Home / Droit / Visite au Canada d’une délégation du comité de pilotage du plan opérationnel de la stratégie nationale de lutte contre la violence contre les femmes

Visite au Canada d’une délégation du comité de pilotage du plan opérationnel de la stratégie nationale de lutte contre la violence contre les femmes

Une délégation du comité de pilotage du plan opérationnel de la stratégie nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes, composée de dix membres représentant des partenaires institutionnels, associatifs et universitaires, vient d’effectuer une visite au Canada, à l’invitation de l’Agence Canadienne pour le Développement International (ACDI).

Au cours de leur séjour d’une dizaine de jours, les membres de la délégation ont eu des rencontres avec les institutionnels canadiens et québécois, des groupes communautaires et des groupes de recherche intervenant dans le domaine de la lutte contre la violence à l’égard des femmes. Ils ont eu également une rencontre avec des représentants responsables du comité interministériel de la violence conjugale et des agressions sexuelles.

Ils ont rencontré les groupements provinciaux de la violence conjugale, des représentants de tables de concertation, un relais femmes, des représentants de maisons d’hébergement et des centres de femmes.

La délégation a eu aussi des rencontres avec des groupes de recherche universitaire à Québec et Montréal qui procèdent à des études et à des réflexions sur les formes de violence au cours desquelles elle a été informée des mécanismes mis en place par le Canada pour lutter contre la violence à l’égard des femmes ainsi que de la politique suivie dans les domaines de la sensibilisation et de la prévention pour lutter contre ce fléau.

Les membres de la délégation ont indiqué qu’ils ont eu des échanges très fructueux avec leurs interlocuteurs canadiens et québécois qui vont conduire à de véritables actions de coopération dans ce domaine.

Le Maroc, premier pays arabo-musulman et premier pays de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) qui a développé et fait adopter par le gouvernement une politique nationale en matière de lutte contre la violence à l’égard des femmes, se positionne comme étant un pays précurseur en la matière, notamment dans la région Mena.

Le mécanisme mis en place pour la coordination de la stratégie nationale, appelé comité de pilotage du plan opérationnel de la stratégie nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes, est composé à la fois de partenaires institutionnels et associatifs ainsi que de groupes de recherche universitaires.

Ce mécanisme a été renforcé dans ses capacités, à travers le recours à une expertise canadienne, jumelée à une expertise marocaine, ont indiqué les membres de la délégation.
Pour le renforcement de ces capacités, ont-ils ajouté, « nous nous sommes inspirés de l’expérience canadienne en matière de coordination et de concertation et nous avons procède a une étude de la politique et des expériences canadienne et québécoise en matière de concertation dans le domaine de la lutte contre la violence à l’égard des femmes ».

Evoquant l’expérience canadienne dans ce domaine, les membres de la délégation ont relevé l’existence de deux mécanismes de coordination et de concertation importants, un mécanisme purement institutionnel et gouvernemental, à travers le comité interministériel et des mécanismes représentatifs à la fois des institutionnels et du communautaire.

La visite de cette délégation s’inscrit dans le cadre d’un partenariat engageant à la fois le Fonds d’Appui à l’Egalité entre les Sexes de l’ACDI, le secrétariat d’Etat charge de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées, ainsi que des partenaires institutionnels, des partenaires associatifs et les groupes de recherche intervenant dans ce domaine.

Les membres de la délégation marocaine ont procédé à une présentation de l’expérience marocaine en matière de lutte contre la violence à l’égard des femmes en la plaçant dans le contexte favorable que connaît le Maroc en matière de développement de la démocratie, de l’INDH, lancée par SM le Roi et qui démontre la ferme volonté du Maroc d’assurer son développement et de renforcer la démocratie.

Ils ont souligné la place du Maroc dans le domaine de l’égalité entre les sexes, mettant en exergue l’avènement du code de la famille qui a révolutionné le contexte de manière globale de la promotion des droits des femmes. Ils ont souligné l’appréciation favorable que les responsables canadiens et québécois ont portée sur le contexte général dans lequel évolue le Maroc ainsi que le grand intérêt qu’ils accordent à toutes les réformes entreprises, particulièrement à la réforme du code de la famille, du code pénal et a l’harmonisation des lois avec les conventions internationales que le Maroc a déjà ratifiées.

Leurs interlocuteurs canadiens ont affirmé que le Maroc a franchi des pas importants et réalisé des avancées positives en adaptant ses lois aux conventions internationales des droits de l’homme, en se félicitant du rôle de la société civile à cet égard.


Source : MAP

About Rédaction

Check Also

Emma Watson à l’ONU: un discours poignant sur l’égalité des genres

Emma Watson a délivré un discours particulièrement touchant samedi 20 septembre au siège de l’ONU …