vous ennuient. Vous travaillez au ralenti pour vous garder des tâches à faire tout au long de la journée…

 

Vous êtes distrait par tout et à n’importe quoi !

Vous passez votre temps sur Facebook, Instagram, Snapchat et compagnie plutôt que sur vos emails professionnels. Vous êtes régulièrement en train de faire autre chose que votre boulot, comme du shopping en ligne, regarder des vidéos YouTube, des discussions sans intérêts avec des collègues que vous perturbez, etc.

Vous avez l’impression de stagner dans votre emploi.

Vous vous sentez dévalorisée et on remet en cause vos compétences. votre cerveau devient une vraie passoire. vous ressentez  une grosse fatigue le soir, et pas que…  vous êtes plus lente et pourtant, vous faites des erreurs.

« Le plus grand ennui c’est d’exister sans vivre. » – Victor Hugo

 

Les solutions

S’ils sont répétés tous les jours, ces symptômes doivent être un signal d’alarme,

Le premier pas pour sortir c’est d’abord une prise de conscience.

Trop souvent, les salariés dans cette situation n’osent pas en parler par crainte de perdre leur job, par honte, par peur des conséquences sur leur salaire : « Vous vous ennuyiez ? Alors pourquoi on vous paye autant ? »…

A force de se laisser envahir par la peur, on en oublie son propre bien-être, ce qui peut avoir des conséquences désastreuses !

Le second pas est la prise de parole, en parler tout simplement.

Le troisième, si aucune mesure n’a été prise dans votre entreprise et que rien ne s’améliore, il est préférable  de trouver un autre emploi répondant à vos attentes.

Le quatrième : Pourquoi ne pas se lancer à son propre compte, il suffit d’avoir confiance en vous

 

Bouton retour en haut de la page