Home / Portrait / Zahra El Basri Naqurachi

Zahra El Basri Naqurachi

Native d’un douar de la tribu de Rhamna Beni Hassane en 1940, Zahra El Basri Neqrachi a fait ses études primaires à Casablanca.

A 11 ans, elle vit pendant un an à Fès avant de rejoindre l’institution Guessous à Rabat. Après trois ans d’études, Zahra est obligée de quitter l’école pour une demande en mariage. Fiancée à 15 ans, mariée à 16 ans et enceinte à 17 ans, la jeune femme vit avec son mari, un ancien de la gendarmerie française, à Benguerir. Quelques années plus tard, le couple s’installe à Ifrane. Le mari de Zahra achète plusieurs commerces dont une librairie que Zahra gère avec joie. Elle pouvait enfin nourrir sa passion pour la lecture qu’elle a depuis son jeune âge. L’idée d’écrire un livre la tentait mais elle n’osait pas franchir le pas. C’est la lecture de «La couleur pourpre» d’Alice Walker et «Les raisins de la colère» de John Steinbeck ainsi que les encouragements de sa famille et amis qui l’ont aidé.

Elle ose ainsi l’aventure des mots en 2000. Jour et nuit, Zahra se met à écrire son premier roman «Une enfance dans un riad à Marrakech», dans lequel elle regroupe les différentes traditions des foyers marocains. Le roman décrit la vie quotidienne d’une famille patriarcale au milieu du 20e siècle, et ce à travers le regard d’une petite fille grandissant dans cet univers traditionnel : rituels, cérémonies, célébrations témoignent d’une convivialité et d’une douceur de vivre qui émeuvent. Après le succès du premier roman, Zahra sort un deuxième en 2004. Celui-ci est inspiré de l’histoire de la chanson d’Abdelwahab Doukali «Kan yama Kan».Le roman s’intitule «Amour lapidé», une mésaventure de deux amoureux trahis par les forces du mal et qui plonge dans l’ancien temps où l’écart des usages matrimoniaux était puni de mort et le déshonneur d’exclusion.

Mère de quatre enfants, Zahra est un auteur presque autodidacte. Malgré le fait qu’on l’ait séparée de l’école, elle est restée attachée à la lecture et a eu le courage de se mettre à l’écriture. Son premier roman a été choisi par les meilleurs collèges de Marrakech pour être lu dans les classes de neuvième année. Zahra vient d’entamer l’écriture d’un troisième livre. Cette fois-ci, il s’agit d’un beau livre sur l’histoire de la ville d’Ifrane dont la sortie est prévue pour juillet 2010, lors du prochain festival d’Ifrane.

About Rédaction

Check Also

Najat El Gass

Najat El Gass

Najat El Gass est ce qu’on peut appeler à juste titre «une militante féministe» ! …