Home / couple / Le couple et la belle famille

Le couple et la belle famille

Le couple et la belle famille
Le couple et la belle famille
De nos jours , on choisit , dans la majorité des cas , son conjoint , son partenaire de vie , son concubin …etc  et ce , en fonction de certains critères : les affinités en commun , l’attirance physique , le niveau intellectuel , les centres d’intérêts, le degré de complicité ….etc
Or , on ne choisit nullement sa famille et encore moins sa belle famille.

Il n’est pas évident de tomber sur l’âme sœur compte tenu des diverses composantes de ses identités : fonctionnelle , opérationnelle , psychologique , para psychologique , culturelle , confessionnelle , religieuse , spirituelle …..etc.
Lorsque le charme de la rencontre opère et que la magie de l’amour obtempère , le couple peut construire sa relation harmonieuse en instaurant les premières bases d’une bonne communication .

Cependant lorsque les partenaires psychologiquement murs , décident d’officialiser leur union : la relation devient formelle aussi bien aux yeux de la loi qu’aux yeux de leurs deux familles  respectives qui se sentent impliquées dans leur alliance .
Ainsi , des sentiments forts et nobles , une confiance , une complicité et un vie sexuelle épanouie peuvent favoriser une union heureuse entre les deux tourtereaux .
Néanmoins , cette connivence peut se trouver altérée par l’intrusion de la belle-famille qui, à un certain moment, va s’incruster rien que pour dérégler le rythme de vie de deux personnes en harmonie.

Certaines belles familles deviennent alors envahissantes .
D’autres sont très critiques et souhaitent donner leur avis concernant toutes les prises de décision du couple .
A l’inverse , d’autres sont trop indifférentes au point que ça peut créer des conflits dans le couple .

Le couple devra alors savoir composer avec toutes ces données extérieures pour pouvoir mener une vie harmonieuse sans pour autant nuire à ses relations avec les deux belles familles.
Entretenir de bonnes relations avec sa belle-famille – lorsque c’est possible – est épanouissant et bienfaisant pour le couple et la famille.

Dans ce domaine, les incompréhensions peuvent être nombreuses et sources de conflits.
Comment développer, améliorer ou restaurer ses relations avec son gendre, sa belle-fille ou ses beaux-parents ?

Une des règles en or à suivre est que chaque membre du couple devra développer son autonomie et vivre indépendamment de ses parents sur tous les plans . Le fait d’être autonome financièrement , d’habiter loin du domicile de ses parents , de ne pas être tributaire de services rendus par les parents tels que la préparation des repas , la garde des enfants …etc , va permettre au couple d’évoluer positivement et d’une manière autonome loin des parents tout en sauvegardant des rapports affectueux et respectueux envers ces derniers.

Il faut aussi savoir et pouvoir couper le cordon avec ses parents. Mais ceci ne sous entend pas couper les ponts.
Donc trouver la bonne distance géographique et dans le temps pour pouvoir vivre librement son histoire sans que les parents ne vous asphyxient .
Il ne s’agit pas de se désintéresser, de s’exclure de sa famille d’origine. Mais d’essayer de se mettre à la bonne distance.
Le couple devra donc gérer intelligemment son  indépendance affective et relationnelle vis à vis de ses parents et beaux parents.

Nous constatons malheureusement que certaines femmes n’arrivent pas à couper le cordon avec leur mères et se retrouvent régulièrement ensemble pour réaliser plusieurs activités : sport , marché , balades , sorties le week end et même voyages avec le conjoint qui perd toute son intimité en présence de sa belle mère. Le conjoint devra donc expliquer à son épouse qu’il es marié à elle et non à sa mère ou aux deux à la fois.
Et inversement , certains hommes , surtout lorsqu’ils travaillent dans des structures familiales , sont souvent accompagnés par leur pères .
Aller à la banque , aller à la mosquée , aller visiter des clients , aller sur un chantier , voyager pour contacter des fournisseurs ….etc deviennent des activités quotidiennes accomplies dans la fusion . Ce qui peut être étouffant pour l’épouse qui ne saurait parler à son conjoint sans la présence de son père.
Certains jeunes hommes n’ont jamais coupé le cordon de leur mère trop castratrice : ils la retrouveront toujours dans leur vie impliquée dans toutes les grandes prises de décisions. C’est le cas de mères très autoritaires qui vont tout faire pour choisir la belle fille qui leur plait à elles et non au principal concerné .

Chaque couple devra adopter ses propres habitudes et traditions :
il est important que dès le début , on ne doit pas se plier aux exigences de sa famille ou de sa belle famille.
Instaurer des rituels , programmer des déjeuner tous les Samedi par exemple ou prévoir des sorties avec la famille les Dimanche.
Le couple doit pouvoir gérer son temps , ses loisirs , ses sorties , ses repas comme il l’entend à son propre rythme. Il doit également favoriser des moments de rencontres dans l’intimité loin des regards interrogateurs des parents et de la belle famille.
Éviter donc de tomber dans des habitudes lassantes imposées par les familles .

Il faut savoir être perspicace pour pouvoir gérer les deux familles en même temps compte tenu des différences d’origines , de traditions , de coutumes , de croyances …etc.
Essayer de faire plaisir à son conjoint en respectant sa famille sans pour autant tomber dans la servitude ou la manipulation .
Savoir s’imposer , savoir exprimer les besoins du couple devant les deux familles respectives , savoir gérer aussi les comportements et attitudes de ces dernières compte tenu de leur age , de leur état de santé et de leur niveau intellectuel.
Jongler avec tous les éléments s’avère être un art qui n’est pas à la portée de tous.

Il faut aussi savoir dépasser certaines idées archaïques préconçues telles que la belle mère hait sa bru , ou la mère peut être jalouse de sa fille ou que le père peut désirer sa belle fille ou que la belle mère n’aime pas du tout son gendre.
Chaque couple a une famille et une belle famille différente l’une de l’autre et différentes toutes les deux de celles des autres couples.
Aussi , faut il s’adapter à ses propres familles et savoir concilier entre elles en tenant compte de tous les critères la spécifiant des autres.

Savoir être diplomate : Savoir composer sans trancher ou abdiquer . C’est un art qui nécessite la mise en éveil permanent d’une grande intelligence émotionnelle. En effet , Il relève de l’illusion de penser qu’on peut changer sa famille ou sa belle famille .Cependant , bien que nous ayons des divergences d’idées avec celles ci ,  nous ne sommes pas obligés de les aimer et d’être d’accord avec elles  mais nous leur devons le respect le plus total.
Éviter de leur tenir des propos agressifs ou d’avoir des comportement discourtois envers eux : ils remarquent tout : votre accueil pour dire Bonjour , votre sourire , votre intonation de la voix , votre regard , votre façon de vous adresser à votre conjoint et à vos enfants , votre façon de les recevoir …..etc.
Soyez donc à leur écoute , après tout ,  ils ont été à l’origine de votre naissance et de celle de votre conjoint.

Dans le cas ou un parent ou la beau parent doit vivre sous le même toit que le couple , celui ci doit instaurer les limites dès le départ et ne pas les laisser s’immiscer dans leurs affaires ni dans l’éducation des enfants.
Ceci est déjà compliqué lorsque ces parents sont sains de corps et d’esprit mais les choses se compliquent davantage dès lors que l’un des parents qui vit sous le même toit est malade . L’ambiance alors de toute la famille est perturbée et le couple peut alors perdre ses repères voire même son intimité.

Le meilleur moyen de vivre heureux en couple est de réussir à faire de sa famille et/ou sa belle famille de précieux alliés:  Ils soulagent les parents, qui peuvent leur confier les enfants, pour se retrouver en amoureux, entre amants, le temps d’une soirée, d’un week-end, de vacances. Et ils demeurent un « pilier, un refuge , un conseiller , un confident , un psychologue …».
Malgré les séparations, les divorces , les recompositions, les deuils même… « La famille et la belle-famille d’un couple l’aideront à supporter les épreuves de la vie.
C’est très réconfortant d’avoir le sentiment que l’on a des béquilles  sur lesquelles s’appuyer en cas d’incapacité et des bras bienveillants où se réfugier… ».

Par: Salwa ABOURIZK

About Rédaction

Check Also

L’infidélité, comment la surmonter ?

Les écarts d’un homme sont souvent mal vécus par une femme qui rêve de fidélité …