Home / Interviews / Nadia OUAGRAR

Nadia OUAGRAR

Nadia Ouagrar
Nadia Ouagrar

–  Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter svp ?
Nadia OUAGRAR, d’origine d’Agadir, je suis  artiste peintre, professeur, directrice de Communication et  porte parole de l’observatoire de communication et migration à Amsterdam OCM. je vis actuellement sur ma ville natale ou je travaille et j’étudie au même temps.

–  Racontez nous un peu votre parcours :
Je suis titulaire d’une licence professionnelle Tourisme et  Communication, un diplôme de technicien Spécialisé en Marketing des services  et un Master spécialisé en Communication des Organisations dans lequel  je suis en phase final de formation et je prévoir bientôt ma soutenance de mon mémoire   qui traitera un sujet  lié à mon domaine d’exerce.je cite que ce mémoire portera sur « les Médias Françaises et les pratiques religieux quels droits pour les femmes MRE ! » une problematique qui aura comme objectif :« la vulgarisation du port du voile dans  les médias » .En parallèle, je  prépare une thèse pour que je puisse postuler aux études doctorales.

Concernant  mes expériences professionnelles ,j  ai tous d’abord travaillé pour une société de production industrielle  en tant que responsable commercial puis juste après directrice pédagogique et institutrice dans un institution privée. Gérante et trésorier de l’association pour le développement art et culture ou j’ai donné lieu a plusieurs manifestations culturelles .puis professeur, directrice de communication et porte parole de l’observatoire communication et migration.

Je peux dire que mon parcours est à la fois social, culturel mais aussi politique.

Pour cette occasion je souhaiterai remercier  mon président  de l’observatoire Mr Jamal Eddine Ryan pour sa  grande confiance et son soutiens, tous mes encadrants et responsables de la Faculté des Lettres et des sciences Humaines d’Agadir plus précisément  mes chers professeurs du Master communication des Organisations, sans oublié ma petite famille spécialement ma cher mère.

– Parlez nous un peu de l’observatoire de communication et de la migration 
Le mouvement des Marocains démocrates résidant à l’Etranger est une initiative associative qui rassemble plusieurs acteurs associatifs, politiques, intellectuels et hommes d’affaires issus des Marocains du monde installés dans différents pays. Leur objectif commun est de mettre en place
un organe démocratique moderne qui sera chargé de rassembler la Communauté marocaine, toutes tendances confondues. Puis, défendre ses questions vitales, et en faire d’abord une force capable, de répandre au processus démocratique au sein de la Communauté marocaine à l’étranger, et de soutenir la mutation démocratique que connaît le Maroc.

A partir de cela, et loin de toute forme d’exclusion et de manipulation des questions des Marocains résidant à l’étranger (MRE), notre principal objectif est de créer un mécanisme démocratique intense afin de confronter tous les complots qui ont visé et visent encore la Communauté marocaine de l’étranger.

Selon le statut du mouvement démocratique des MRE, L’observatoire de communication et migration(O.C.M) a été créé afin de compléter leurs structures organisationnelles. L ‘Observatoire a pour objectif d’encourager les études académiques et  socio – culturelle de la communication dans les domaines de l’immigration et la coopération en collaboration avec des institutions internationales et régionales et marocaines ainsi que faciliter l’intégration des immigrés marocains dans les pays d’accueil avec le renforcement de leur attachement à leur identité. L’observatoire a également pour objectif, faciliter les institutions de communication des pays d’origine a mettre en œuvre et en question cette affaire de migration et d’échange entre le payé d’accueil et le Maroc.

En plus de cela, promouvoir la pleine citoyenneté pour les Marocains immigrés et la défense de leurs droits politiques, économiques, sociaux et culturels garantis préalablement par la nouvelle Constitution et les conventions et traités internationaux et le développement des relations de coopération avec les organes et d’autres de la société civile, œuvrant dans le domaine de communication et de la migration.

– Quels sont vos projets avenir ?
Nous comptons bientôt concrétiser une activité entraiment sensible du point de vue migratoire.il s’agit d’un colloque international des Femmes MRE qui aura lieu bientôt  à Rabat. Une autre intervention traitera  la question de la jeunesse dans les pays d’accueil  «  la jeunesse migratoire » se sera un colloque  international  en collaboration avec le CCME ….. L’observatoire couronne éventuellement les projets de recherches. Une intervention scientifique qui  permettra aux étudiants de prolonger leurs travaux de recherches  « mémoires et projets de fin d’études » pour donner une chance  à nos jeunes créateur d’innover  et faire partie du développement du Maroc. je n’hésiterai pas de signaler que l’observatoire prévoir tout un ensemble de projets  que nous dévoilerons bientôt.

– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?
Depuis  toujours, la  femme a était entièrement soumise à la volonté masculine qui régissait sa vie. Par contre, les conditions de la femme marocaine se sont beaucoup améliorée s actuellement à la lumière des acquis majeurs obtenus ces dernières années sur le chemin de l’égalité avec l’homme, surtout avec l’adoption du nouveau code de la famille et le code de la nationalité qui permet dorénavant aux enfants de bénéficier de la nationalité de leur mère mariée à un étranger.

Au Maroc, à l’instar d’autres pays en voie de développement, la question de la femme revêt une importance capitale, car elle constitue un indicateur essentiel du développement.

On ne peut pas nier que le statut de la femme à évolué sur les plans économique, social, politique et juridique, mais il reste toujours quelques domaines où elle n’arrive toujours pas à être l’égal de l’homme. Il n’en demeure pas moins que le chemin de l’égalité reste encore long d’autant que la persistance de certaines contraintes socio-économiques et culturelles qui freinent encore l’émancipation totale de la femme….

– Un mot sur l’action du Ministère de la solidarité, de la femme et de la famille ? 
Ce que je peux dire en ce propos c’est que nous n’avons toujours  rien vu de concret que des paroles !! et surtout en ce moment où la femme marocaine « MRE » plus précisément  attend  une action gouvernementale vis-à-vis  des problèmes qui ne cesse pas de s’accumuler. Il faut par exemple lancer des débats nationaux et internationaux qui permettront aux femmes marocaines de reprendre confiance au gouvernement et ses promesses.

Madame la ministre quand à elle, lorsqu’elle était aux rangs de l’opposition, elle s’est montré très généreuse et ouverte pour toutes les propositions qui lui ont été délégués .Alors  , tous cela était suivie pas un long silence. Qu’est-il devenu de ses promesses et quels sont ses initiatives étant donnée qu’elle la seule femme ministre après la nouvelle constitution ?

– Votre avis sur lamarocaine.com ?
Très bonne initiative, c’est un espace de rencontre et d’échange pour les femmes marocaines je vous encourage et félicite pour ce travail efficace et surtout bravo à toutes nos chères compatriotes.

– Dernier mot
Je remercie Mr  Aziz HARCHA ainsi que  toute l’équipe de la marocaine !Et surtout avec beaucoup de succès !!!

Interview réalisé par Aziz HARCHA

About Rédaction

Check Also

ilham mirnezami

Ilham Mirnezami

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ? Je m’appelle Ilham Echchaddadi Mirnezami. Née …