Home / Interviews / Rachida Belkacem

Rachida Belkacem

Rachida Belkacem
Rachida Belkacem

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Rachida Belkacem vivant à Paris 40 ans je me définis comme « Médiatrice Culturelle de terrain » je suis née en France de parents marocains , je décide très tôt d’une carrière dans le monde de la santé en qualité d’infirmière plus précisément dans le maintien à l’emploi et la santé au travail, domaine dans lequel je me suis spécialisée. Cependant mon enfance fut le temps de la découverte de la lecture très tôt à 12 ans, je me passionne pour la littérature Française et la culture et l’art sous toutes ces formes. L’opportunité d’accéder à l’art et la culture à travers les musées, les théâtres, les bibliothèques qui ont jalonné mon enfance en France . J’ai pu aussi pendant mon enfance pendant mes voyages au Maroc y découvrir son histoire, sa littérature, son Art sa culture multiséculaire et je m’y suis passionnée a travers des rencontres et des échanges.

– Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle

Femme passionnée à Paris j’ai pu développer un réseau solide, à l’image de ma grand-mère( femme Berbère Libre ), que j’admire. J’ai décidé de prendre la défense des femmes Libres, prône la passion, fustige le conservatisme et lutte contre les préjugés sous toutes ses formes . Tout cela autour du sujet central de la culture, Art , animant cafés littéraires et débats culturels. J’ai été chroniqueuse radio chez « radio Gazelle » où j’ai pu animer la rubrique « culture » ce qui m’a permis de transmettre mon Amour pour l’Art et la culture .

Participant aussi à l’élaboration de magazine en ligne tel que Culturetoute et bien d’autres. Participant également longtemps dans un Think Tank et invitée régulière au Cercle Honoré Daumier pour participer à des sujets socio-politiques. J’ai eu l’occasion de participer à l’émission d’Akli Mellouli « Med in France « . Ainsi j’ai le privilège d’échanger avec Mr le président Mr Macron lors du salon littéraire en mars 2017 ( cf petit journal canal +) pour évoquer les conditions des hôpitaux en France. Pour moi, ce qui est important pour une Marocaine née en France ou Française d’origine Marocaine c’est de permettre de faire un pont culturel entre les deux rives et mon travail consiste essentiellement à la mise en Valeur des talents, et de permettre le lien entre amoureux de la culture, de l’art, de la littérature et personnalités influentes .

– Pourquoi la Culture et art ?

La culture et l’art au delà du caractère « loisirs » auxquels certains aimeraient restreindre ce domaine qui est un vecteur d’ouverture, d’élévation à notre insu, il nous permet de se réaliser et d’être innovant dans notre rapport au monde . Cela marque une époque mais ne la fige pas, elle est un bouclier contre les normes et les lois. Un domaine du «champs des possibles ». D’après Spinoza « l’art permet de cultiver son être ». Notre époque a plus que besoin de cela .

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

La principal difficulté est de convaincre l’intérêt d’un projet en France ou au Maroc ainsi que sa viabilité .En tant que femme il est difficile de « valider « sa légitimité dans ce milieu .

– Quels sont vos projets à venir ?

J’ai pour objectif de promouvoir la culture voire la « vulgariser », la rendre accessible dans mes activités au quotidien, la culture à mon sens fédère à une époque où l’obscurantisme sévit. Il faut fédérer autour de valeurs universelles ouvrant vers les autres . Partout le livre doit retrouver sa place centrale dans les maisons et les quartiers. J’ai aussi pour objectif de m’investir au Maroc pour la condition des femmes berbères notamment en matière de Santé et Alphabétisation et de permettre à certaines zones du maroc où l’art tel que la tapisserie Berbère retrouve sa place de noblesse.

 

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Aujourd’hui, pour moi nous pouvons être simplement des femmes, plurielles, multiples, avec chacune ses choix de vie, ses préférences, ses ambitions, ses valeurs, ses aspirations, ses rêves

Il reste encore beaucoup à gagner en terme d’égalité, mais nous avons du moins le droit à l’individualité. Pour moi le Maroc possède en son pays des femmes de talents : se dire que c’est possible et s’en donner les moyens, investir tous les domaines reste une priorité. Pour ma part en tant que femme engagée, la réflexion et l’action commune seules ne peuvent aboutir à l’amélioration des conditions de vie des femmes, cependant sans certaines réflexions politiques et sociales le chemin semble un peu plus long mais il est en marche .

– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Le Maroc possède en son pays des femmes de talents ( j’en connais un certains nombres) il est important de se dire que c’est possible et s’en donner les moyens, investir tous les domaines reste une priorité. La question des droits des femmes est une ligne de clivage fondamentale entre les modernistes et les conservateurs dans les pays musulmans, il faut élargir les réflexions et responsabiliser le citoyen au quotidien. Chacun est responsable de la situation de la femme : un recruteur , un législateur , un journaliste , un médecin , une mère de famille, à nous de décider ce que nous voulons continuer à construire ensemble sans ingérence afin d’y préserver la spécificité du Maroc qui a toujours trouvé l’équilibre entre traditions et ouvertures .

– Votre avis sur lamarocaine.com ?

je salue vivement ce type initiative car elle encourage chacune d’entre nous dans notre humble modeste parcours . J’ai découvert des talents et surtout j’ai vu à l’honneur des Amies qui, au quotidien, sont des artistes engagées et méritantes.

Dernier mot :

En tant que femme Berbère (libre ) la femme Marocaine a toujours de tout temps occupé une place centrale aujourd’hui elle est juste plus visible je dirai pour les femmes Marocaines ( et même partout dans le monde ) comme Victor Hugo

« Quand tout se fait petit, femmes vous restez grandes »

 

Interview réalisé par Aziz HARCHA

About Rédaction

Check Also

zineb lalami

Zineb El Alami

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ? Je suis Zineb El Alami, Québéco-Marocaine. …