Home / Interviews / Samia Tawil

Samia Tawil

samia tawil
samia tawil

– Bonjour, comment présenteriez-vous Samia ?

Je suis une auteure/compositrice/interprète dans un style rock/soul aux accents world, d’origine marocaine et syrienne, passionnée par les mots et amoureuse du monde.
– Qu’est-ce qui vous a poussé à être artiste
Je pense que c’est tout d’abord le désir de transmettre un message, d’essayer de témoigner de certaines injustices et de faire changer les choses. J’ai depuis très tôt ressenti le besoin de crier gare face à certaines situations qui me révoltaient, et l’art, et en l’occurrence la musique, m’est venu très naturellement comme le moyen le plus parlant, à mes yeux. J’accorde donc une grande importance à l’écriture, qui est mon moteur premier; d’ailleurs, ma mère étant écrivain, je me suis très tôt découvert une passion pour les mots, même avant celle du chant. Par ailleurs, il faut dire aussi que j’admirais depuis très jeune des chanteurs très engagés, qui avaient un discours et des textes poignants, et c’est pourquoi j’ai suivi cette voie.
 
 
– Racontez-nous un peu votre parcours
J’ai commencé enfant par la danse, domaine dans lequel je suis par la suite devenue professionnelle. J’avais aussi un piano chez moi, sur lequel j’ai commencé petit à petit à composer dès chanson, et très vite, la danse ne m’a plu suffi; j’avais besoin d’allier mon amour de la musique et la danse à ma passion pour l’écriture, et c’est ainsi que j’ai commencé à chanter. J’ai tout d’abord été repérée à l’âge de 13 ans par des producteurs avec lesquels je suis restée sous contrat deux ans et avec lesquels j’ai fait quelques concerts et plateaux TV, mais ensuite, j’ai préféré voler de mes propres ailes afin de préserver mon intégrité artistique et réaliser ma musique telle que je le souhaitais et sans contrainte; c’est donc vers l’âge de 17 ans que j’ai commencé à me diriger vers une instrumentation plus organique, en m’entourant de musiciens, et que j’ai commencé à façonner la musique que je fais aujourd’hui.
 
 
– Peut-on dire que vos témoignages d’injustices et votre métissage font votre succès ?
Il est vrai que ma musique est très métissée, et j’ai parfois du mal moi-même à la qualifier! Il s’agit tantôt de rock 90’s à l’américaine, que de black musique profondément soul ou blues, avec une part d’instrumentation orientale et africaine. Or, je ne pense pas qu’on puisse dire que cela fait mon « succès », puisqu’au contraire, il s’agit d’un risque que j’ai pris au départ, que de me lancer dans un genre de musique qui m’est très propre et personnel, et qui ne suit pas les tendances commerciales du moment. De même pour ce qui est de mes textes qui témoignent de situations socio-politiques parfois graves. Mais je n’ai aucunement réfléchi à si cela allait me servir ou me désservir. Je me suis simplement dirigé vers ces thèmes et vers ces styles avec mon âme, et si cela parle à un certain public, j’en suis vraiment heureuse. Cet album, c’est véritablement les cris d’un coeur à un autre, et je pense que c’est peut-être cela que les gens qui me suivent apprécient.
 
 
– Peut-on qualifier Samia de provocatrice ?
Pas du tout. D’ailleurs, je n’aime pas ce terme, car il présuppose un désir de choquer coûte que coûte. Ce n’est aucunement mon cas. Mes textes possèdent certes un côté qu’on peut qualifier de rebel, et je m’insurge dans plusieurs chansons contre les absurdités de nos sociétés, mais hormis cela, je n’ai aucune aspirations à provoquer ou à choquer, mais plutôt à réveiller les consciences sur certaines causes méconnues ou desquelles on a tendance à détourner le regard. Il s’agit d’un besoin d’être fidèle à ma conscience, rien de plus.
 
 
– Quels sont les chanteurs (es) Marocains (es) que vous appréciez ?
Mon grand amour dans la musique marocaine, c’est Nass El Ghiwane. Leur musique a bercé mon enfance, et les racines ganéennes de la musique gnawa en général me parlent beaucoup et me donnent des frissons.
 
 
– Quels sont vos projets d’avenir ?
Pour l’instant, mon album « Freedom is Now », et son premier single « Pray » sont toujours en train d’être lancés au Maroc. Je prévois donc quelques showcase pour le lancement, et j’espère d’ici peu pouvoir prévoir une tournée marocaine! En effet, après m’être produite au Mawazine en mai dernier, je n’ai qu’une envie, c’est de rejouer pour mon public marocain!
 
 
– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
Si je peux donner un conseil, c’est de foncer, et de ne pas se laisser entraver par les « qu’en dira-t-on ». L’essence d’une vie réside en la valeur que l’on accorde à notre liberté, or on a trop souvent tendance à se la laisser prendre. Je pense donc que vivre pleinement ses rêves, son art, et sans barrières, c’est cela, réussir, indépendamment de toute réussite financière.
 
 
– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?
J’ai pleinement conscience des défis quant à la condition de la femme au Maroc. Lorsque j’étais plus jeune, j’ai par exemple travaillé en tant que bénévole durant plusieurs mois dans un orphelinat de filles, à Rabat, et j’ai pu voir de mes yeux les dangers du futur incertain qui guettait ces filles, et le piège à loup que représentait le monde extérieur à l’orphelinat, pour elles. Je pense qu’il y a beaucoup à faire à ce niveau là, et dès que j’en aurai les moyens, je rêve de créer une structure qui accueillerait les adolescentes qui sont dans cette situation afin de les aider à combler les lacunes de leur éducation et aspirer à un futur sain et épanouissant pour elles. Lorsqu’on a la chance d’être bien entourées et d’avoir une vie épanouissante, il ne faut pas oublier nos sœurs.
 
 
– Votre avis sur lamarocaine.com ?
J’apprécie beaucoup de portail internet, qui ouvre sur la diversité et le potentiel des femmes marocaines. Je vous encourage à continuer dans cette voie; je pense que votre site est une source d’inspirations pour beaucoup de femmes marocaines!
 
 
– Dernier mot
Je vous remercie du fond du coeur pour cette interview, ce fut un véritable honneur, et pour celles qui me découvrent, j’espère que ma musique saura les inspirer!
Interview réalisé par Aziz HARCHA

About Rédaction

Check Also

ilham mirnezami

Ilham Mirnezami

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ? Je m’appelle Ilham Echchaddadi Mirnezami. Née …