Home / santé / Le retour du choléra ?

Le retour du choléra ?

Au XIXe siècle, le choléra s’est répandu dans le monde entier à partir de son réservoir original, le delta du Gange en Inde. Les 6 pandémies qui ont eu lieu par la suite, ont tué des millions de personnes sur tous les continents. La pandémie actuelle (la septième) a démarré en Asie du Sud, en 1961, a atteint l’Afrique en 1971, puis les Amériques en 1991. Le choléra est désormais endémique dans de nombreux paysi , ce qui signifie que les cas ne sont pas importés .À savoir qu’Une zone d’endémie est une zone où des cas de choléra confirmés ont été détectés pendant trois des cinq dernières années et qu’une transmission locale est établie. Mais, qu’est-ce que le choléra ? Selon l’organisation mondiale de la santé, le choléra est une infection diarrhéique aiguë causée par la consommation d’aliments et d’eau contaminés par la bactérie Vibrio cholerae. Le choléra cause des diarrhées liquidiennes, généralement soudaines et abondantes (jusqu’à 15 litres/ jour), qui ressemblent à de l’eau de riz, et qui peuvent rapidement provoquer une déshydratation sévère. La plupart des patients présentent aussi des vomissements. Dans les cas graves, cette maladie peut provoquer rapidement la mort si le traitement n’est pas administré. La transmission se fait par l’eau contaminée ou interhumaine : eaux polluées, produits marins contaminés, fruits et légumes arrosés, mains sales (toilette, repas). Les facteurs favorisants sont humains et climatiques : pauvreté, bas niveau d’hygiène, conflits armés, forte densité de population (camps de réfugiés), catastrophes naturelles (cyclones, inondations), réchauffement des eaux (phénomène El Nino, en particulier en Afrique de l’Est).

 

Comment peut-on prévenir le choléra ?

Faites attention à ce que vous mangez et buvez

  • Ne mangez que des aliments bien cuits et encore chauds.
  • Mangez seulement des fruits et des légumes qui ont été lavés dans de l’eau sûre ou pelez-les vousmême.
  • Ne buvez que de l’eau qui a été bouillie où désinfectée, ou de l’eau en bouteilles commerciales scellées

Lavez-vous les mains souvent

  • Lavez-vous les mains à l’eau tiède courante et au savon pendant au moins 20 secondes, autant que possible, y compris avant de manger ou de préparer des aliments et après avoir utilisé les toilettes ou changer les couches.
  • Utilisez un désinfectant à base d’alcool si vous n’avez pas accès à de l’eau et à du savon. Soyez prévenant et gardez-en avec vous lorsque vous voyagez.

 

Quel est le traitement du choléra ?

La Réhydratation, en premier et en urgence ! En fait, le traitement est simple et il est basé sur une réhydratation importante par voie orale ou intraveineuse, selon le degré de déshydratation. 80 % des cas peuvent être traités avec succès uniquement au moyen de Solution de Réhydratation Orale (SRO). Les cas graves nécessitent une réhydratation par la voie intraveineuse qui s’effectue à l’aide de solution spécifique (Ringer Lactate), donné en parallèle des SRO. L’amélioration est perceptible au bout de quelques heures et la guérison, sans séquelle, est obtenue en quelques jours.

 

Mais en quoi consiste cette Solution de Réhydratation Orale (SRO) ?

La Solution de Réhydratation Orale (SRO) est le moyen le plus efficace pour lutter contre les maladies diarrhéiques. On les trouve facilement en pharmacie, dans les hôpitaux et dispensaires et parfois les ONG en distribuent si épidémie. Elle fait partie de la liste des médicaments essentiels iide l’Organisation mondiale de la santé. Cette solution contient les justes proportions d’ingrédients dont l’organisme a besoin pour surmonter une maladie diarrhéique. Vous devez vous assurer savoir comment et quand l’utiliser, et pour un traitement rapide à domicile, on peut fabriquer une Solution sucré-salé en substitut aux SRO : 5 cuillères de sucre, une pincée de sel et le jus d’un demicitron. Par contre, il est strictement prohibé de donner à boire de l’eau seule (sans sel ni sucre) à un malade, au risque d’accélérer encore les diarrhées et la déshydratation.

Et les Antibiotiques ?

Selon l’Institut Pasteur, « l’antibiothérapie peut être utile dans les cas graves, mais l’émergence de souches de vibrions cholériques multi résistantes aux antibiotiques en limite l’indication », et selon l’OMS « dans certains cas de choléra sévère, un antibiotique efficace peut raccourcir l’épisode pathologique même si le traitement repose avant tout sur la réhydratation

 

Voyageurs, expatriés, vous devriez faire attention !

Pensez à vous faire vacciner · Les voyageurs dans les zones touristiques habituelles qui font attention à ce qu’ils boivent, mangent et qui ont de bonne habitues d’hygiène des mains sont à faible risque. · Les voyageurs qui visitent les zones avec un accès limité à l’eau potable, qui ne suivent pas les précautions appropriées d’hygiène des mains, ou mangent des aliments crus ou mal cuits sont plus à risque pour le choléra.

 

Les voyageurs à risque élevé, tels que les travailleurs humanitaires ou ceux qui doivent voyager dans les zones à haut risque, peuvent bénéficier de la vaccination et devraient consulter un fournisseur de soins de santé pour discuter de cette option. Si vous avez une diarrhée et/ou des vomissements graves pendant votre voyage ou après votre retour au pays1 · Consultez immédiatement un fournisseur de soins de santé et informez-lui des pays dans lesquels vous avez voyagé ou vécu. · Buvez et prenez des sels de réhydratation orale afin de prévenir la déshydratation. · Les nourrissons, les jeunes enfants et les personnes âgées, de même que les personnes ayant un problème de santé sous-jacent, courent un plus grand risque de se déshydrater.

 

A RETENIR :
· Le choléra est une maladie diarrhéique aiguë, dont on peut mourir en quelques heures en l’absence de traitement.
· Selon les estimations, il y a chaque année 1,3 à 4 millions de cas de choléra, et 21 000 à 143 000 décès dus à la maladie dans le monde.
· La plupart des personnes infectées ne manifestent aucun symptôme ou des symptômes bénins, et peuvent être traitées avec succès au moyen de sels de réhydratation orale.
· Il est strictement prohibé de donner à boire de l’eau seule (sans sel ni sucre) à un malade · Dans les cas sévères, un traitement rapide par perfusion de liquide et d’antibiotiques par voie intraveineuse s’impose.
· Les vaccins anticholériques par voie orale sont un moyen complémentaire de lutte, mais ne doivent pas remplacer les mesures classiques.

 

Par: Dr Mona Bahtit, Md, M. SC. Adm, CCRP

About Rédaction

Check Also

musicothérapie

Pourquoi chanter fait du bien à tout notre organisme

La musicothérapie vocale a montré que le chant et le fait de chanter est un …