Home / couple / La sexualité masculine après 50 ans

La sexualité masculine après 50 ans

2358Passé 50 ans, la sexualité change-t-elle forcément pour l’homme ? Avec les soucis liés avec l’âge, comment vivre une sexualité épanouie ?

A 50 ans, la vie offre un nouveau départ, que certains peuvent avoir du mal à appréhender. Cette période est également marquée par des changements physiques et hormonaux : la ménopause marque la fin de la fertilité pour les femmes alors que la baisse de la testostérone (appelée déficit androgénique lié à l’âge) peut altérer le tonus masculin.

Mais cette époque est également marquée par plus de liberté, plus de temps, plus de sagesse et généralement plus d’argent que leurs cadets. Ainsi, c’est souvent un véritable nouveau départ. A 50 ans, particulièrement pour l’homme, on est en pleine forme et on entend bien le rester. D’ailleurs, les statistiques annoncent une moyenne de 5 à 7 rapports sexuels mensuels malgré les changements physiologiques.

En effet, il faut accepter les changements corporels, qui surviennent naturellement avec l’âge. Il faut alors mieux comprendre son corps. Ainsi à 50 ans, le temps de réaction d’une érection, premier signe d’excitation sexuelle chez un homme, augmente au fur et à mesure qu’il vieillisse. Pourquoi ? C’est essentiellement pour des raisons physiologiques : affaiblissement du muscle cardiaque, rétrécissement des veines et des artères… Cette baisse de spontanéité ne signifie pas l’arrêt de votre vie sexuelle. Vous devez plutôt vous adapter à ce nouveau corps, qui réagit différemment.

L’on rencontre également la crise de la cinquantaine. Cette période est en effet le temps des changements physiques comme nous l’avons vu, aussi bien d’ordre familial que social. Les enfants quittent le nid familial, la retraite approche, et le couple doit apprendre à se retrouver, ou même à se reconstruire parfois. Cette crise de la cinquantaine peut se traduire par une dépression passagère, un manque d’appétit sexuel, l’envie de tout changer dans sa vie, des inquiétudes quant au pouvoir de séduction, et dans les cas extrêmes, par des pensées suicidaires.

Certains échappent à cette crise, d’autres en souffrent terriblement, mais chacun essaie de s’en sortir comme il peut, parfois grâce à un médecin, un psychologue ou un coach. Alors, si cette étape charnière de la vie vous est difficile à gérer, n’hésitez pas à consulter un spécialiste et à vous faire aider. Parfois, il suffit juste d’en parler avec sa partenaire pour se libérer de toutes ces pressions. Dans le couple, rien ne vaut une bonne communication.

Dans tous les cas, l’entretien du désir et de la libido est primordial. C’est là qu’entre en jeu la femme, elle doit rester à l’écoute de l’autre. Les caresses deviennent primordiales pour provoquer l’excitation. La femme peut rassurer son compagnon sur sa capacité à la séduire, en prenant davantage d’initiatives et en lui exprimant, sans simuler, son plaisir. Car la chute de libido n’est pas éternelle. Et s’il arrive qu’elle soit en berne chez ces messieurs, ce n’est le plus souvent que temporaire. Se résigner ou baisser les bras est donc pour les femmes la pire erreur. Si ses avances sont repoussées, un homme a tendance à croire que sa compagne ne le juge plus à la hauteur : un des facteurs qui nuiront à l’épanouissement sexuel.

Source:linfo

About Rédaction

Check Also

L’infidélité, comment la surmonter ?

Les écarts d’un homme sont souvent mal vécus par une femme qui rêve de fidélité …