Home / Beauté / Peau sensible : quelles solutions maquillage ?

Peau sensible : quelles solutions maquillage ?

Irritable, inconfortable, une peau sensible est avant tout une peau fragile, et donc très réactive. Vite agressée, elle a besoin de soins adaptés pour la réconforter et l’aider à se défendre.
Mais trouver LE produit qui lui convient peut vite devenir un vrai casse-tête, alors quant à penser maquillage… nombreuses sont celles qui préfèrent y renoncer. Pourtant, peau sensible et maquillage ne sont pas incompatibles. Avec un peu de patience, on peut trouver la bonne formule !
Fine et délicate, votre peau rougit, picote, tiraille pour un rien ? Extrêmement réactive, elle devient vite inconfortable et irritable ? Vous avez certainement la peau sensible…
Souvent plus fine qu’une peau « normale », une peau sensible a tendance à réagir plus ou moins violemment à tout ce qui l’entoure : cosmétiques souvent inadaptés, environnement (vent, froid, chaleur, eau, pollution, frottement des vêtements…), tabac, stress…
Résultat : elle se couvre de petites plaques rouges, voire de petits boutons, se dessèche rapidement, devient rugueuse, et parfois douloureuse. Pour les plus malchanceuses, la moindre petite contrariété, un flot d’émotions, ou encore un simple écart alimentaire, et voilà la peau de votre visage qui se « venge ».
Dans ces conditions, pas facile de vivre en paix avec sa peau, d’autant qu’une peau sensible est, plus que les autres encore, sujettes aux réactions allergiques et autres désagréments.
Savoir faire la différence…
Quand on a la peau sensible, il est parfois difficile de faire la différence entre de simples rougeurs dites de « réaction », et une véritable éruption cutanée allergique.
En effet, une peau sensible est une peau qui souffre, et constitue un terrain idéal à l’apparition de phénomènes allergiques. Car, malheureusement pour celles qui sont concernées, l’allergie est souvent l’étape suivante.
Irrité, et donc déstructuré, un épiderme sensible favorise les épisodes allergiques, ponctuels ou plus récurrents : la barrière cutanée ne remplissant plus son rôle protecteur, les éléments mal tolérés ont alors carte blanche pour abîmer la peau fragile.
Et quand il s’agit de cosmétiques, il est souvent très difficile d’identifier l’agent perturbateur. Un petit indice cependant : ce sont souvent les mêmes que l’on retrouve sur le banc des accusés, à savoir les parfums de synthèse et les colorants chimiques, mais aussi les conservateurs (parabens), et tous les ingrédients irritants ou desséchants par nature, astringents, absorbants ou purifiants (alcool, argiles, silices, acides de fruits, rétinol…).
Contrairement aux idées reçues, une peau sensible n’est pas interdite de maquillage, au contraire. Bien choisi, il peut même servir à camoufler les petites rougeurs et autres réactions cutanées.
L’important ici est d’être particulièrement vigilante quant au choix de ses produits, une peau malmenée ayant avant tout besoin de douceur. Évitez donc tout ce qui est susceptible d’irriter, d’assécher, de sensibiliser… bref d’agresser votre peau, et préférez les cosmétiques
les plus simples et les plus neutres possibles.
Côté fond de teint, oubliez tous ceux qui affichent, en plus, des vertus anti-âge (anti-rides, liftant, raffermissant…). Il y a de grandes chances pour qu’ils soient enrichis en rétinol ou en vitamine A acide, irritants pour la peau.
En revanche, n’hésitez pas à utiliser des pigments correcteurs et à jouer la carte du camouflage. Une base verte par exemple, neutralise les rougeurs.
Ultra légères et naturelles, les poudres minérales constituent aussi une bonne alternative au fond de teint classique, car elles sont généralement dépourvues de conservateurs et autres ingrédients synthétiques qui peuvent contrarier les peaux sensibles.
Yeux fragiles, yeux sensibles…
Même sans forcément avoir la peau sensible, il arrive souvent que nous réagissons de manière hostile au maquillage des yeux.
Paupières irritées, sensations de brûlures, yeux qui piquent ou qui pleurent… Vous avez du mal à supporter mascaras et autres fards à paupières, et les formules « hypoallergéniques » ne suffisent pas toujours.
Chaque peau étant différente, il est malheureusement difficile de conseiller un type de produit particulier, mais quand on a la peau sensible, le « moins » est généralement l’ami
du « mieux ». D’une manière générale donc, préférez toujours la légèreté à la surcharge.
Pour prévenir au maximum les réactions indésirables, vous pouvez vous tourner vers les gammes de produits élaborées par les stations thermales. Spécialement conçus pour les peaux sensibles et réactives, ces cosmétiques limitent les risques d’intolérances.
Certaines gammes labellisées bio proposent aujourd’hui des lignes de maquillage qui peuvent aussi répondre aux exigences des épidermes intolérants. Sans conservateurs (parabens en particulier), sans parfums ni colorants, ils sont nettement moins irritants.
Une fois que vous aurez trouvé les produits qui vous conviennent, votre mission sera de pouvoir vivre « en paix » avec eux le plus longtemps possible.
Pour cela une seule solution : les préserver au mieux des bactéries qui pourraient les contaminer. Voici quelques astuces* simples à appliquer :
  •  Respectez les délais d’utilisation !
C’est la première règle de base. Pour les connaître, reportez-vous au sigle qui se trouve au dos des emballages : le petit pot ouvert estampillé « 3M », « 6M » ou encore « 12M » indique la durée de vie d’un cosmétique. Au-delà, les actifs s’oxydent, la formule est moins stable et peut entraîner des réactions cutanées indésirables.
  •  Préférez les flacons-pompes.
Ils permettent d’éviter le contact direct du produit avec des doigts pas toujours très propres, mais surtout avec l’atmosphère humide de la salle de bain, terrain idéal au développement des bactéries et autres microorganismes qui peuvent en altérer la composition.
  •  Conservez-les dans un endroit sec.
Idéalement, les cosmétiques ne devraient pas être conservés dans la salle de bains à cause de la chaleur humide qui y règne, véritable bouillon de culture pour les bactéries. Préservez au moins vos textures poudres en les stockant dans votre chambre, par exemple.
  •  Rebouchez vos crayons !
N’oubliez pas de remettre le capuchon sur vos crayons khôl. Vous protégerez la mine de la poussière, de l’humidité et des bactéries. Pensez aussi à les tailler régulièrement pour éviter qu’ils n’« accrochent » pas sur la paupière.
  •  Nettoyez vos pinceaux.
Régulièrement et soigneusement. A l’eau tiède et au savon doux pour éviter qu’ils ne se transforment en nids à poussière et « contaminent » vos poudres et fards en tout genre.
Les gestes à ne pas faire !
Pour conserver et entretenir correctement ses produits de maquillage – que l’on ait des problèmes de peau sensible ou pas ! – il y a des règles de base à observer. Voici quelques exemples de ce qu’il ne faut surtout pas faire…
  • > Rallonger son mascara avec de l’eau…
… ou une lotion pour le diluer s’il devient trop pâteux. C’est le meilleur moyen de le contaminer en dénaturant sa formule, avec à la clé un risque d’intolérance au mieux, d’allergie au pire. S’il fait des paquets, c’est qu’il est trop vieux ou que le tube a mal été refermé et que le produit a séché. Dans ce cas, une seule chose à faire : le jeter et le remplacer.
  • > Prêter ses cosmétiques.
Ou emprunter ceux des autres. S’il s’agit d’un fond de teint en tube, ce n’est pas très grave, mais tout ce qui s’applique sur les yeux ou la bouche doit rester strictement personnel, là encore pour des raisons d’hygiène évidentes. Conservez donc jalousement vos fards à paupières, ricils et rouges à lèvres, et ne les prêtez sous aucun prétexte.
  •  Laisser le pot ouvert.
Crèmes de soin, comme tubes de fond de teint, poudriers et autres petites boîtes doivent ab-so-lu-ment être refermés après usage. Soumis à la poussière, à l’air, aux éclaboussures… vos cosmétiques risqueraient d’être souillés, devenant ainsi inutilisables. Pensez donc à bien les refermer après avoir terminé, ils vous diront merci et votre peau aussi…
APRÈS LE MAQUILLAGE… LE DÉMAQUILLAGE
Qui dit maquillage, dit aussi démaquillage…
Prendre soin de sa peau signifie également la nettoyer soigneusement, et quand on a la peau sensible, cette étape est plus qu’indispensable. Mais là encore, votre mot d’ordre sera douceur, douceur, et douceur.
Pour éliminer les traces de maquillage, mais aussi les impuretés, la pollution… oubliez définitivement l’eau du robinet, bien trop calcaire, et le savon, bien trop agressif. Préférez un lait démaquillant ultra doux qui respectera le pH de votre peau sans altérer sa barrière cutanée.
Si vous êtes une adepte de la lotion, utilisez plutôt une eau micellaire, beaucoup plus neutre, ou terminez votre toilette par une brumisation d’eau thermale. Dans les deux cas, prenez soin de toujours bien sécher votre visage à l’aide d’une serviette éponge.
Pour régénérer et soulager votre peau, appliquez votre crème hydratante habituelle par effleurements légers.
Si elle tire un peu, mieux vaut superposer plusieurs couches fines, qu’appliquer une seule couche épaisse de produit. Il pénétrera plus facilement, sans risque d’effet
« couvercle » qui pourrait asphyxier la peau

Sources : sante-az

About Rédaction

Check Also

Maquillage Rouge Orangé