Home / Interviews / Nouhaila Kharrat

Nouhaila Kharrat

Nouhaila Kharrat
Nouhaila Kharrat

-Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Nouhaila Kharrat, 25 ans, Diététicienne Nutritionniste au sein de Luxury Wellness Clinic du Vichy Célestins Spa Hôtel Casablanca.

– Racontez-nous un peu votre parcours

Après avoir obtenu mon Baccalauréat à l’Institut Espagnol Lope de Vega à Nador, j’ai entamé l’école supérieure polytechnique d’Alcoy pour faire des études en ingénierie chimie que j’ai décidé d’abandonner pour finalement poursuivre ma passion qui est la Diététique Nutrition au sein de l’Université d’Alicante, que j’ai achevé ensuite à l’école supérieur et de paramédical Sup’Santé de Casablanca. Actuellement j’effectue un Master spécialisé en Nutrition, Qualité et Sécurité Agro-alimentaire en parallèle avec le travail. Je suis très contente de voir que je réalise tous mes rêves et c’est grâce à Dieu et au soutien de ma famille.

– Et votre vie professionnelle ?

A fur et à mesure que j’effectuais mes études, je ne ratais pas la moindre occasion de faire des stages en parallèles. Du jardin d’enfants au milieu hospitalier j’ai traversé différents volets : la restauration collective, la restauration hôtelière, le centre sportif, le centre de santé, l’industrie agro-alimentaire, l’association, et le centre d’hémodialyse. Après avoir été diplômé j’ai touché un autre volet, mais toujours en restant dans le domaine alimentaire: j’ai intégré l’entreprise familiale pour occuper un poste multiple afin de développer mes compétences en gestion du projet, relation client et aide dans la conception des services au sein de La Merienda, pâtisserie située à Nador. En même temps, j’ai rédigé des articles sur la nutrition en collaboration avec Wewul, magasin bio et écologique en ligne. Aujourd’hui, j’accomplie mes ambitions au sein du Vichy Célestins Spa Hôtel !

 

– Pourquoi la Diététique et la nutrition ?

Depuis mon très jeune âge j’étais passionnée par le domaine de la santé. Mon rêve était de me sentir utile auprès de toute personne dans le besoin d’une prise en charge « vitale ». J’étais inspirée par mon oncle Dr Hakim Kharrat, chercheur dans le domaine de la biotechnologie et la génie génétique, et c’est à partir de là qu’a nait ma curiosité vers la santé lié à l’alimentation et à l’industrie agro-alimentaire.
– Quel conseil pouvez-vous donnez aux femmes pour un équilibre nutritionnel
Avant tout, je leur dirai : la clé de la réussite dans la vie c’est mener un mode de vie sain, qui dit mode de vie sain dit :
• Alimentation équilibrée
• Apport hydrique suffisant
• Activité physique régulière
• Équilibre émotionnel

Bien manger, c’est adopter une alimentation variée et équilibrée, c’est-à-dire manger de tout mais en quantités adaptées. Cela consiste à privilégier les aliments bénéfiques à notre santé (fruits, légumes, féculents, poissons, viande…), et à limiter la consommation de produits sucrés (confiseries, boissons sucrées…), salés (gâteaux apéritifs, chips…), gras (charcuterie, beurre, crème…) et transformés (charcuterie, produits industrialisés).
Cet équilibre alimentaire ne se construit pas sur un repas ou sur une journée mais plutôt sur la semaine. C’est pour cela qu’il n’existe ni aliment interdit, ni aliment miracle. Tout est une question de choix et de quantité.
Combinée à une activité physique régulière, une alimentation adaptée contribue à limiter la prise de poids mais également un certain nombre de problèmes de santé comme les cancers, le diabète de type 2, l’excès de cholestérol, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose, etc.

 

– Quant est-il des différents régimes qui font la une ?

Enchaîner les méthodes d’amaigrissement mène très souvent, à la reprise du poids perdu. Le succès de ces régimes ne s’est jamais démenti, et nombre de pratiques alimentaires restrictives sont aujourd’hui largement suivies par des volontaires pour la perte de poids, mais certaines ont montré qu’elles étaient inefficaces sur le long terme, voire responsables de l’effet inverse, à cause des privations et qu’elles peuvent déboucher sur des carences ou des troubles de comportement alimentaire !
Ces régimes se soldent souvent par un échec parce qu’ils ne s’intéressent qu’aux symptômes et non pas aux causes.
Il ne faut pas priver le patient et, surtout, lui faire comprendre ce qu’il a. Le problème des régimes, c’est qu’ils répondent à une demande de personnes qui désirent, perdre vite grâce à une solution miracle qui ne demande pas trop d’efforts.

 

– Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

Je l’ai toujours dit et j’y crois : on ne perçoit jamais des difficultés quand on fait quelque chose qu’on aime !
Une chose est certaine, c’est délicat de gérer le relationnel humain, il faut donc faire preuve d’une grande sagesse et patience.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Soyez vous-même, fortes, persévérantes, inhalez la confidence et exhaler le doute de votre vie, tracez vos objectifs et maîtrisez-les, acceptez tous ce qui vient dans votre vie, restez optimistes, répandez l’amour autour de vous, soyez fières de vous et n’oubliez surtout pas que tout commences par un rêve !

– Quels sont vos projets à venir ?

Instaurer des plateformes médias afin de sensibiliser le grand public de l’importance d’un mode de vie sain, et créer une association afin de présenter de l’aide à tout type de personnes qui n’ont pas les moyens d’accéder au luxe d’une prise en charge diététique et nutritionnelle. J’aspire à évoluer dans ce domaine avec le but de développer ma polyvalence professionnelle. Sans entre dans les détails, j’ai beaucoup de projets pour l’avenir, ça c’est sûr, mais je préfère laisser le temps les dévoiler.

– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Aujourd’hui je compare la femme à l’énergie car ça m’a toujours intrigué ce principe physique : l’énergie n’est ni crée ni détruite, elle est transformé. La femme mondiale ou marocaine a toujours été en constante transformation et évolution et cela a été constaté au fil du temps par les accomplissements qu’elles ont réalisé dans différents domaines.

– Votre avis sur lamarocaine.com ?

J’apprécie le contenu très riche, constructif et diversifié, le partage d’expérience de toutes ces femmes ambitieuses. Une source d’inspiration, ça ne peut être qu’une belle découverte !

– Dernier mot

Avant tout, je vous félicite pour votre noble initiative qui permet aujourd’hui aux femmes marocaines d’exprimer tous leurs accomplissements, ainsi je suis honorée de faire partie de toutes ces femmes qui réussissent leur vie d’une manière ou d’une autre. Chères FEMMES, on est le carburant de l’évolution vers demain !

 

Interview réalisé par : Aziz HARCHA

About Rédaction

Check Also

Naima Kkorchi

Naima korchi

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ? Je suis Naima korchi, Juriste Internationale, International …