Home / Interviews / Mariam FILALI MEKNASSI

Mariam FILALI MEKNASSI

Mariam Filali Meknassi
Mariam Filali Meknassi

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Bonjour, je me présente : Mariam FILALI MEKNASSI, 46 ans, tangéroise, maman de deux adolescents et fondatrice de Business Etiquette et Protocole.
Ce qui me passionne le plus, c’est le contact humain. J’ai découvert deux passions ces dernières années : la randonnée pédestre et la course à pied. L’ascension du Mont Toubkal qui a été un défi pour moi m’a vraiment marquée et plusieurs semi-marathons sont déjà dans ma liste. J’aime aussi motiver et encourager les personnes à pratiquer ces deux disciplines pour un dépassement de soi, tout en restant dans le plaisir et le bien-être. Très dynamique, j’adore l’esprit positif. Je me lance chaque jour des défis et des challenges, que ce soit dans mon monde personnel ou professionnel, et c’est par cette voie que je donne un sens à la vie. L’échec est pour moi une expérience et c’est une façon de voir les choses autrement. J’apprends chaque jour des personnes, de mon entourage, de mes enfants et de moi-même. Je continue à ce jour de me former, d’apprendre pour apprendre, de m’améliorer, de me distinguer pour faire ma place dans ce merveilleux monde.
Je suis une femme ambitieuse, courageuse, j’ai une attitude positive et je suis maman avant tout. Je suis fière de ce que je suis devenue aujourd’hui et de mon parcours.

 

– Racontez -nous un peu votre parcours.

Après une licence en droit privée à l’Université de Droit de Rabat Agdal, j’ai intégré l’entreprise familiale en 1996. De standardiste au poste de directrice administrative, j’ai pu grâce à ce legs familial, occuper tous les postes de cette entreprise jusqu’à aujourd’hui et lui donner un coup de souffle en la redynamisant.
Ultra-active, j’ai travaillé en parallèle avec une société e-commerce très réputée où j’étais responsable de tout le Nord du Maroc. Expérience enrichissante qui m’a permis d’approcher en tant que commerciale, les prestataires, de les fidéliser et de les conseiller.
J’ai repris par la suite, un magazine en ligne sur le WEB avec ma sœur et une amie. Une aventure qui ne vient que compléter toutes les expériences enrichissantes que j’ai accumulées au fil de mes 21 années dans le monde du travail.
En 2016, je décide de faire une formation en Etiquette et Protocole dans la prestigieuse Ecole d’Etiquette et de Protocole de Québec avec ma formatrice Ginette Salvas. En parallèle, je fais une formation de base en Programme Neuro Linguistique (PNL). Et c’est là où le véritable travail sur soi a commencé. Je décide de me reconvertir professionnellement pour créer ma propre entreprise Business Etiquette et Protocole. Je continue mes formations pour bien approfondir mes connaissances. J’ai suivi une formation en prise de parole en public à Lyon et j’ai continué avec la Communication Non-Violente. Le domaine de l’image et de la communication me fascine tellement que je décide de faire un cursus en conseil en image et communication à Paris. Je me suis approfondie aussi sur la morpho-silhouette, le style de la
Business-women et le personal-shopper avec Carie Mercier (Conseillère en Image en Espagne et Présidente de AICI chapter Espagne).

– Et votre vie professionnelle.

Aujourd’hui, je suis consultante en Etiquette et Protocole dans le monde des affaires, en social, en art de la table et conseillère en Image et Communication. J’accompagne les personnes et les professionnels à améliorer leur communication à travers l’Etiquette et le Protocole et l’image de soi (colorimétrie- morpho-visagisme – morpho-silhouette- style).

Ma vie professionnelle est très enrichissante. Chaque jour est un jour différent. A travers les formations que je donne, j’apprends des autres par leurs expériences et leurs partages. Je suis passionnée par ce que je fais parce que je touche à plusieurs secteurs. Je ne dirai pas que c’est facile. Il y a beaucoup de travail derrière : Lectures, formations, travail sur soi, recherches, innovations, créativité…
C’est un challenge car je suis maman avant tout et je suis responsable de deux adolescents et c’est un vrai courage d’abandonner une sécurité financière pour une nouvelle aventure. J’ai des charges que je dois affronter. Je me bats chaque jour en mettant en avant les priorités. Le leadership et l’enthousiasme sont mes qualités prédominantes et je vis pleinement mon aventure.
Je m’intéresse également au monde associatif qui est très présent dans ma vie. Je participe autant que je peux aux actions et je suis très à l’écoute des jeunes qui souhaitent améliorer leur image et leur comportement.

– Pourquoi le secteur de l’étiquette et protocole ?

Le monde entier souffre d’un manque de civisme et de respect. Nos valeurs de base disparaissent. Les agressions, les guerres et les conflits éclatent dans les écoles, sur la route, dans les entreprises et dans les familles. Dans diverses circonstances de la vie, la courtoisie et le respect laissent à désirer, et ce, pour des multiples raisons : manque d’intérêt, stress, préoccupations personnelles, manque d’éducation… ma mission aujourd’hui est de faire rayonner le respect, la politesse et la gentillesse autour de nous. La connaissance de l’étiquette et du protocole permet d’instaurer un cadre relationnel sécurisé en politique ou dans la vie professionnelle quotidienne pour une meilleure négociation et un dialogue tout en transmettant une image positive de notre Pays, de notre entreprise ou tout simplement de soi.
Au moment de la réception des délégations ou d’entreprises étrangères, il est indispensable de savoir mettre en œuvre les différentes règles du Protocole. A l’inverse, il est également essentiel de connaitre le Protocole des Pays d’accueil lors des déplacements à l’étranger.
J’ai opté pour ce secteur car la connaissance des règles de l’étiquette permet d’obtenir de meilleurs résultats et augmente vos chances de réussite si vous mettez tous les atouts de vos côtés. C’est une plus-value dans notre vie personnelle et professionnelle de tous les jours.

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir comme vous ?

En tant que femme, je dirai qu’il faut avant tout être soi-même et sortir de sa zone de confort. Faire un travail sur soi est important pour bien se connaitre. A partir de là, se poser deux questions : qu’est-ce-que je veux et qu’est-ce-que je ne veux plus ? S’écouter, se faire confiance. Connaitre ses talents, ses passions et en faire son métier. Du moins, le préparer.
Je le dis tout le temps, il faut être créative et distinguée et connaitre son objectif pour réussir.
J’ajouterai qu’il faut avoir une attitude positive et de leadership. Rien n’est facile pour tout le monde. Il y a des hauts et des bas, il faut s’accrocher et surtout suivre sa feuille de route.
Je donne toujours l’exemple de l’escalade d’une montagne. Pour arriver au sommet, on galère. On glisse, on trébuche, on perd des fois le parcours, on affronte les obstacles (pluie, froid, neige, brume) jusqu’au sommet. C’est la même chose, dans notre parcours professionnel, on choisit soit de rester dans l’ombre soit de vivre pleinement et passionnément un métier qui nous tient à cœur. A vous de savoir !

 

– Quels sont vos projets à venir ?

Mon premier projet a été réalisé, celui d’un partenariat entre ProtocolToday et Business Etiquette et Protocole. Une première promotion des consultants certifiés en Etiquette et Protocole a vu le jour au mois de Mai 2018.
Un autre projet qui me tient à cœur est celui de former des conseillers en Image et Communication. Des conférences sur le thème de l’Etiquette, le Protocole, l’image et le bien-être vont débuter bientôt.
J’ai mis en place un concept de networking qui est le Business Café où les entrepreneurs se réunissent une fois par mois autour d’un café matinal pour se présenter et faire des contacts.
Et enfin, en tant que membre de l’Association Internationale des Consultants en Image (AICI), je mettrai toute mon énergie pour organiser le premier Congrès International du Protocole à Tanger.

 

– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Aujourd’hui, la femme marocaine a sa place dans le monde du travail. Elle est fortement présente. Cependant, il lui reste encore un long chemin à faire pour une reconnaissance objective de ses compétences et pour accéder plus souvent aux postes de responsabilité. Souvent rabaissée, encore considérée comme un objet à reléguer au foyer, elle doit lutter constamment ; je voudrais dire justement que la connaissance de soi, la confiance, l’assurance sont des atouts qui nous permettent d’aller en avant.
Moi, par exemple, avant j’improvisais et je ne savais pas si ce que je faisais était correct ou non. Aujourd’hui, j’ai plus confiance en moi et fière d’être une business women. Prête à conquérir le monde. C’est ce que je souhaite à toutes les femmes. Les gens veulent faire affaire avec une héroïne. Une femme doit savoir comment entrer dans une salle en créant un impact, en laissant une image positive et professionnelle. Connaitre les règles d’étiquette en affaires, avoir le comportement adéquat, savoir recevoir, bien communiquer en public et s’habiller pour projeter une image cohérente avec soi-même.

 

– Votre avis sur lamarocaine.com ?

Je connaissais déjà le site et aujourd’hui je suis fière de mon adhésion. C’est un magazine en ligne très intéressant au contenu vaste et varié. Je félicite l’initiative et souhaite une longue vie à ce magnifique projet qui met en valeur la femme marocaine.

 

– Dernier mot

Vivons en harmonie avec ce que nous sommes et ce que nous voulons être.
Merci pour votre lecture.

 

Interview réalisé par Aziz HARCHA

About Rédaction

Check Also

Naima Kkorchi

Naima korchi

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ? Je suis Naima korchi, Juriste Internationale, International …