Home / Portrait / Ikram KABBAJ

Ikram KABBAJ

Artiste sculpteur, Ikram Kabbaj est née en 1960 à Casablanca où elle vivra une enfance partagée entre la ville et la campagne.
Durant cette période fertile, elle s’imprégnera de l’immensité des « espaces ouverts, mais souvent entrecoupés par des respirations figurés par des formes défiant cette immensité spatiale et s’arrogeaient un droit, à la parole, à l’être, le tout, reposant et prenant même vie sur un socle : la terre …
malléable à volonté ». C’est d’ailleurs toujours ce besoin d’espaces ouverts, impressionnants, continus, orientés vers l’art de la sculpture qui guidera les pas de l’artiste. « La sculpture, c’est ma vie », n’hésite t’elle pas à confier.

Sûre d’elle et déterminée, Ikram Kabbaj s’inscrit à l’école des Beaux-arts de Casablanca pour y avoir une formation académique, puis pour la parfaire à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris. Ces deux cités historiques sur le plan architectural renforceront son inspiration. Sur le plan technique, elle trouvera sa voie notamment dans les ateliers Jeanclos, Perrin et Charpentier où elle choisit la sculpture. La maîtrise des techniques de la sculpture sur argile, métal et le ciment ne l’a pas empêchée durant son séjour parisien d’ausculter, de comparer et développer ses connaissances et techniques de céramistes acquises à Casablanca.
De la terre et du métal Ikram Kabbaj explore, depuis 1987, les matières et les formes. Elle commence par le travail sur l’argile, matériau maléable qui prend les formes voulues sans grande difficulté, bien que ce ne soit pas la crainte des difficultés qui guida sa démarche. Elle fait ses débuts en tant que céramiste. Elle scrute l’espace tout en sculptant à sa manière ces matériaux si fragiles. Elle raconte la terre, la terre mère, la terre immaculée, inviolable et inclassable, rebelle à toutes les volontés de l’homme, mais docile dès lors qu’on sait l’apprivoiser. Elle raconte la terre en l’écrivant avec ses mains et ses yeux dans une démarche répétitive et obsessionnelle.
Ikram Kabbaj est l’une des rares artistes au Maroc à exercer la sculpture. Artiste accomplie, elle veut prouver que l’on peut être femme et sculpteur au Maroc. « Quand vous avancez sans être ligoté par les références historiques vous bénéficiez d’une liberté totale. L’histoire de l’art contemporain au Maroc n’a pas plus de 50 ans, tout reste à faire », explique t’elle. Elle puise sa force de la Terre, cette terre qui est le bien le plus précieux avec tout ce qui la compose. Ikram Kabbaj en a fait ses notes musicales, sans jamais tenter de la dompter. Elle la caresse pour lui donner vie, de manière à lui restituer son statut de passerelle entre hier et demain.
Guidée par sa bonne étoile, Ikram Kabbaj a décidé, depuis vingt deux ans de « continuer d’aller à la sculpture comme on vient à la vie… ».

About Rédaction

Check Also

Najat El Gass

Najat El Gass

Najat El Gass est ce qu’on peut appeler à juste titre «une militante féministe» ! …